Place au sport !

04/10/2019, Saint-Tropez (FRA,83), Les Voiles de Saint-Tropez 2019, day 5

Du vent, de la mer, du soleil et une nouvelle manche validée pour tous les groupes
Wally : Galateia joue placé
Wallyno-Lorina chez les maxis ; incertitude maximum
Les trésors des Voiles : le groupe « Invités »

Passée la flamboyante journée d’hier, marquée par la succession de défis et autres challenges entre voiliers centenaires et autres Modernes, et couronnée par l’exubérance du défilé des équipages, c’est bien le sport et la régate qui reprenaient aujourd’hui leurs droits. Eole s’était pour l’occasion coordonné avec les organisateurs de l’épreuve pour souffler dès midi de plus en plus fort et de plus en plus régulièrement sur les trois ronds de course, depuis le fond du golfe pour les Classiques, jusqu’aux abords de Cavalaire pour les Modernes et autres Wally. Les quelques 4 000 marins engagés ont ainsi pu confronter leurs talents et leurs inspirations à un vaste éventail de conditions, des plus légères à la jolie brise, annonciatrice du coup de vent prévu pour la nuit par Météo France. Les parcours d’une vingtaine de milles pour les plus grosses unités ont ainsi été avalés à belle allure, et chacun, en fonction de son handicap de jauge, a eu le loisir de s’exprimer et de tirer la quintessence de son bateau. Du sport, du spectacle, les Voiles au meilleur de leur forme !

Galateia se place chez les Wally
Partis pour une grande boucle d’une vingtaine de miles vers Cavalaire, les puissants Wally sont allés, au près, à la rencontre du vent de Sud Ouest attendu aujourd’hui. Galateia signe un sans-faute sur la tumultueuse houle d’ouest qui a, par instant, sévèrement secoué les équipages. Le WallyCento de David Leuschen frappe un grand coup en dominant Magic Carpet3 non seulement en temps réel, pour 3 petites minutes, mais en temps compensé. Le Wally 77 Lyra se montre à la hauteur de son handicap de jauge et vient prendre la deuxième place de la manche devant le Wally 101 Y3K. Après sa victoire dans la première manche, il pointe en tête du classement général provisoire, devant Galateia revenu en position d’espérer la victoire finale.

Velsheda d’une courte tête
Joli duel au sommet et au coude à coude entre deux des géants présents aux Voiles, l’immense J Class Velsheda (Nicholson 1933) face à l’ogre Rambler 88 de George David, le plan Juan K. dévoreur de records ! Premier sur la ligne en temps réel, avec un Leopard3 (Farr 100) bien en jambe à quelques longueurs de son tableau arrière, Rambler ne s’imposait que de 28 petites minutes. Insuffisant pour combler le handicap en temps qu’il doit à son vénérable adversaire et c’est bien Velsheda qui triomphe ce jour.

Les Mini Maxis en forme
Régate là encore au sommet et à couteaux tirés en IRC A 4 où officient les Mini Maxis, ces maxi yachts de 72 pieds, considérés pour beaucoup comme de véritables engins de guerre, tant ils sont à la fois de la plus grande efficacité et de la plus totale exigence. Jim Schwarz et son Vesper s’imposent dans ce duel quasi fratricide, face à Jethou de Sir Peter Ogden.

Solte a bien digéré la Club 55 Cup
Défait hier par le 12 m JI Ikra lors de la Club 55 Cup, le Swan 53 Solte prouve aujourd’hui ses belles dispositions en s’imposant en tête du très compétitif groupe des IRC B, qui compte pas moins de 35 rapides racer cruisers de 14 à 17,50 mètres. Le Grand Soleil 50 Français Mad IV est en embuscade, annonçant un final demain de toute beauté.

Wallyno et Lorina devront attendre
Le groupe des IRC A 3 est le théâtre d’une joute impitoyable entre Wallyno (Wally 60) et Lorina, le Swan 601. Les deux Maxis sont au contact dans la lutte pour l’attribution du championnat des Maxis de méditerranée (IMA). C’est pourtant le Mylius 80 Italien Twin Soul B qui tire ce soir les marrons du feu en s’adjugeant la manche du jour devant ses deux impatients rivaux. Là encore, la dernière manche de ces Voiles 2019 demain samedi s’annonce décisive…

Le groupe de tous les trésors
Parmi les nombreux groupes, classes, jauges et gréements qui naviguent aux Voiles de Saint-Tropez, il est un groupe quelque peu inédit que, pour de simples raisons pratiques, les organisateurs ont baptisé « Invités ». Forte de 6 unités, cette catégorie rassemble des unités exceptionnelles, habituées des Voiles, mais d’un la longueur ne leur permet pas, de rentrer dans la fourchette prévue par le règlement. On retrouve ainsi pour un classement tout aussi convoité qu’un autre, 6 pures merveilles d’architecture marine du XXème siècle. Dainty par exemple, est le plus petit yacht présent aux Voiles, accusant 8,12 m à la flottaison. Lancé en 1922 sur plans Westmacott, ce joli sloop bermudien a tout gagné dans les années trente. A peine plus long avec ses 10,24 m à la flottaison, Joséphine est un IOD Bermudien dessiné par le maitre des métriques Danois Bjarne Aas. On a tout dit et tout écrit sur Alcyon 1871, ce merveilleux Houari Marseillais, qui avec ses 9 mètres au pont – mais 23 mètres hors-tout !! – n’a pas volé le surnom « du bateau qui exagère ». Il trouve en Maria Giovanna II (Olin Stephens 1963 et Windhover (Luke 1904), deux cotres bermudiens rapides et véloces, adversaires à sa mesure, tout comme Djinn, seul cotre aurique du groupe (Annemans 1934) et actuellement en tête de ce classement si exclusif !

James Bond à Saint-Tropez
Partout où l’américain Jim Schwarz navigue plane l’ombre de James Bond. Le régatier originaire de l’Utah prend plaisir à évoquer nommément l’univers du célèbre agent secret de sa Majesté Britannique dans l’appellation de ses bateaux. Il a ainsi longtemps triomphé à bord de son Swan MoneyPenny. Il brille à Saint-Tropez au sein du très compétitif groupe des IRCA 4, à bord de son IRC 72 dénommé Vesper, en référence assumée à l’amoureuse transis de 007, Vesper Lynd!

Soyons clairs !
Un yacht, en langue anglaise se décline au genre féminin, et non neutre, « She » et non « It ». On relève ainsi assez naturellement nombre de patronymes féminins sur les tableaux arrière des yachts, Modernes comme Classiques. Au point qu’il convient de ne pas confondre aux Voiles de Saint Tropez, des noms aux consonances très proches, comme Ellen, le cotre bermudien de 17,80 mètres, (Talma Bertrand 1931), Elena of London, Goélette aurique de 51 mètres signée Herreshoff, Eileen, 12 m Bermudien, (Anker 1938) ou aussi, Eugenia V, ketch bermudien, 21,70 m (Rhodes 1968) et Eugenia VII, proto signé Hoek de 33 mètres, (2009).

Au service des régatiers.
Afin de faciliter la compréhension du plan d’eau et des régates aux marins et à tous ceux qui souhaitent suivre les régates, l’organisation des Voiles affichent dorénavant à l’entrée extérieure du village, en sa partie gauche face à l’ouverture, l’ensemble des parcours à disposition des comités de course. Les coureurs, chaque matin avant d’embarquer, peuvent ainsi, d’un seul coup d’œil comprendre l’orientation et le profil des régates du jour.

Trophée Loro Piana
La marque Loro Piana est une histoire de famille depuis plus de 6 générations. Au départ, la famille vendait des tissus en laine, avant de créer la Lanificio Fratelli Lora e Compagnia dans la seconde moitié du 19ème siècle, spécialisée dans la création de lainages. Il faudra attendre 1924 et Pietro Loro Piana pour que naisse la société de mode haut de gamme que nous connaissons aujourd’hui. La maison italienne, qui célèbre la nature, la vie en plein air, le mouvement et la liberté à travers les plus exclusives pièces en cashmere, a fait de la voile son sport de prédilection, épousant les valeurs et l’art de vivre qui en découle. Pier Luigi Lorio Piana était ainsi l’armateur du Super Maxi My Song. La marque est aussi partenaire de nombreuses régates de Maxis yachts en Méditerranée. Présent aux Voiles de Saint-Tropez depuis 2017, Loro Piana décerne un Trophée au vainqueur du groupe des IRC A de plus de 20 mètres. Les lauréats étaient ainsi en 2017 Babsy, le VOR 70 mené par Franck Cammas, et Topaz en 2018, le J Class de Peter Holmberg.

Soirée des équipages à la Ponche
C’est un des temps forts très attendus des quelques 4 000 marins internationaux qui animent les 300 voiliers présents aux Voiles, la soirée des équipages. Le lieu, la Ponche, petite place mythique de Saint-Tropez en bord de mer. L’heure : ce vendredi soir, à la nuit tombante. La restauration : une tartiflette géante, venue directement de Savoie et calibrée pour… 1 500 personnes. Des rafraîchissements ; avec la générosité des vins Chevalier Torpez, et du brasseur Montaner. Et la musique ; au micro, Rocky, ex-soliste de Johnny Halliday, encadré de musiciens ayant tourné avec Eddy Mitchell, Jean-Jacques Goldman et Ray Charles. A la veille de la dernière journée de régates, la fête, la grande communion fraternelle des marins venus de tous les horizons va de nouveau atteindre des sommets dans la douceur de la nuit Tropézienne.

Ode à Serenade
Présentation hier au Village des Voiles du dernier ouvrage de l’auteur reconnu pour son expertise en matière de yachting, Jacques Taglang, consacré au sloop Bermudien Serenade. Le bateau a été conçu par Nick Potter et construit en 1938 par Wilmington Boatworks pour le violoniste Jascha Heifitz. L’un des grands amis de Heifitz était Humphrey Bogart qui a appris à naviguer sur Serenade. Les autres célébrités un temps propriétaires du voilier comprennent Jacques Cousteau et Eva Gabor. Le bateau a ainsi connu une véritable saga au gré de ses prestigieux capitaines. Moins connu que Herreshohff dont il était l’ami, Potter est par beaucoup considéré comme l’alter ego de la côte Ouest du sorcier américain. Son propriétaire actuel, Alain Moatti vient de se rendre acquéreur de Sumurun, le ketch signé Fife et merveilleusement restauré au chantier du Guip. Jacques Taglang y consacrera son prochain ouvrage.
Serenade, de Jacques Taglang, Laurent Charpentier et Alain Moatti. Photos : Nigel Pert – Gilles Martin-Raget. Coordination Antoine Sézérat.
Pour se procurer le livre : jactag@gmail.com

Yvan Bourgnon et The Seacleaner aux Voiles
Dans la continuité de l’engagement initié en 2018, la Communauté de Commune du Golfe de Saint-Tropez anime un stand pendant les Voiles dans le but de sensibiliser et de faire connaitre les actions environnementales liées au service Espaces maritimes/Observatoire marin, avec comme thème principal cette année « les déchets en mer », en partenariat avec l’association The Seacleaner. Au programme, l’accueil du public mais aussi de groupes de scolaires et l’organisation d’une table ronde mercredi avec la participation d’Yvan Bourgnon. Le célèbre aventurier-navigateur y a présenté le projet Manta. « J’ai décidé de créer l’association The Seacleaner, dédiée à la réduction de la pollution plastique. » explique t’il. « Notre objectif est de lutter en mer et à terre.Pour faire face à̀ ce nouveau challenge, je me suis entouré d’une équipe d’experts et de professionnels. Nous avons lancé́ un projet innovant : le Manta qui sera le 1er navire hauturier capable de collecter et de traiter en masse les macro-déchets flottants avant qu’ils se fragmentent. Notre vision pour la préservation des océans est globale, à long terme et d’envergure planétaire. Il intègre des perspectives économiques, sociétales, humaines, pédagogiques et scientifiques dans une dynamique solidaire. »

Collection Les Voiles de Saint-Tropez
La marque de prêt à porter North Sails est partenaire de la Société Nautique de Saint-Tropez depuis 2018. Elle est aussi et depuis cette année, partenaire vêtement des Voiles de Saint-Tropez. Une collection capsule pour l’homme, la femme et l’enfant a été lancée à cette occasion. La griffe de prêt-à-porter américaine inspirée du nautisme, s’est décidée pour une vague de couleur et d’élégance avec la collection Les Voiles de Saint-Tropez. Elle s’inspire d’un sentiment de liberté et d’une soif de découverte, caractéristiques de la course à la voile la plus attendue de la mer Méditerranée. Maurizio Grasso, Directeur commercial de la marque, et toutes ses équipes majoritairement venues d’Italie, ont pris le temps d’humer, de s’imprégner de l’esprit village sui typique de Saint-Tropez, pour présenter cette première collection dédiée au lifestyle et à l’élégance, sans rien abandonner à la technicité des vêtements de sportswear. Le résultat respire le bien-être et le style, avec la petite touche de prestige prise aux Voiles !

Mercantour Events et le village des Voiles
Mercantour Events propose une offre novatrice dans l’accompagnement des collectivités territoriales et les entreprises dans une démarche pérenne de mise en valeur par l’événementiel. Convaincue de l’importance de la mise en place d’actions évènementielles pour la redynamisation du territoire, l’agence accompagne de nombreuses collectivités au quotidien pour l’organisation de leurs manifestations. Mercantour Events est ainsi le partenaire des Voiles de Saint-Tropez pour Ella construction, l’installation et la maintenance du Village des Voiles.

Brig et ses semi-rigides
Pour la deuxième année consécutive, la marque de semi-rigides Brig est partenaire des voiles. L’importateur français du fabricant Ukrainien met pas moins de 15 bateaux représentatifs de sa gamme, de 8 mètres à 6,10 m, à la disposition de l’organisation, pour les différents comités de course, Modernes, Wall et Classiques. La motorisation est assurée par un autre partenaire des voiles, le motoriste Suzuki. Trois bateaux sont par ailleurs en démonstration et à la disposition de clients pour des essais en mer. Le tout nouveau 6,70 est ainsi visible et testable à Saint-Tropez. Les Brigs sont disponibles dans pas moins de 30 points de vente en France. Brig est le premier constructeur de semi-rigides en Europe, avec près de 2 500 unités produites par an
Brig est une marque Ukrainienne qui conçoit et produit des semi-rigides depuis plus de 25 ans. Avec une expérience de presque 30 ans et des innovations sans cesse développées, il est le leader européen incontesté dans le secteur. Chaque année, plus de 2500 semi-rigides sortent des usines de Brig. Allant de 2,75 à 7,85 mètres, la marque d’Ukraine propose aujourd’hui un semi-rigide de 9,90 mètres. Au travers de ses 4 gammes : Eagle, Navigator, Falcon et Falcon Tender ; Brig est capable de proposer un bateaux pour toutes les occasions telles que : plaisance, professionnelle ou bien encore tender.

PROGRAMME
VOILIERS MODERNES
Samedi 5 octobre : Parcours côtier, 1er départ 11h

VOILIERS DE TRADITION
Samedi 5 octobre : Parcours côtier, 1er départ 12h00

Pour tout le monde remise des prix
Dimanche 6 Octobre, à partir de 11 heures

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *