Le retour des jours de fête !

27/09/2016, Saint-Tropez (FRA,83), Voiles de Saint-Tropez 2016, Day 3, Classic Yachts

C’est une longue année d’attente et d’impatience qui vient à terme à partir de demain à Saint-Tropez pour près de 4 000 régatiers internationaux et leurs 300 voiliers Classiques ou Modernes. Les Voiles de Saint-Tropez reprennent leur éblouissante sarabande à compter de lundi, pour une pleine semaine de spectacle en mer et de plaisirs à terre. Comme à l’accoutumée, c’est la Coupe d’Automne du Yacht Club de France qui donnera demain dimanche cet avant goût savoureux des réjouissances à venir. Plusieurs dizaines de voiliers Classiques investiront dès le milieu d’après-midi le golfe en provenance de Cannes ; un déboulé annoncé tonique dans un vent de nord est plutôt frais. Dimanche les Classiques ; lundi premières régates des Modernes…

Si l’arrivée des Classiques en provenance de Cannes donnera le ton à la semaine à venir chez les Classiques, il faudra patienter jusqu’à lundi pour voir évoluer la très éclectique flotte des voiliers Modernes. Les Wally, ces unités futuristes qui allient design et performance, attireront de nouveau tous les regards et toutes les curiosités. 2017 correspond aux 20 ans de la saga des Magic Carpet, une date qui met en valeur l’engagement dans la durée d’une des plus solides équipes sportives de la série sous la conduite de son propriétaire, Sir Lindsay Owen-Jones, trois fois vainqueurs en temps réel de la grande course de la Giraglia Rolex Cup. Tango, skippé par Marc Pajot, effectuera ses tous premiers bords en régate dans l’écrin de Pampelonne. Du sport et du grand spectacle chez les grands IRC, animés notamment par Canonball, un maxi de 72 pieds construit par Premier Composite Technologies à Dubaï sur plans Botin Partners, face aux géants et aux ténors de la série : My Song, Rambler, La Bete (ancien Rambler), Varsovie ou Wallyno… Et dans toutes les séries en lice, myriades de coureurs issus de toutes les facettes de la planète voile, de la Coupe de l’America aux véloces Mini 6,50, dont la 21ème édition s’élancera dimanche de La Rochelle. On ne s’étonnera ainsi que pour la forme de voir sur un même VOR 70, l’ex Puma, les deux vainqueurs français de la Whitbread, devenue Volvo Ocean race, Lionel Péan et Franck Cammas, réunis sur un même bateau de course pour la toute première fois… Nouveauté du côté du Trophée Rolex, en course également dès lundi : après la catégorie des « Grands Tradition » en 2016, ce trophée qui existe aux Voiles depuis 2006, récompensera cette année le meilleur des 15 m JI. Ces quatre bateaux d’exception, plus que centenaires, constituent un carré d’as de cotres auriques qui illustrent idéalement la classe reine de l’âge d’or du yachting et de son architecte légendaire, William Fife. C’est ainsi que Tuiga, le vaisseau amiral du Yacht Club de Monaco lancé en 1909, Hispania, un yacht construit la même année pour le Roi Alphonse XIII d’Espagne, The Lady Anne et Mariska vont s’affronter pour remporter cette année le célèbre Trophée. A partir de mardi, les voiliers de tradition entreront en lice, et ce sera l’occasion de découvrir pour la toute première fois Chips, un P Class de 1913. Après Jour de Fête (Q Class) Olympian (P Class) et Spartan (NY 50), ce sera donc au tour de cet élégant cotre dessiné par le génie de l’America’s Cup Starling Burgess (Ranger, Rainbow) de tirer ses premiers bords dans le golfe de Saint-Tropez.
La Coupe d’Automne du Yacht Club de France Le Yacht Club de France a 150 ans, et la Coupe d’Automne prend ainsi un relief particulier aux yeux de son Président Yves Lagane. Course de liaison entre « les Régates Royales » de Cannes et Les Voiles de Saint-Tropez, la Coupe d’Automne du Yacht Club de France marque de spectaculaire manière le début des festivités aux Voiles de Saint-Tropez. Plusieurs dizaines de voiliers dûment répartis en quatre classes sous l’égide du Comité International de la Méditerranée (C.I.M.) cinglent chaque année en provenance de Cannes et ses « Régates Royales » pour venir participer à la grande fête Tropézienne. Leur arrivée toute voiles dehors vers le fond du golfe et la Tour du Portalet, terme des 21 milles nautiques de course, est toujours un moment unique annonciateur des belles images sportives à venir. Yachts d’époque, yachts classiques, yachts esprit de tradition, 6MJI, 8MJI et 12MJI sont tous acceptés. Beaucoup appartiennent à des membres du Yacht Club de France. La Coupe d’Automne du Yacht Club de France est organisée par la Société Nautique de Saint-Tropez, avec les moyens techniques du Yacht Club de Cannes pour le départ de Cannes. Les concurrents seront à disposition du Comité de Course à 11 heures devant le port de Cannes. Un solide vent pour 15 à 20 noeuds de secteur nord-est est attendu. La remise des prix a lieu à Saint-Tropez à la Batterie à 20 heures (salle de la Glaye à la Mairie en cas de mauvaise météo) et sera suivie d’un cocktail. Les Voiles en octobre ? pourquoi? Cette année, les Voiles ont lieu pratiquement intégralement en octobre. La raison en est simple : les Voiles de Saint-Tropez ont toujours lieu la dernière semaine de septembre, à cheval sur la première d’octobre. Particularité du calendrier 2017, deux semaines possèdent cette année la caractéristique requise : celle qui va du samedi 23 septembre au dimanche 1er, et celle du samedi 30 septembre au dimanche 8 octobre. C’est cette dernière qui a été retenue. Ils ont dit : André Beaufils, Président de la Société Nautique de saint Tropez « On ne réinvente pas les Voiles ! Nous nous attachons à satisfaire année après années propriétaires, skippers et régatiers, tant à terre que sur mer. Les nouveautés sont présentes mais de manière harmonieuse, avec toujours de belles unités classiques et modernes à découvrir, et un site qui évolue, s’adapte aux contingences du port et de nos partenaires. 22 exposants seront ainsi présents tout au long de la semaine dans un Village relooké, qui laisse une grande part au bar, centre de la vie « post régate » chaque soir. Rolex, notre fidèle partenaire, réinvestit cette année le village, pour notre plus grand plaisir. » Georges Kohrel, Principal race officer « Nous repartons en 2017 avec quasiment les mêmes équipes sur l’eau qu’en 2016. Que ce soit sur le rond spécifique aux Wally à Pampelonne, chez les Modernes à la Nioulargue ou dans le golfe pour les Classiques, notre organisation est bien rôdée tant en ce qui concerne les procédures de départ que la sécurité sur zone. Nous avons de nouveau fortement insisté sur ce dernier point auprès des régatiers. Nous espérons, comme l’an passé, avoir du vent toute la semaine, afin de varier les plaisirs et les différents parcours à l’intérieur comme à l’extérieur du golfe. »

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *