Tous prêts pour les 20 ans !

30/09/2016, Saint-Tropez (FRA,83), Voiles de Saint-Tropez 2016, Day 5

Vingt printemps, et un été pour parfaire à l’accueil des 300 bateaux classiques et modernes : les 20 ans des Voiles de Saint-Tropez sont le rendez-vous majeur que la Société Nautique de Saint-Tropez s’apprête à mettre en place, pour le plus grand bonheur des passionnés comme du public. Du 28 septembre au 6 octobre, le spectacle sera à nouveau intégral, occupant tout l’espace à terre, à l’intérieur et autour du port, comme dans toutes les ruelles de la mythique cité varoise, comme en mer, dans le golfe et aux alentours. On n’a pas tous les jours 20 ans !

Modernes : du nouveau à Pampelonne

Plusieurs modifications importantes sont au programme pour les plus grandes unités modernes qui participent aux Voiles de Saint-Tropez. Pour ce qui est de la classe des Wally, qui concourent pour le Trophée BMW, et conformément à leur demande, les courses 2019 prendront un aspect nouveau avec leur souhait de remplacer par des parcours côtiers les parcours « banane » ou parcours construits – qui consistent en un certain nombre de bords de près et de portant autour de bouées mouillées par rapport au vent – qu’ils faisaient habituellement.
Les trois Wallycento Galateia, Magic Carpet3 et Tango, sont d’ores et déjà annoncés pour livrer un des ballets navals les plus fantastiques que l’on puisse imaginer entre ces unités qui sont au sommet de la technologie, et qui ont littéralement révolutionné le secteur très fermé du yachting de luxe, rappelant – en style futuriste – l’âge d’or du yachting de la fin du XIXe siècle. Le bateau à battre en 2019 s’appelle évidemment Magic Carpet3 : le grand monocoque à l’élégante livrée bleu marine inspire le respect non seulement au sein de la flotte des Wally, mais aussi sur tous les plans d’eau internationaux les plus en vue. Depuis le début de la saison, il a remporté la catégorie performance de la Loro Piana Superyacht Regatta à Porto Cervo, en Sardaigne, ainsi que le Silver Jubilee Cup, trophée attribué au meilleur yacht de plus de 30 mètres bénéficiant d’un véritable aménagement croisière, et vient de terminer premier yacht de course-croisière de la grande course de la Giraglia Rolex Cup, à quelques minutes du pur racer vainqueur toutes classes en temps réel. « Ces résultats confirme les performances des bateaux de la Wally Class quand ils sont confrontés à d’autres yachts de même catégorie » a déclaré Stefano de Vivo, Directeur Commercial du Groupe Ferretti et Directeur Général de Wally,  » Le style unique, le potentiel de vitesse et l’incroyable facilité de manœuvre des Wally sont les raisons pour lesquelles nous avons choisi la marque pour entrer dans le segment de la voile« . Les Voiles de Saint-Tropez sont la seule épreuve en France où se retrouve la flotte des Wally.
De leur côté, les IRC A – les plus grands bateaux modernes de reste de la flotte – bénéficieront également d’une zone de départ spécifique devant les plages de Pampelonne.
Pour la deuxième année, et à la suite du succès de l’opération initiée par la Société Nautique en 2018, une régate en Optimist pour les enfants des sociétaires et des participants sera à nouveau organisée le mercredi.

Tradition : un Trophée Rolex d’orfèvre

Au cœur de l’univers de la voile depuis plus de soixante ans, Rolex est un partenaire de premier plan des régates, Yacht Clubs et marins les plus prestigieux au monde. Rolex et la Société Nautique de Saint-Tropez entretiennent des liens privilégiés depuis 20 ans avec notamment l’organisation du Trophée Rolex au sein des Voiles de Saint-Tropez.

On les a surnommés les « petits chefs d’œuvre entre amis ». Après le jubilé Fife l’an dernier, c’est la classe des Epoque Marconi B qui a été sélectionnée cette année pour servir de support au prestigieux Trophée Rolex. Une très belle occasion de mettre en lumière ces unités classiques entre 15 et 17 mètres de long qui ont été signées par certains des architectes les plus renommés du XXe siècle, qu’ils aient dessiné pour la coupe de l’America, conçu les meilleurs métriques ou imaginé quelques-uns des plus beaux bateaux de croisière chics.

Parmi les prétendants, Stormy Weather of Cowes est une star. Ce yawl bermudien a été dessiné par Olin Stephens en 1934 alors qu’il n’avait que 26 ans et déjà plusieurs brillantes réussites à son actif comme le célèbre Dorade, dont il est une extrapolation. Construit au chantier Nevins, dans l’état de New York, en bordé d’acajou et de chêne, il est la preuve que les bateaux bien nés traversent les âges. Soixante-sept ans après avoir remporté la Bermuda Race, cinq fois Miami Nassau ou le classement du SORC (South Ocean Racing Conference), il rafle l’America’s Cup Jubilee à Cowes en 2001, et dix ans plus tard, il décroche le Prix du Yacht de Tradition (PYTA) les Echos-Série Limitée dans sa catégorie. Il n’enlève cependant pas la lumière à son frère de plume Skylark of 1937, restauré par la famille Getty, une dynastie liée à la Getty Oil Company et créatrice de la J. Paul Getty Trust, l’une des plus importantes fondations culturelles au monde. L’élégant voilier est amarré devant le village des Voiles à couple de Bluebird, un yacht à moteur classique très raffiné qui lui sert de mothership.

Autre unité exceptionnelle, Jour de Fête, dessinée par Franck Paine et Starling Burgess en 1930, est un des rares représentants de la Q-Class, cette jauge développée en 1904 par le « sorcier de Bristol », Nathanael Herreshoff. Après avoir fait une carrière uniquement américaine, le bateau a été restauré et amené en Méditerranée en 2012 grâce à l’intervention d’un barreur français de l’America’s Cup : Bruno Troublé. Parmi le panel de bateaux et d’architectes qui sont probablement les meilleurs de leur génération, il ne faudrait pas oublier German Frers junior, le fils du célébrissime architecte argentin German Frers, qui concourra pour le Trophée Rolex à bord de Fjord III, un bateau dessiné par son père.

Dans les autres catégories de classiques, plusieurs bateaux vont faire des arrivées très attendues aux Voiles cette année, comme c’est le cas pour Ester. L’incroyable histoire d’Ester lui a donné le surnom de « mini Vasa ». Ester est un yacht de course exceptionnel, un quillard à bulbe 9 Racer de 15, 24 mètres conçu en Suède en 1901 par Gunnar Mellgren. Ses lignes radicales, son gréement original – avec une grand-voile très apiquée – et sa quille à saumon lui confèrent des performances rares et font de lui une véritable légende dans les cercles du yachting balte. À la suite d’un incendie à bord, le bateau coule à la fin des années 1930 et semble perdu à jamais… Mais les Suédois s’avèrent doués pour faire sortir les navires des profondeurs, et en 2015, ils réussissent l’exploit de remonter l’épave, incroyablement intacte après 76 ans sous 52 mètres d’eau ! Au terme de quatre années de refitting, grâce à la détermination sans faille de son project manager, Bo Eriksson, Ester arrive en Méditerranée dans les mains de son capitaine, Laurence Ramès de Moërs, l’une des expertes de la spécialité.

En bref

Les Voiles soutiennent l’Observatoire Marin

Dans la continuité de l’engagement initié en 2018, la Communauté de Commune du Golfe de Saint-Tropez animera un stand pendant les Voiles dans le but de sensibiliser et de faire connaitre les actions environnementales liées au service Espaces maritimes/Observatoire marin, avec comme thème principal cette année « les déchets en mer », en partenariat avec l’association Seacleaner. Au programme, l’accueil du public mais aussi de groupes de scolaires et l’organisation d’une table ronde le jeudi en fin d’après-midi avec la participation d’Yvan Bourgnon. La « Com Com » a choisi dans ses compétences optionnelles de s’impliquer sur le littoral. Elle est notamment à l’origine d’une application permettant de connaître au quotidien la qualité des eaux de baignade et de la création de « sentiers sous-marin » rendant accessible à tout un chacun la découverte des fonds marins avec un masque et un tuba. Après la Croix-Valmer et Sainte-Maxime, un nouveau site a été ouvert le 3 juillet à Ramatuelle.

PROGRAMME

VOILIERS MODERNES

Samedi 28, Dimanche 29 septembre : Accueil et contrôle

Lundi 30 septembre, Mardi 1, Mercredi 2, Jeudi 3 (journée J. Laurain, Journée des défis), Vendredi 4 et Samedi 5 octobre : Parcours côtier, 1er départ 11h

VOILIERS DE TRADITION

Dimanche 29 et lundi 30 septembre : Accueil et contrôle

Dimanche 29 septembre : arrivée de la Coupe d’Automne du Yacht Club de France en provenance de Cannes Mardi 1, Mercredi 2, Jeudi 3 (journée J. Laurain, Journée des défis, Club 55 Cup, GYC Centenary Trophy), Vendredi 4 et Samedi 5 octobre : Parcours côtier, 1er départ 12h00

Pour tout le monde remise des prix

Dimanche 6 Octobre, à partir de 11 heures


Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez
ROLEX

BMW LORO PIANA

WALLY

NORTH SAILS

BASSERAT DE BELLEFON

HOTEL BYBLOS

AIR FRANCE

MERCANTOUR EVENTS

SUZUKI MARINE

PORT DE SAINT-TROPEZ

LES MARINES DE COGOLIN DERBEZ JARDINS

CHEVALIER TORPEZ (LES VIGNOBLES DE SAINT TROPEZ)

L’ESPRIT VILLAGE DE SAINT-TROPEZ

SUPERVISION

BRIG

OFFICE DE TOURISME

FEDERATION FRANCAISE DE VOILE

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *