RÉVISEZ VOS CLASSIQUES !

04 Affiche VDST 2017

Encore deux semaines avant le coup d’envoi de l’édition 2017 des Voiles de Saint-Tropez. Revue des temps forts et des incontournables de ce mythique rassemblement organisé par la Société Nautique de Saint-Tropez qui regroupe 300 des plus beaux bateaux classiques et modernes du monde dans le golfe. Voici les 5 choses à savoir absolument avant de vous y rendre… évidemment !

* Cette année, les Voiles auront lieu pratiquement intégralement en octobre : pourquoi ? La règle est simple : les Voiles de Saint-Tropez ont toujours lieu la dernière semaine de septembre, à cheval sur la première d’octobre. Particularité du calendrier 2017, deux semaines possèdent cette année la caractéristique requise : celle qui va du samedi 23 septembre au dimanche 1er, et celle du samedi 30 septembre au dimanche 8 octobre. C’est donc la date de la coupe d’automne du Yacht Club de France, course entre Cannes et Saint-Tropez qui donne le coup d’envoi de l’édition 2017, programmée cette année le dimanche 1er octobre.

* Modernes : un nouveau Wallycento ! Quatrième unité de prestige de la box rule, Tango, skippé par Marc Pajot, qui effectuera ses tous premiers bords en régate sera, à n’en pas douter, le Wally à ne pas manquer. La flotte des IRC retient son souffle pour accueillir le tout nouveau Canonball, un maxi de 72 pieds construit par Premier Composite Technologies à Dubaï sur plans Botin Partners, déjà auréolé d’une médaille d’or à la Palma Vela et d’une en argent à la Cop adel Rey. Du grand spectacle en vue face aux géants et aux ténors de la série : My Song, Rambler, La Bete (ancien Rambler), Varsovie ou Wallyno. On suivra avec intérêt les évolutions de l’Imoca du Yacht Club de Monaco Malizia II, sans oublier d’apprécier l’importante poussée du côté des bateaux type « Spirit of Tradition » avec Farfalla, Savannah, ou Vintage. Grosse pression chez les IRCC, belle classe de régate avec de très beaux bateaux (GP42, TP52, Swan, Ker, Farr, IMX, proto Nivelt) dont le vainqueur 2016, le TP 52 Team Vision a changé de main et revient sous le nom de Renata avec un certain Sébastien Col. On refait la régate dans toutes les têtes en IRC B où sur les dix premiers au classement 2016, neuf bateaux sont présents, et en IRC D, le même phénomène concerne huit bateaux sur les dix premiers.

* Classiques : concert de grandes goélettes et centenaires en nombre Nouvelle venue aux Voiles de Saint-Tropez dans la catégorie reine des grandes goélettes aurique, Doriana est un plan Wedell-Wedellsborg de 38 mètres hors-tout construit en 1930 par le chantier Frederiksund au Danemark. Elle rejoint le club très fermé où l’attendent Elena of London et Puritan. Ces grandes dames font néanmoins figure de jeunes filles à côté de la flotte de plus de 25 centenaires, fièrement menée par le cotre aurique Nan of Fife (1896), qui accueille en « guest star » cette année un P Class américain récemment arrivé en Méditerranée Chips (16m35 – 1913). Quelques beaux retours à noter pour cette édition 2017 avec par exemple le ketch de Hygie (24m -1930), le sloop Bermudien The Blue Peter (19,65m – 1930) ou encore le très élégant cotre Bermudien Eilidh (17,75m – 1931). Si le nombre de participants chez les classiques est en légère augmentation cette année, c’est sans doute aussi grâce à la forte participation d’un large panel des classes métriques : 6 M, 8 M, 10 M, 12 M, 15 M et 23 M JI. Du côté des Marconi Modernes, qui régatent selon le même calendrier que les voiliers de tradition, on suivra l’arrivée du dernier né du chantier Latitude 46, le Tofinou 10 M’Lou 2.
* Trophées : les incontournables Le Trophée Rolex récompensera cette année le meilleur des 15 M JI Le Trophée BMW sera attribué au vainqueur de la classe Wally Le Trophée Groupe Edmond de Rothschild sera remis au premier de la classe IRC C

* A terre : à ne pas manquer Lundi 2 octobre, 9h bénédiction des bateaux de la terrasse du Sube (accès réglementé) Mercredi 4, 18h concours de boules, place des Lices Jeudi 5, 18h30 défilé des équipages sur le port Mardi 3, vendredi 6, samedi 7, 17-21h animations musicales sur le port et en ville  

En bref :

Saint-Tropez – Saint-Barth : au nom de tous les Saints Terriblement frappée le 6 septembre dernier par le passage de l’ouragan Irma, la petite île de Saint-Barth, bien connue de tous les marins, peut compter sur la solidarité de ceux du plus célèbre village varois. Destination historique de la Route du Rosé, une traversée de l’Atlantique imaginée par Patrice de Colmont avec la complicité des producteurs de la presqu’île dans les années 90, le joyau des caraïbes a gardé une place particulière aux Voiles de Saint-Tropez qui a notamment donné lieu à l’accueil d’équipages. Pour manifester ce soutien, le président de la Société Nautique de Saint-Tropez, André Beaufils, a lancé une réflexion afin de déterminer le meilleur moyen pour participer, autant que de besoin, à la restauration des activités liées à la voile sur l’île.

Vendée Globe : le tour du monde de Saint-Tropez à Saint-Tropez Le tour du monde en solo et sans assistance est connu et reconnu comme l’ultime course à la voile. Beaucoup en rêvent, peu le réalisent. C’est pourtant ce qu’a réussi Sébastien Destremau, un marin particulièrement attaché à l’histoire de la voile tropézienne puisque c’est lui qui barre depuis dix ans le célébrissime 12 mJI Ikra, l’un des deux bateaux à l’origine de la Nioulargue, la course fondatrice des Voiles de Saint-Tropez. En franchissant la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonnes le 11 mars 2017, le navigateur avait encore un bord à tirer pour boucler son tour du monde. Revenir régater à Saint-Tropez pour y présenter son livre. (Mardi 3 octobre à 18h au village des Voiles) Seul au Monde : 124 jours dans l’enfer du Vendée Globe, Le récit d’un incroyable voyage intérieur, par Sébastien Destremau Editions : Xo

Team Jolokia : attention ça pique fort ! Jolokia est le nom du piment le plus fort du monde. C’est aussi le nom de code choisit par un équipage atypique qui fera ses premières armes aux Voiles cette année sur le Volvo 60 Libertalia. Le Team Jolokia n’est pas seulement soutenu par l’ensemble des Ministères sociaux : Travail, Santé et Sports. C’est une initiative citoyenne lancée en 2013 qui a pour but de démontrer que la diversité est source de richesse, mêlant les origines des équipiers : hommes, femmes, jeunes, seniors, Français, étrangers, personnes en situation de handicap, équipiers expérimentés ou sans aucune connaissance de la voile. Un pari qui prend toute sa dimension quand on parle de régate. www.teamjolokia.com

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *