Elégance et performances aux Voiles de Saint-Tropez

07/10/2017, Saint-Tropez (FRA,83), Les Voiles de Saint-Tropez 2017, jour 7

Fidèle au plus beau rendez-vous du yachting classique et moderne, la Société Nautique de Saint-Tropez donnera officiellement le coup d’envoi de la 23ème édition des Voiles de Saint-Tropez le samedi 25 septembre 2021. Au-delà des difficultés et des incertitudes, la recette éprouvée de l’événement phare de fin de saison déclenche cette année encore la passion de plusieurs milliers de marins comme celle de tous les amoureux des beaux bateaux. Plus de 250 voiliers, tant Modernes que Classiques, sont attendus par plus de 100 bénévoles à terre et sur l’eau pour deux semaines qui s’annoncent exceptionnelles, avec tous les départs et toutes les arrivées devant la jetée du port de Saint-Tropez !

Semaine 1 : Tradition et modernité 

Tournant résolument le dos à la morosité, la première semaine des Voiles propose de nouveau une formule gagnante pour l’ensemble de la spectaculaire flotte des voiliers de tradition qui sera réunie sur le plan d’eau varois en même temps que celle des voiliers modernes jusqu’à 18m28.

Autour d’Ikra, le 12 mJI à l’origine du défi de la Nioulargue – toujours présent après 40 ans d’assiduité – l’armada des voiliers classiques annoncés pour 2021 promet un nouveau festival pour les participants comme pour les spectateurs. Parmi près de 80 bateaux de tradition, 21 voiliers  de plus de cent ans se livreront bataille sur l’eau dans le sillage du Yawl Bermudien Sky, lancé en 1890 et fort de 131 ans de navigation. La catégorie des Grands Tradition, dont certaines unités dépassent les 40 mètres hors tout, aligne cette année pas moins de 12 inscrits arborant les gréements Aurique et Marconi les plus spectaculaires : goélettes, ketchs, cotres ou yawls. Vedettes hors catégorie de l’édition 2020, les magnifiques coques rouge, bleu marine et verte des trois P Class américains Chips, Corinthian et Olympian s’affronteront au sein de la classe des Epoque Aurique A, tout comme l’immaculé Scud, et emporteront surement les faveurs du public. Dans le groupe des gréements Marconi anciens, une autre célébrité va rejoindre le très fameux Manitou de John F Kennedy : c’est le bateau Marge, un élégant plan Johan Anker de 1937, entré dans l’histoire du cinéma grâce au tournage en 1952 du film de René Clément Plein Soleil avec Alain Delon et Marie Laforet. 

La flotte des bateaux modernes témoigne également de cette belle envie de naviguer, jamais éteinte. En IRC B, quelques ténors de la spécialité vont se disputer âprement le titre comme le 47 pieds Pretexte, second l’an dernier dans les mains du champion du circuit SailGP Billy Besson, ou l’inoxydable Ecbatane d’Alain Monnier mené par Jean-Paul Mouren. On surveillera évidement les évolutions des nouveaux venus comme l’Italien Black Samurai ou la montée en puissance de Futura, en gardant un œil attentif sur quelques grosses pointures comme The Kid JP54 de Jean-Pierre Dick ou Sunset de Marc Lepesqueux. Chez les IRC C, l’armada ne compte pas moins de 31 inscrits, c’est dire s’il n’y aura pas de politesse inutile sur les lignes de départ où s’aiguiseront les étraves de ces super-racers. Les bateaux à suivre sont évidemment Couleur Soleil et l’équipage de Robert Coriat qui avait décroché la timbale l’an dernier au nez et à la barbe de Vito 2 de Gian Marco Magrini, mais on peut se douter que Frédéric Puzin, qui avait remporté la classe B l’an dernier, ne vient pas pour faire de la figuration avec Daguet 3. Du coté des IRC D, la classe la plus nombreuse avec 35 inscrits, le jeu est peut-être un peu plus ouvert puisque seul Buran, troisième l’an dernier – année de son lancement, est à nouveau présent pour défendre une place de podium, tout comme les IRC E – 20 inscrits – qui devront établir une nouvelle hiérarchie en l’absence des vainqueurs en titre de 2020. En IRC F enfin, 22 bateaux sont dans les starting-blocks et tenteront de remettre en question la domination du Wally Nano suisse Nostromino qui l’avait emporté devant deux Tofinou 9.50 : Pitch et Team 42. La découverte du tout nouveau Tofinou 9.70, sur plans Michele Molino, est également très attendue.

Semaine 2 : Maxis, des géants chauds bouillants !

Avec plus de 45 unités allant de 18 à 42 m qui régateront du mardi 5 au samedi 9 octobre, la deuxième semaine de course réservée aux maxis promet d’être vraiment exceptionnelle et spectaculaire. Parmi les géants vont évoluer de prestigieux Wally, yachts d’exception conçus et réalisées par le fidèle partenaire des Voiles, leader mondial de l’innovation caractérisé par le design, la technologie, la performance et le luxe. La marque emblématique a notamment remporté par deux fois le prix du design Compasso d’Oro. Sur le plan d’eau, les joutes de ces colosses seront animées par les incontournables rock-stars que sont Magic Carpet Cubed, Y3K, Green Eyes, Ryokan 2, Rose, ou du tenant du titre, Lyra. Une flotte dense dans laquelle les maxis plus taillés pour le grand large que sont Rambler 88, Leopard III, vainqueur en classe IR1 l’an dernier, ou les Volvo racers Ambersail 2 (VOR65) et Hypr (VOR 70) qui revient de la Rolex Fastnet Race, vont tenter de se frayer un chemin. Dans ce registre, la présence pour la première fois à Saint-Tropez du plan VPLP-Verdier Comanche dont l’équipage est désormais animé par le champion néerlandais Mitch Booth fait figure d’épouvantail, non seulement en raison de sa taille – 30,45 m de long, 8m de large, 6,80 m de tirant d’eau, un mât culminant à 47 m de haut, 1100 m2 de toile au portant – mais aussi de son palmarès unique. Presque de quoi faire pâlir de jalousie les deux Class J Velsheda et Topaz dont le duel promet d’être haut en couleur, surtout si la brise est au rendez-vous. Avec leurs 175 tonnes de déplacement, ils sont presque six fois plus lourds que Comanche !

Le public tropézien pourra également suivre les performances des « pocket maxis » les plus en vue du moment comme Jethou et Vesper, deux habitués des Voiles, qui devront compter cette année avec la présence de North Star, un autre 72 pieds courant sous pavillon britannique. Aussi diverse qu’étincelante, la plus prestigieuse classe des grands voiliers de course est en constante évolution comme en témoigne l’arrivée de deux nouveaux bateaux qui seront aux Voiles alors qu’ils n’ont été lancés qu’au début de l’été. Pour commencer Black Legend 6, un bateau 22 m de long de conception française signé par le jeune et talentueux architecte Sam Manuard et mis à l’eau en juin 2021 à Nantes par le chantier Black Pepper Yachts. Deuxième nouveauté remarquable, le Baltic 68 « Café Racer » Pink Gin Verde, un dayboat à étrave inversée dessiné par l’espagnol Javier Jaudenes et produit avec une attention particulière pour l’environnement. Sa coque est à 50% en fibre naturelle, il est équipé de deux moteurs électriques et d’un système d’hydro-générateur qui lui permettent produire sous voiles une partie de sa consommation électrique. Très attendu également, Morgana, le Southern Wind sur plans Reichel/Pugh design Nauta, construit en Afrique du Sud qui bouclera à Saint-Tropez sa première saison de course. Enfin, les amateurs de Maxi Class seront également ravis de savoir que le plan Dubois Silvertip, qui navigue habituellement en Nouvelle-Zélande et fut le grand dominateur de la Maxi yacht Cup organisée à Auckland pendant la dernière America’s Cup sera lui aussi au rendez-vous des Voiles de Saint-Tropez 2021. Juste pour voir ce que les bouillants maxis de l’hémisphère nord ont dans le ventre ! 

Programme 2021

Semaine 1 : Les Voiles de Saint-Tropez, Modernes et Tradition

Samedi 25 et dimanche 26 septembre : accueil de tous les voiliers classiques et des voiliers modernes jusqu’à 18,28 m

Lundi 27 septembre : régates pour les voiliers modernes

Mardi 28, mercredi 29 septembre, vendredi 1, samedi 2 octobre : régates pour les voiliers modernes et les voiliers de tradition 

Jeudi 30 Septembre : journée des défis – 10ème anniversaire du Trophée des Centenaires du Yacht Club de Gstaad.

Samedi 2 octobre : remise des prix (semaine 1)

 

Semaine 2 : Les Voiles de Saint-Tropez, Maxi Yachts

Dimanche 3 et lundi 4 octobre : accueil des grandes unités modernes au-delà de 18,29 m

Wally, IRCA, Maxi yachts

Mardi 5, mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8, samedi 9 : régates 

Samedi 9 octobre : remise des prix (semaine 2)

 

Les mesures sanitaires prévues par la Société Nautique de Saint-Tropez 

(hors dispositif concurrents) :

Personnels et bénévoles

– Pass sanitaire

 

Village des Voiles

– Pass sanitaire 

– Port du masque (suivant prescriptions préfectorales en vigueur aux dates de l’événement)

– L’accès à la boutique officielle North-Sails se fera par l’extérieur uniquement.

Toutes les animations sont prévues comme à l’habitude dans le respect des règles sanitaires.

 

Médias

– Formalités d’enregistrement dématérialisées.

– Accès à la salle de presse réservé aux seuls journalistes accrédités sous réserve de présentation du Pass Sanitaire 

– Port du masque (suivant prescriptions préfectorales en vigueur aux dates de l’événement)

– Embarquements : Pass Sanitaire

 

Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez

ROLEX

BMW

WALLY

NORTH SAILS

CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON

SUZUKI MARINE

MARSHALL

MERCANTOUR EVENTS 

CHEVALIER TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ)

BERNARD OPTIC

DERBEZ JARDINS

 

Partenaires institutionnels 

LA VILLE DE SAINT-TROPEZ

ESPRIT VILLAGE

PORT DE SAINT-TROPEZ

LES MARINES DE COGOLIN

FEDERATION FRANCAISE DE VOILE

YACHT CLUB DE FRANCE

INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION

 

Organisation :

Société Nautique de Saint-Tropez

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *