Baissé de rideau sur le premier acte des Voiles 2021

02/10/2021, Saint-Tropez (FRA,83), Voiles de Saint-Tropez 2021, jour 6

– Quelle semaine ! des régates chaque jour !
– Pretexte, Nanoq, Northstars 2, King of Blue, Jolt… Princes des Modernes !
– Impressionnants Scud et Oriole chez les Classiques
– Les Maxis convergent vers Saint-Tropez pour la deuxième semaine des Voiles

Dernière journée de la première semaine des Voiles nouvelle version : 140 voiliers Modernes et 82 Yachts Classiques ont tenu à profiter jusqu’au dernier instant du moindre souffle d’air venu de l’Est agiter le plan d’eau Tropézien. Un peu de douceur dans un monde de brut, face à laquelle les équipes de Georges Korhel, Principal race officer, ont su garder sang froid et lucidité pour maintenir en course les 10 groupes Classiques et les 5 catégories IRC, dans ce petit courant baigné de lumière. Au final, une 5ème course validée chez les Modernes, et une quatrième pour les jolis voiliers de tradition. Une semaine pleine, riche d’une multitude de rebondissements nautiques, d’éblouissements véliques et de cocasseries dont on se repaitra jusqu’à la prochaine saison. Place désormais aux géants, les Maxis et super yachts qui prendront dès mardi le relais des Classiques pour habiller de carbone et de lignes futuristes les eaux azurs du golfe Varois.

5 courses pour les voiliers Modernes
La belle semaine des Voiles se termine comme elle avait commencé, en course et dans de petits airs qui ont poussé marins, stratèges et barreurs dans leurs retranchements. Chaque voilier aura ainsi trouvé tout au long de la semaine matière à s’exprimer, à tirer le meilleur de ses spécificités. Et c’est dans ce contexte de courses aux profils extrêmement contrastés, que les Voiles célébraient dès ce soir ses héros et lauréats ayant tous comme points commun la faculté à s’adapter à toutes les conditions proposées. Ainsi le Nacra 47 Prétexte de Benjamin Horeau a-t’il su briller en IRC B (Trophée North Sails) quelles que soient les forces de vent. En s’imposant à deux reprises cette semaine, il laisse loin dans son tableau arrière la concurrence de Pascal Ferry et son Solano. Nanoq, skippé par le Prince Frederik du Danemark a lui aussi survolé son groupe IRCC, support du Trophée BMW. Northstars2 de Peter Dubens, en IRC D, King of Blue (Pascal Fan) IRC E, et le Tofinou Jolt (IRC E) de Tily Harrison sont les grands triomphateurs de la semaine.

Classiques : des vainqueurs sans partage
On les attendait, et ils ont répondu présents : Scud (Herreshoff 1903) de Patrizio Bertelli avec Torben Grael à la manoeuvre a écrasé le groupe comptant pour le Trophée Rolex, celui des Epoque Aurique A. Les plus petits auriques (Aurique B), n’ont pu mettre à mal l’appétence d’Eva (Fife 1906) pour les Voiles, malgré Oriole, un autre Herreshoff. Le Q Class Jour de Fête (Paine 1930) a bataillé ferme pour s’imposer chez les Epoque marconi B, face à un redoutable Stormy Weather (Stephens 1931). The Lady Anne, le 15 m JI Fife lancé en 1912, s’impose chez les Grands Tradition devant le cotre Halloween et le grand ketch Sumurun. Le plan Sparkman&Stephens Blitzen s’est lui aussi bien amusé en tête des Epoque marconi A, qu’il remporte face au yawl Bermudien Varuna. Le C 32 Andale (Potter 1951) rs’incline dansle groupe des Marconis C face au 8 m J Carron II. Lys, le sloop monégasque (Sparksman &Stephens 1955), Resolute Salmon, le 12 m Encounter ou Jap sont les autres grands vainqueurs de ces voiles 2021…

Et à terre…
Un Trophée nouveau venu aux Voiles sera remis ce soir à Sagittarius (Sparksman&Stephens 1974). Il s’agit du prix récompensant les meilleur One Tonner, Classe appelée à être davantage mise à l’honneur à l’avenir aux Voiles ; Ces One Tonners sont des dériveurs mesurant jusqu’à 7 mètres, capables de planer dans certaines conditions et construits avec un échantillonnage aussi léger que possible, l’équilibre étant assuré par l’équipage. Ces voiliers étaient également présents aux Jeux Olympiques de 1900, dans la classe des 0,5 à 1 tonneau.
Et lundi… Les Maxis!
C’est à partir de demain dimanche que les Maxi Yachts appelés à courir en deuxième semaine des Voiles feront leur apparition dans le port de Saint-Tropez. 40 de ces fabuleuses machines vont s’aligner dans le petit port Varois, dans l’attente des premières joutes programmées pour mardi, la journée de lundi étant consacrée aux inscriptions.

Bateaux remarquables :
Oriole
Il brille de mille feux aux Voiles, dominateur de son groupe des Epoque Aurique B ; Oriole est un monotype de 30 pieds, signé Nathanel Herreshoff (1905). Les NYYC 30s étaient la quatrième classe de monotypes de 30 pieds à sortir de la planche à dessin de « Captain Nat », et ont connu un grand succès dès le jour de leur lancement. Utilisés également comme petits bateaux de croisière, ils ont appartenu à certains des marins les plus riches et les plus prospères de leur époque, malgré leur petite taille. Ils étaient utilisés pour des courses intenses et rapides, et on disait qu’ils ne prenaient jamais de ris. Aujourd’hui, il existe encore 10 des 18 NYYC 30. Deux d’entre eux sont en Europe ; Linnet qui a été restauré à Argentario, et Oriole.

Sagittarius
Un des meilleurs plans Sparksman&Stephens, le numero 2058, identique au Morning cloud2 de 1971 du premier ministre britannique, sir Edward Heath. Ce bateau a été acquis en 1973 par André Laffitte. Le bateau a participé en 1973 à l’Admiral’s Cup pour l’équipe italienne, puis à de nombreuses régates selon la jauge IOR puis IMS. Bien plus récemment la jauge CIM a permis de placer Sagittarius à de nombreuses places d’honneur à Cannes, Antibes, Imperia, Naples et Saint-Tropez.

Ils ont dit :
Georges Korhel, Principal race Officer :
« On a été très gâté par la météo. On a connu toutes sortes de configurations, petit temps, gros temps, medium… Cela fait longtemps que l’on n’avait pas connu une semaine aussi pleine, avec des manches validées chaque jour, entrecoupée d’une belle journée consacrée aux Défis. Toutes les équipes sur l’eau sont contentes. Chaque année nous améliorons de petits détails qui facilitent l’organisation sur le plan d’eau. C’est un souci permanent que celui d’améliorer nos courses chaque année. Tout le monde est prêt pour enchainer avec la deuxième semaine, qui sera, entre guillemets, un peu plus légère dans la mesure où nous n’avons qu’une seule classe, celle des Maxis, forte cependant de plus de 40 unités… »

Kevin Escoffier : Northstars2
Kevin Escoffier, skipper attitré du programme Imoca PRB, et « pigiste » de luxe pour la prochaine Transat Jacques Vabre à bord du Maxi trimaran Banque Populaire XI d’Armel Le Cléach, est aux Voiles, à l’invitation de son partenaire North Sails. « North Sails a développé mes voiles lors du dernier Vendée Globe, et m’a demandé d’intervenir dans la conception de leurs vêtements techniques et de leur gamme « Performance ». Je suis donc très heureux de venir naviguer une journée à bord de Northstar2, un Cape 31 qui domine largement le groupe des IRC D. J’étais déjà venu aux Voiles il y a quelques années et je suis toujours aussi sensible à ces magnifiques bateaux. Cet environnement est différent de celui de la course au large mais il est animé par la même passion d’aller sur l’eau. Cela reste du bateau et je suis heureux de partager ici cet engouement. Je fais un peu le grand écart ; il y a deux jours je naviguais à 40 noeuds en volant au dessus de l’eau à bord d’un Ultime, et je côtoie aujourd’hui des yachts plus que centenaires. »

Portrait du jour :
Kevin Escoffier naît le 4 avril 1980 à Saint-Malo. Il est le fils de Franck-Yves Escoffier, patron pêcheur passionné de voile qui s’est illustré en Ocean Fifty. Il court en Class 8 et en Bénéteau. À 19 ans, il quitte Saint-Malo pour suivre des études d’ingénieur en mécanique des matériaux et des structures, spécialisé dans la construction des bateaux de course. En 2006, il intègre le team PRB. La même année, Escoffier entre dans le Team Banque Populaire en tant que chef du projet Maxi Banque populaire V. Kevin embarque pour toutes les campagnes de record de ce trimaran de 40 mètres, et notamment pour le Trophée Jules-Verne remporté en 2012. Il dispute ensuite la Volvo Ocean Race à bord du Volvo Ocean 65 chinois Dongfeng Race Team skippé par Charles Caudrelier. À son bord, il termine 3e de l’édition 2014-20159, et remporte celle de 2017-2018. En 2019, Kevin retrouve l’entreprise PRB. Il remporte le Grand Prix Guyader 2019 en équipage. En 2020, il dispute sa première course en solitaire, la Vendée-Arctique-Les Sables-d’Olonne, réservée aux Imoca. Il termine 5e. Il prend part au Vendée Globe où il abandonne au 22e jour en 3e position après le naufrage de son bateau PRB auquel il survit, sauvé par Jean Le Cam.

Partenaires du jour :
Chevalier Torpez – Vignobles de Saint-Tropez
La presqu’île de Saint-Tropez est aussi une terre de vignerons ; les Maîtres Vignerons de Saint-Tropez regroupent 10 domaines et 3 grandes caves sur les plus beaux terroirs de la Provence. Torpez est la marque d’un de ces vignobles, joyau exceptionnel, situé sur le cap de Saint-Tropez, couvrant 180 ha, entourant le village lumière et intemporel. Ces vins racontent et partagent l’histoire du village né de la nature, des arts et de l’exubérance, né aussi des passions d’hommes et femmes, et ceci, depuis 1908. En 2019, a cave historique implantée au centre-ville à Saint-Tropez depuis sa création, a intégré son nouveau site de production au 111 Route de Plages. « Torpez» inscrit sur chacune des bouteilles témoigne d’un destin et du lien rare qui unit un homme, le Chevalier Torpez, aux habitants du village. « Nos vins sont le fruit d’un singulier vignoble » explique Alain Guichet, oenologue et Directeur Général, « un véritable « jardin de vignes » entourant le village de Saint-Tropez, près des vieilles bastides et des villas modernes aux architectures contemporaines et surplombant plages et rivages. Le vin est, comme la voile, un univers de passion partagé par des hommes qui aiment célébrer la vie. Torpez est une vraie signature, sur un terroir très singulier marqué par un air salin qui contribue à la saveur spécifique de nos vins, blancs rouges et rosés.»
Caïus Silvius Torpetius, Saint Tropez de Pise, ou chevalier Torpès, ou Torpez, est l’un des premiers martyrs chrétiens italiens du Ier siècle, sous l’empereur Néron. Torturé puis décapité par l’empereur pour avoir refusé d’abjurer sa foi chrétienne, son corps fut jeté à Pise dans une barque qui s’échoua sur les rivages de Héracléa (Saint-Tropez) en l’an 68 après Jésus-Christ. Depuis 460 ans, les habitants de Saint-Tropez rendent hommage à cet homme exceptionnel à l’occasion de la fête de «La Bravade».

Programme 2021
Semaine 1 : Les Voiles de Saint-Tropez, Modernes et Tradition
Semaine 2 : Les Voiles de Saint-Tropez, Maxi Yachts
Dimanche 3 et lundi 4 octobre : accueil des grandes unités modernes au-delà de 18,29 m
Wally, IRCA, Maxi yachts
Mardi 5, mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8, samedi 9 : régates
Samedi 9 octobre : remise des prix (semaine 2)

Les mesures sanitaires prévues par la Société Nautique de Saint-Tropez
(hors dispositif concurrents) :
Personnels et bénévoles
– Pass sanitaire
Village des Voiles
– Pass sanitaire
– Port du masque (suivant prescriptions préfectorales en vigueur aux dates de l’événement)
– L’accès à la boutique officielle North-Sails se fera par l’extérieur uniquement.
Toutes les animations sont prévues comme à l’habitude dans le respect des règles sanitaires.

Médias
– Accès à la salle de presse réservé aux seuls journalistes accrédités sous réserve de présentation du Pass Sanitaire
– Port du masque (suivant prescriptions préfectorales en vigueur aux dates de l’événement)
– Embarquements : Pass Sanitaire

Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez
ROLEX
BMW
WALLY
NORTH SAILS
CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON
SUZUKI MARINE
MARSHALL
MERCANTOUR EVENTS
TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ)
BERNARD OPTIC
DERBEZ JARDINS

Partenaires institutionnels
LA VILLE DE SAINT-TROPEZ
ESPRIT VILLAGE
PORT DE SAINT-TROPEZ
LES MARINES DE COGOLIN
FEDERATION FRANCAISE DE VOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION

Organisation :
Société Nautique de Saint-Tropezpez

The curtain falls on the first act of Les Voiles 2021

02/10/2021, Saint-Tropez (FRA,83), Voiles de Saint-Tropez 2021, jour 6

–          A splendid week with races every day!
–          PretexteNanoqNorth Star II, King of BlueJolt… Princes of the Modern boats!
–          Scud andOriole impressive in the Classic fleet
–          The Maxis set to converge on Saint Tropez for the second week of Les Voiles

Saturday was the last day of the first week of Les Voiles in its new format: 140 Modern yachts and 82 Classic yachts endeavoured to make the most of every last puff of E’ly breeze that tickled the race zone in Saint Tropez. A welcome hint of sweetness then in a harsh world in which the teams under Georges Korhel, Principal Race Officer, managed to keep a cool, clear head to keep the 10 groups of Classics and 5 IRC categories racing in the light current bathed in light. In the end, a fifth race was validated among the Modern boats and a fourth for the pretty classic yachts. A packed week then, coloured by a flurry of twists and turns, dazzling sails and comical moments a plenty, which will bring a smile to the faces of the crews and the public right the way through until next season. Next up on stage are the giants, the Maxis and super yachts, which will take over from the Classics on Tuesday, at which point the azure waters of the bay in France’s Var region will be brimming with carbon and futuristic lines.

5 races for the Modern yachts
The wonderful week’s racing at Les Voiles concludes as it began, with the fleets racing in light airs, prompting the sailors, strategists and helms to drive their rivals into a corner. In this way, every single sailboat was served up conditions they could work with throughout the week as they tried to get the very best out of their steeds and play to their strengths. It is within this context of races with extremely different profiles that Les Voiles celebrated its heroes and prize winners this evening with the crews on the podiums particularly skilled at adapting to all the different conditions. In this way, Benjamin Horeau’s Nacira 47 Prétexte excelled in IRC B (North Sails Trophy) whatever the wind strength. By bagging two wins this week, his crew were leaps and bounds ahead of Pascal Ferry’s SolanoNanoq, skippered by Prince Frederik of Denmark, also outpaced the rest of the IRC C group competing for the BMW Trophy. Peter Dubens’ North Star II in IRC D, King of Blue (Pascal Fan) IRC E and Tily Harrison’s Tofinou Jolt (IRC E) are the big winners of the week.

Classics: ruling supreme
They were the firm favourites and they delivered: Patrizio Bertelli’s Scud (Herreshoff 1903) with Torben Grael on the manoeuvres absolutely smashed it in the Period Gaffer A group competing for the Rolex Trophy. The smaller gaffers (Gaffer B), were unable to quash Eva’s (Fife 1906) natural affinity for Les Voiles, despite the best efforts of Oriole, another Herreshoff. The Q Class Jour de Fête (Paine 1930) battled hard to take the win in the Period Marconi B against the formidable Stormy Weather (Stephens 1931). The Lady Anne, the 15mR Fife launched in 1912, secured victory in the Grand Tradition category ahead of the cutter Halloween and the mighty ketch Sumurun. The Sparkman&Stephens design Blitzen also had an absolute ball out on the water at the head of the Period Marconi A fleet, which ultimately saw her beat in the Bermudan yawl Varuna. The C32 Andale (Potter 1951) won the day and the week in the group of Marconi Cs ahead of the 8mR Carron II. Lys, the Monacan sloop (Sparkman &Stephens 1955), Resolute Salmon, the Encounter and the Cork harbour one-design Jap were the other outright champions of Les Voiles 2021…

And on shore…
An all-new Les Voiles trophy was this evening awarded to Sagittarius (Sparkman&Stephens 1974) for best One Tonner, a Class destined to be in the spotlight in future episodes of Les Voiles. These One Tonners are sailing dinghies measuring up to 7 metres in length, capable of planing in certain conditions and built with as light a scantling as possible, the balance being achieved by the crew. These sailboats were also present at the Olympic Games in 1900 in the class of 0.5 to 1 tonne.

Maxi Monday!
From tomorrow, Sunday, the Maxi Yachts called upon to compete in the second week of Les Voiles will make their grand entrance in the port of Saint Tropez. 40 of these fabulous machines will line the small harbour in France’s Var region as they wait for battle to commence from Tuesday, once Monday’s registration is complete.

Quotes from the boats:
Georges Korhel, Principal Race Officer:
« We’ve been very spoilt by the weather. We’ve enjoyed all sorts of configurations, light airs, big breeze and medium wind… It’s been a long time since we’ve had such a packed week with races validated every day, interspersed by a great Challenge day. All the on-the-water teams are happy. We make minor improvements every year which facilitates the organisation on the race zone. Everyone is ready to link onto the second week, which, in some ways, will be a little lighter than this past week in the sense that we only have a single class, that of the Maxis, though it does boast over 40 craft…”

Kevin Escoffier: North Star II
Kevin  Escoffier, the official skipper of the Imoca PRB, and a luxury ‘freelancer’ for the upcoming Transat Jacques Vabre aboard Armel Le Cléach’s Maxi trimaran Banque Populaire XI, is at Les Voiles on the invitation of his partner North Sails. « North Sails developed my sails during the last Vendée Globe and asked me to intervene in the design of their technical clothing and their ‘Performance’ range. As such, I was very happy to come and spend a day sailing aboard North Star II, a Cape 31 which has dominated the IRC D group. I’d come to Les Voiles before, a few years back, and I’m always touched by these magnificent boats. This environment is different to that of offshore racing, but it’s coloured by the same passion for getting out on the water. It’s still boating and I’m delighted to share in the infatuation here. I feel as if I’ve gone from one extreme to the other; two days ago I was making 40 knots, flying above the water aboard an Ultime and today I’m fraternising with yachts more than a hundred years old. »

Today’s partner:
Chevalier Torpez – Saint Tropez’s vineyards
The Saint Tropez peninsula is also a land of winegrowers; indeed the Master Winegrowers of Saint Tropez group together 10 domains and 3 large cellars across the finest ‘terroirs’ in Provence. Torpez is an exceptional jewel of a brand from one of these vineyards located on the Saint Tropez headland and spanning 180 hectares surrounding the light and timeless village. These wines tell and share the story of the village created by nature, the arts and exuberance, as well as the passion of men and women as it has been since 1908. “Our wines are the fruit of a special vineyard” explains Alain Guichet, an oenologist and CEO, “a veritable ‘garden of vines’ surrounding the village of Saint Tropez, near the old Provencale houses and modern villas with contemporary architecture, overlooking the beaches and shores. The wine, like sailing, is a universe of passion shared by people who love celebrating life. Torpez is a true signature, on a very special ‘terroir’ perfumed by salt-sea air, which imbues our white, red and rosé wines with a rather special flavour.”

Programme 2021
Week 1: Les Voiles de Saint-Tropez, Modern and Classic
Saturday 25 and Sunday 26 September: registration for all classic yachts and modern yachts up to 18.28m
Monday 27 September: regattas for modern yachts
Tuesday 28, Wednesday 29 September, Friday 1, Saturday 2 October: regattas for modern and classic yachts
Thursday 30 September: Challenge Day-10th anniversary of the Gstaad Yacht Club Centenary Cup
Saturday 2 October: Prize Giving (Week 1)

Week 2: Les Voiles de Saint-Tropez, Maxi Yachts
Sunday 3 and Monday 4 October: registration for all modern yachts above 18.29m
Wally, IRCA, Maxi yachts
Tuesday 5, Wednesday 6, Thursday 7, Friday 8, Saturday 9: regattas
Saturday 9 October: Prize Giving (Week 2)

Health measures set out by the Société Nautique de Saint-Tropez
(excluding competitor directive):
Personnel and volunteers
– Health Pass
Village des Voiles Race Village
– Health Pass
– Mask wearing (according to the Prefectural directive in place at the time of the event)
– Access to the official North Sails shop shall be via the exterior only
All entertainment is scheduled to go ahead as usual in line with the health regulations.

Media
– Access to the press office reserved for accredited journalists upon presentation of a Health Pass
– Mask wearing (according to the Prefectural directive in place at the time of the event)
– Media boat boarding: Health Pass

Partners to Les Voiles de Saint-Tropez
ROLEX
BMW
WALLY
NORTH SAILS
CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON
SUZUKI MARINE
MARSHALL
MERCANTOUR EVENTS
CHEVALIER TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ)
BERNARD OPTIC
DERBEZ JARDINS

Corporate partners
LA VILLE DE SAINT-TROPEZ
ESPRIT VILLAGE
PORT DE SAINT-TROPEZ
LES MARINES DE COGOLIN
FEDERATION FRANCAISE DE VOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION

Organisation:
Société Nautique de Saint-Tropez

Le vent d’Est anime le golfe !

bd VST21D6_0465

– Semaine bénie à Saint-Tropez avec du soleil et du vent
– Les Trophées se dessinent en IRC B, C et D…
– Classiques : Yanira en temps réel

Après la folle journée d’hier, où les marins ont, à terre comme sur mer, célébré avec un enthousiasme communicatif les 40 ans de la Nioulargue, place aujourd’hui à la reprise des joutes si magnifiquement commencées depuis lundi. Le vent, le soleil estival ont de nouveau contribué à peindre aux quatre coins du golfe ces images sublimes de voiliers modernes ou classiques, en régates, leurs équipages plus concentrés et déterminés que jamais à tirer la quintessence de leurs montures et à défendre les couleurs de leurs armateurs et propriétaires. Face au vent d’Est pour une douzaine de noeuds, les conditions s’avéraient idéales pour lancer de jolis parcours dans l’axe du golfe, 13 milles pour les plus petits, et 20 milles pour les plus grandes unités. Dans tous les groupes, à la veille de la dernière de journée de régate demain, l’heure était venue de jeter les dernières forces et de tenter les derniers coups pour espérer figurer demain samedi soir au palmarès d’une édition 2021 d’ores et déjà exceptionnelle.

Lignes de force chez les Modernes
Le rythme endiablé tenu depuis lundi par la flotte des 140 voiliers Modernes inscrits aux Voiles s’est poursuivi toute la journée avec une nouvelle manche validée, cette fois dans un registre de vent medium, forcissant à plus de 15 noeuds en milieu d’après-midi. Du petit temps, du Mistral fort, et du medium aujourd’hui ! Les Voiles gâtent décidément les marins en cette année post Covid de tous les renouveaux! La mer ourlé d’une élégante houle, a favorisé la glisse et les lourdes manœuvres d’envois de spis, poussant les stratèges à toutes les audaces. Peu d’écarts aux arrivées dans tous les groupes, signe de l’engagement des équipages. Solano, le 52 pieds construit au chantier italien Felci, a peut être marqué un point décisif en s’imposant aujourd’hui et en devançant son principal concurrent, le Nacra 47 Pretexte dans son Groupe des IRC B, Trophée North Sails. Le Grand Soleil Mad IV à Clive Llewelyn se replace dans la perspective du sprint final demain, tandis que Jean Pierre Dick et son The Kid, moins à l’aise dans ce registre de vent, a clairement baissé pavillon en ne faisant mieux qu’une 17ème place. Côté Trophée BMW qui sacrera le premier IRCC, Nanoq a enfoncé le clou en rajoutant une troisième victoire de manches à son palmarès de la semaine. Seul l’autre 52 pieds Arobas2 l’a battu en temps réel. On observera qu’en IRCD, le Cap 31 Britannique North Star2 épouse une trajectoire absolument similaire à celle de Nanoq, avec aujourd’hui une troisième victoire de manche, agrémentée d’une belle domination sans partage en temps réel comme en temps compensé.

Qui n’a vu un yacht Classique au près dans la houle du golfe…
… n’a pas connu le grand frisson des Voiles. The Lady Anne (Fife 1912), en régate face à son homologue Tuiga (Fife 1909) ont littéralement éclaboussé le plan d’eau dans de grandes enfournées d’écumes en route vers les marques de passage mouillées en bordure du Golfe. Tuiga, qui a fait l’objet d’une réparation expresse hier suite à la rupture de son mât de flèche, se montrait incisif dès le départ. Mais c’est le cotre bermudien espagnol Yanira qui se montrait le plus véloce des Classiques, bouclant le parcours en un peu plus de 2 heures 30 en temps réel. Il devançait d’un souffle sous le Portalet le 6 m One wave et le cotre Bermudien Maria-Giovanna II.

Et à terre…
Soirée des équipages à La Ponche
Grande soirée très attendue des équipages ce soir à la Ponche, quai l’Esquière à Saint-Tropez. Le groupe Rocky, composé principalement d’anciens musiciens de Johnny Hallyday, rendra deux hommages appuyés, l’un à Johnny bien sûr, et l‘autre aux Rolling Stones, dont le batteur Charlie Watts nous s’est éteint récemment. A 23 heures, un feu artifice géant tiré depuis le large conclura la soirée.

Remise des Prix :
La remise des Prix et Trophée de cette première semaine des Voiles, pour les voiliers Modernes et Classiques aura lieu demain samedi à La Ponche également, à partir de 19 heures.

Bateaux remarquables : Naema
La goélette Naema a été construite par Graafship, chantier naval de Bodrum en Turquie, et livrée à son premier propriétaire en 2013 sous le nom de Noelani, mot hawaïen signifiant « brume du ciel ». Il prend le nom de Naema en 2014. Naema est en réalité la réplique fidèle de la goélette Panda d’Alfred Mylne, construite en 1938 chez Camper&Nicholson à Gosport. L’histoire du bateau est assez étonnante puisqu’il aurait été racheté dans les années 40 par le gouvernement Français, pour être offert au roi d’Anam, Bao Dai. Après le retrait des Français d’Indochine en 1954, le voilier trouve refuge à Toulon, aux bons soins de la marine Française qui le revend à l’américain Bill Bodle en 1979. Panda part aux Antilles et effectuera de 1981 à 1982 pas moins de deux tours du monde. Après une longue carrière, il a trouvé la mort en 1983. Il a coulé alors qu’il était sans surveillance à son mouillage en Martinique, à cause d’un incendie à bord qui l’a ravagé jusqu’à la ligne de flottaison.

Ils ont dit :
Pierre Roinson, Président de la Société Nautique de Saint-Tropez
« Le partenariat initié par André Beaufils voici 10 ans avec le Yacht Club de Gstaad, avec le Trophée des Centenaires pour élément central, se renforce avec la signature d’un véritable jumelage. Nous sommes fiers de rejoindre les 35 autres Yacht Clubs Internationaux, tous plus prestigieux les uns que les autres, qui de Hong Kong à Sydney, Le Cap, New York ou San Francisco, entretiennent des liens forts avec ce Yacht Club à la montagne… »

Manrico Iachia, Commodore du Yacht Club de Gstaad
« Nous avons connu hier une journée fantastique, avec de très belles conditions et surtout une régate en tous points remarquable. Le final entre Bruno Troublé sur Olympian, et Peter Isler sur Spartan a été d’anthologie. Il a offert un superbe vainqueur de notre Trophée des Centenaires, qui réunissait hier 23 yachts. Après 10 ans d’un partenariat amical avec la Société Nautique de Saint-Tropez, nous avons aujourd’hui formalisé notre jumelage. La Nautique entre ainsi dans le cercle de nos Yacht-Clubs amis, présents aux quatre coins du monde, et qui facilitent les échanges entre les membres. »

Loïck Peyron, ambassadeur BMW
« Le vent de la liberté souffle sur les Voiles! On le perçoit de manière puissante sur les quais de Saint-Tropez! Certes la mer est un espace de liberté, et les marins en sont les ambassadeurs et on sent ce souffle d’envie de liberté. Le mélange des types de voiles est l’ADN des Voiles, tel qu’on le retrouve en première semaine avec les Modernes et les Classqiues. En deuxième semaine, on va redécouvrir à Saint -Tropez les Maxis. J’ai la chance d’avoir été choisi comme ambassadeur de la marque BMW, et je peux ainsi témoigner des efforts déployées par la marque pour présenter aujourd’hui des véhicules réalisés à partir d’élément 100% recyclables, en énergie autonome. Un bateau, sauf en bois, est nettement plus néfaste pour la planète qu’une voiture. BMW a été la première marque à créer un département environnement dès la fin de la guerre! Leurs voitures sont le fruit d’une réflexion globale qui commence à l’extraction de la matière, jusqu’au recyclage de cette matière, énergie comprise. Cette réflexion est passionnante. La volonté n’est pas feinte. Enormément de plastique recyclé pour les habillages intérieurs des voitures par exemple! Et dans le haut de gamme! »

Portrait du jour :
Sidney Gavignet, Stiren.
Il y a trois ans, au terme d’une Route du Rhum conclue en vainqueur, catégorie Rhum, Sidney Gavignet décidait de baisser le rideau sur l’aventure de toute une vie consacrée au sport de voile. En quittant le Team Oman Sail dont il était la cheville ouvrière depuis 7 années, le natif des Alpes de Haute Provence clôturait le chapitre d’une saga de plus de 25 années, scandée par des marqueurs aussi fort que la préparation Olympique en Tornado, la Whitbread, puis la Volvo Ocean race, Coupe de l’America et autres expériences flamboyantes sur multicoques de 60 à 70 pieds. A l’aube de ses 50 printemps, le marin posait sac à terre, en déballait tout le contenu, pour un inventaire sans concession, d’un parcours, d’une vie toute entière tournée vers le sport, la performance, la technique vélique. On l’a retrouvé pourtant sur les pontons de Saint Malo en 2018, prêt à s’élancer pour une troisième Route du Rhum, celle du renouveau, de la renaissance, de la révolution. Sidney ne court plus pour lui-même. Son savoir-faire, son expérience vont désormais servir de point d’appui, d’inspiration à d’autres parcours, d’autres hommes en quête de performance dans leur vie quotidienne. Coach de vie, consultant auprès d’entrepreneurs, Sidney Gavignet a trouvé un sens, une légitimité à un quart de siècle passé sur les flots. La mer, la magie des yachts Classiques continuent de l’inspirer…

Partenaires du jour :
Suzuki
Depuis 2017, Suzuki Marine est partenaire des organisateurs de cette régate exceptionnelle. La Marque fournit ses moteurs hors-bord particulièrement fiables, performants et peu énergivores aux responsables de la sécurité et de la gestion du plan d’eau qui accueillera près de 200 bateaux. En 2021, pour la 23e édition des Voiles de Saint-Tropez, Suzuki Marine renforce son engagement en association avec Marshall pour fournir un nombre record de semi-rigides -12 unités- aux organisateurs.

Marshall semi-rigides
Marshall est une marque de semi-rigide Italienne née dans les années 80. Avant sa faillite en 1990, elle fait partie des leaders européens dans le secteur au même titre que Zodiac et jouit d’une forte notoriété, notamment dans le nord de l’Europe, avec plus de 2 000 bateaux vendus chaque année. « C’est une marque historique, qui était aussi forte et présente que Zodiac et qui complète bien la gamme BWA » explique Fabrice Boyer, de l’entreprise Ribitaly. « Nous sommes depuis deux ans partenaire de la Nautique de Saint-Tropez. Nous fournissons 12 unités pour équiper les équipes d’organisation et de sécurité sur l’eau, principalement des séries M4 et M6, respectivement longues de 6,90 M et 7,80 M. Nous travaillons en association avec le motoriste Suzuki. Nos bateaux sont simples, efficace, fiables et polyvalents. » Le Trophée Marshall récompensera le meilleur voilier de la catégorie Epoque Marconi A.

Mercantour Events
Mercantour Events propose une offre novatrice dans l’accompagnement des collectivités territoriales et les entreprises dans une démarche pérenne de mise en valeur par l’événementiel. Convaincue de l’importance de la mise en place d’actions évènementielles pour la redynamisation du territoire, l’agence accompagne de nombreuses collectivités au quotidien pour l’organisation de leurs manifestations. Elle assure des missions de Communication / promotion, création du concept événementiel, création visuelle et adaptation sur supports (affichage, print…), site internet et outils numériques, réseaux sociaux, relations presse… et bien entendu, Logistique événementielle ainsi que l’animations et la restauration.

Programme 2021
Semaine 1 : Les Voiles de Saint-Tropez, Modernes et Tradition
Samedi 2 octobre : régates pour les voiliers modernes et les voiliers de tradition
Samedi 2 octobre : remise des prix (semaine 1)
Semaine 2 : Les Voiles de Saint-Tropez, Maxi Yachts
Dimanche 3 et lundi 4 octobre : accueil des grandes unités modernes au-delà de 18,29 m
Wally, IRCA, Maxi yachts
Mardi 5, mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8, samedi 9 : régates
Samedi 9 octobre : remise des prix (semaine 2)

Les mesures sanitaires prévues par la Société Nautique de Saint-Tropez
(hors dispositif concurrents) :
Personnels et bénévoles
– Pass sanitaire
Village des Voiles
– Pass sanitaire
– Port du masque (suivant prescriptions préfectorales en vigueur aux dates de l’événement)
– L’accès à la boutique officielle North-Sails se fera par l’extérieur uniquement.
Toutes les animations sont prévues comme à l’habitude dans le respect des règles sanitaires.

Médias
– Accès à la salle de presse réservé aux seuls journalistes accrédités sous réserve de présentation du Pass Sanitaire
– Port du masque (suivant prescriptions préfectorales en vigueur aux dates de l’événement)
– Embarquements : Pass Sanitaire

Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez
ROLEX
BMW
WALLY
NORTH SAILS
CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON
SUZUKI MARINE
MARSHALL
MERCANTOUR EVENTS
TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ)
BERNARD OPTIC
DERBEZ JARDINS

Partenaires institutionnels
LA VILLE DE SAINT-TROPEZ
ESPRIT VILLAGE
PORT DE SAINT-TROPEZ
LES MARINES DE COGOLIN
FEDERATION FRANCAISE DE VOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION

Organisation :
Société Nautique de Saint-Tropez

Easterly vibes add zest to the race zone in Saint Tropez !

bd VST21D6_1380

– A blessed week in Saint Tropez with sunshine and breeze
– The Trophy winners are taking shape in IRC B, C and D…
– Classics: Yanira in elapsed time

After a crazy day yesterday where the sailors celebrated the 40th anniversary of the Nioulargue in style both on land and out on the water, it was time to get back to some serious racing today. With Saint Tropez serving up the traditional breeze and summery sunshine that have become synonymous with the sublime images of the modern and classic yachts competing on its turquoise waters, which are familiar to enthusiasts the world over, the crews were more focused and determined than ever as they got back down to the mighty task of defending the colours of the boat’s operators and owners. Competing in an E’ly breeze of around a dozen knots, conditions were ideal for launching some fine courses along the bay, with 13 miles of racetrack for the smallest boats and 20 miles for the largest craft. In all the groups, on the eve of the last day of racing tomorrow, it was a case of all hands on deck for the final tussles, as well as some attempts at a last tactical move or two in a bid to be in with a chance of topping the 2021 leader board on Saturday night after what has already been a truly exceptional edition.

Modern magic
The furious pace maintained since Monday by the fleet of 140 Modern yachts signed up for Les Voiles, continued throughout the day with yet another race validated, this time pushed along by a medium wind, increasing to over 15 knots midway through the afternoon. Light airs, strong Mistral and today medium wind! Evidently Les Voiles has decided to spoil the sailors in this post-Covid year, which has seen a return of all the familiar elements of years gone by. The sea, swept up by an elegant swell, proved conducive to slipping along and the serious manoeuvring associated with hoisting spinnakers, prompting the strategists to be even bolder. There was precious little separating the boats at the finishes in every group, so committed were the crews. Solano, the 52-footer built at the Italian yard of Felci, may well have scored a decisive point by taking the win today ahead of her main rival in IRC B, the Nacira 47 Pretexte, which is racing for the North Sails Trophy. Clive Llewelyn’s Grand Soleil Mad IV got herself into the same position with a view to tomorrow’s final sprint, whilst Jean Pierre Dick skippering The Kid, which is less at ease in this type of breeze, fell off the pace somewhat today, only posting a 17th place. Vying for the BMW Trophy that crowns the first IRC C, Nanoq drove the point home by adding a third race victory to her track record for the week. Solely the 52-footer Arobas2 has managed to beat her in elapsed time. In IRC D meantime, the British Cap 31 North Star2 has matched Nanoq’s winning trajectory to the letter, she too securing a hat-trick and utterly dominating play in both elapsed and corrected time.

Whoever’s missed the sight of a Classic yacht sailing upwind in the bay swell…
… is yet to experience the real thrill of Les Voiles. The Lady Anne (Fife 1912), racing against her counterpart Tuiga (Fife 1909), whipped the sea foam into a frenzy as they made for the passage marks set along the edge of the bay. Tuiga, which underwent an express repair yesterday after breaking her topmast, showed herself to be very incisive right from the outset. However, the Spanish Bermudan cutterYanira had the most pace of all the Classics, completing the course in a little over 2 hours 30 minutes in elapsed time. She just beat the 6 m One wave and the Bermudan cutter Maria-Giovanna II off Le Portalet

And on land…
Crew night at La Ponche
Tonight is the eagerly awaited crew night at La Ponche, Quai l’Esquière in Saint Tropez. A band called Rocky, predominantly compromising former musicians who played with the late Johnny Hallyday, will be paying tribute not only to the late and legendary French rock musician, but also to the Rolling Stones’ drummer Charlie Watts who recently passed away. At 23:00 hours, a giant fireworks display will launch out on the water to round off the evening with a bang.

Prize-giving:
The ceremony to award the Prizes and Trophies for the Modern and Classic yachts competing in this first week of Les Voiles will also take place in La Ponche from 19:00 hours on Saturday.

Quotes of the day:
Pierre Roinson, President of the Société Nautique de Saint-Tropez
“The partnership initiated by André Beaufils 10 years ago with the Yacht Club de Gstaad, whose centrepiece is the Centenary Trophy, has been strengthened by the signing of a twinning agreement between our clubs. We’re proud to join the 35 other international yacht clubs, all of them highly prestigious, from Hong Kong to Sydney, Cape Town, New York and San Francisco, and continue to maintain strong links with this Yacht Club in the mountains…”

Manrico Iachia, Commodore of the Yacht Club de Gstaad
“We had a fantastic day yesterday, with some very fine conditions and above all an absolutely outstanding race. The final between Bruno Troublé on Olympian, and Peter Isler on Spartan was truly epic. It provided a superb winner for our Centenary Trophy, which yesterday gathered together 23 yachts. After a friendly decade-long partnership with the Société Nautique de Saint-Tropez, today we have made our twinning official. In this way, the Société Nautique is joining our worldwide circle of Yacht-Club friends, thus facilitating exchanges between members.”

Loïck Peyron, BMW ambassador
“The wind of liberty is blowing across Les Voiles! You can see the sheer power of that on the docks of Saint Tropez! The sea is certainly a space synonymous with freedom, whilst the sailors are its ambassadors and you can really sense the desire for liberty. The mixture of sail types is part of Les Voiles’ DNA, the likes of which you can discover in the first week with the Modern and Classic boats. In the second week we’ll rediscover the Maxis in Saint Tropez. I’ve been lucky enough to have been chosen as an ambassador of the BMW brand so I can testify to the effort the brand has gone to today to showcase vehicles made from 100% recyclable elements and self-sufficient in energy. Aside from wooden boats, a boat is much more harmful for the planet than a car. BMW was the first brand to create an environment department from the end of the war! Their cars are the fruit of a general reflection which begins with the extraction of the material, through to the recycling of this material, energy included. It’s really thrilling and there’s no pretence in their willingness. A huge amount of recycled plastic is used in the cars’ interior trim for example, and in the high-end ranges!”

Today’s partners:
Suzuki
Since 2017, Suzuki Marine has partnered the organisers of this exceptional regatta. The Brand supplies outboard engines to the event’s safety team and managers of the race zone, which gathers together nearly 200 boats, and these engines are renowned for being reliable, high-performance and non-energy-guzzling. In 2021, for the 23rd edition of Les Voiles de Saint-Tropez, Suzuki Marine is strengthening its commitment in association with Marshall to provide the organisers with a record number of ribs.

Marshall ribs
Marshall is an Italian rib brand established in the eighties and is particularly renowned in northern Europe where its sales equate to over 2,000 boats each year. « It’s an historic brand, which has had as strong a presence as Zodiac and completes the BWA range nicely” explains Fabrice Boyer, from the company Ribitaly. « For the past two years we’ve been partnering the Société Nautique de Saint-Tropez by supplying their on-the-water organisation and safety teams with 12 craft, mainly from the M4 and M6 range which measure 6.90m and 7.80m in length. We work in association with the engine manufacturer Suzuki. Our boats are simple, efficient, reliable and versatile.” The Marshall Trophy will reward the best yacht in the Period Marconi A category.

Mercantour Events
Mercantour Events has come up with an innovative offer in supporting local authorities and businesses in a sustainable development approach through event management. Convinced of the importance of implementing event-related actions to boost the region, the agency provides daily support to numerous authorities with the organisation of their events. It takes care of missions related to communication / promotion, creation of the event concept, visual creation and adaptation on various media (posters, print…), websites, digital tools, social networks, press relations… and of course, event logistics, as well as entertainment and catering.

Programme 2021
Week 1: Les Voiles de Saint-Tropez, Modern and Classic
Saturday 25 and Sunday 26 September: registration for all classic yachts and modern yachts up to 18.28m
Monday 27 September: regattas for modern yachts
Tuesday 28, Wednesday 29 September, Friday 1, Saturday 2 October: regattas for modern and classic yachts
Thursday 30 September: Challenge Day-10th anniversary of the Gstaad Yacht Club Centenary Cup
Saturday 2 October: Prize Giving (Week 1)

Week 2: Les Voiles de Saint-Tropez, Maxi Yachts
Sunday 3 and Monday 4 October: registration for all modern yachts above 18.29m
Wally, IRCA, Maxi yachts
Tuesday 5, Wednesday 6, Thursday 7, Friday 8, Saturday 9: regattas
Saturday 9 October: Prize Giving (Week 2)

Health measures set out by the Société Nautique de Saint-Tropez
(excluding competitor directive):
Personnel and volunteers
– Health Pass
Village des Voiles Race Village
– Health Pass
– Mask wearing (according to the Prefectural directive in place at the time of the event)
– Access to the official North Sails shop shall be via the exterior only
All entertainment is scheduled to go ahead as usual in line with the health regulations.

Media
– Access to the press office reserved for accredited journalists upon presentation of a Health Pass
– Mask wearing (according to the Prefectural directive in place at the time of the event)
– Media boat boarding: Health Pass

Partners to Les Voiles de Saint-Tropez
ROLEX
BMW
WALLY
NORTH SAILS
CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON
SUZUKI MARINE
MARSHALL
MERCANTOUR EVENTS
CHEVALIER TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ)
BERNARD OPTIC
DERBEZ JARDINS

Corporate partners
LA VILLE DE SAINT-TROPEZ
ESPRIT VILLAGE
PORT DE SAINT-TROPEZ
LES MARINES DE COGOLIN
FEDERATION FRANCAISE DE VOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION

Organisation:
Société Nautique de Saint-Tropez

L’essence des Voiles !

29/09/2021, Saint-Tropez (FRA,83, Voiles de Saint-Tropez 2021, jour 3

              – Une régate physique dans le Mistral !
              – Ca glisse chez les Classiques…
              – Demain, Club 55 Cup, Centenary Trophy : 40 ans de L’esprit Nioulargue !

Tous en rêvaient : les Voiles l’on fait ! Du vent, du soleil, de l’écume, et toute la flotte des yachts Modernes et Classiques en régate aux abords du Golfe. Cette troisième journée n’a décidément pas manqué de générosité, cochant tous les ingrédients de la passion, du sport et de l’esthétisme nautique. Un Mistral tonique orienté Nord Ouest, soit de la terre, idéal pour réguler l’état de la mer, a favorisé les courses en direction des Issambres pour les voiliers dit « de tradition », et vers Cavalaire pour les Modernes. Des parcours plus longs, favorisant les bords rapides, de la tactique, un peu, et beaucoup d’adresse et d’efforts pour adapter les voiles au temps, s’accrocher sur des montures typées mustang avant dressage, ont absorbé l’énergie des milliers de marins, les débarquant en fin de journée heureux, comblés, rayonnants de l’ivresse de régates au contact des plus beaux voiliers dans un  golfe de Saint-Tropez au meilleur de son rayonnement. Avant la si singulière journée de tous les Défi demain jeudi, les Voiles 2021, 23èmes du nom, ont déjà validé deux courses pour les Classiques, et trois pour les Modernes.

Une journée pour gros bras !
Près de 40 milles de course étaient aujourd’hui au programme des plus grandes unités modernes de la flotte des Voiles, tandis que les plus petits bateaux s’essayaient sur environ 28 milles d’un parcours vers l’Escalet. Du portant, et beaucoup de reaching, pour une course de vitesse pure scandée de jolis surfs, voire de quelques plus hasardeux départs à l’abattée dans les rafales à près de 30 noeuds. C’est Jean Pierre Dick, à la barre de son JP 54 The Kid qui s’est le mieux accommodé des rudes et belles conditions du jour en l’emportant chez les IRC B. Le Nacira 47 Pretexte confirme sa belle régularité aux meilleures places et prend, à l’issue des 3 manches disputées, une  belle option pour les accessits du très convoité Trophée North Sails. Autre Trophée sujet à nombre de prétendants, le Trophée BMW qui sacre les meilleurs IRC C. Nanoq, barré par le Prince Frederik du Danemark, avec Tom Slingsby à la tactique, signe une deuxième victoire de manche, après sa deuxième place lundi. Derrière Daguet3Arrobas2 empoche le gain de la troisième place. Le local de l’étape, hélas très pénalisé par son rating en IRC C, le plan Botin Arobas2, était de nouveau aux avant-postes, en compagnie des meilleurs IRCB. On aura pas manqué de noter les remarquables exercices d’équilibristes des Tofinou en IRC F, impressionnants au surf sous spi, dans le sillage du vainqueur du jour, le Tofinou 9,5 Jolt.

Classiques : Salé-mouillé !
Même ambiance salée-mouillée pour les Classiques en course vers les Issambres. Une sortie du golfe toute en glissade, sur un golfe non encore creusée par le vent et l’intense trafic, était suivie du spectaculaire ballet des changements d’amure aux passages des différentes marques du côté de La Seiche à l’huile. Souvent gîtées au maximum, les belles coques blanches parfois centenaires, ont fait la démonstration de leur extraordinaire tenue à la mer, preuve s’il en était du génie maritime de leurs concepteurs des siècles derniers. Ce sont les Grands Tradition, goélettes auriques et marconi qui ont su, inertie oblige, tirer le meilleur du vent soutenu du jour. Recluta, nouvelle venue aux Voiles, s’est régalé dans la brise. Le ketch de German Frers franchissait le premier la ligne d’arrivée sous le Portalet en temps réel. 30 petites secondes plus tard, le 12 m Seven Seas of Porto lui emboitait le pas. Le ketch Stormvogel, que l’on retrouvera demain sur la Club 55 Cup complétait ce joli triumvirat.

Et demain….
Journée des Défis : Les Voiles célèbrent 40 ans de l’esprit de la Nioulargue
C’est la tradition, le jeudi, les courses s’interrompent pour célébrer l’esprit créateur de la régate originale vers la Nioulargue entre Ikra et Pride dont on fête cette année les 40 ans. On se défie en dehors de toute logique de jauge, pour le simple plaisir d’en découdre entre régatiers. La Direction de course ouvre une ligne au Portalet, les bateaux s’annoncent sur la VHF, et la fête continue…

Club 55 Cup : sur la trace des pionniers
Au-delà des illustres trophées sportifs disputés pendant les Voiles, la Club 55 Cup a une place à part. Relancé en 2003, ce duel singulier au cœur de la semaine est plus qu’une commémoration. C’est un véritable hommage à l’esprit de la régate telle qu’elle était pratiquée au siècle dernier, quand, dans un simple élan de compétition amicale, deux capitaines se lançaient un défi pour l’amour du sport avec pour seul enjeu le plaisir d’opposer et de comparer sur l’eau les performances d’un yacht et de son équipage. Depuis sa renaissance, la Club 55 Cup a connu que 9 vainqueurs,
Pour cette édition 2021, la Club 55 Cup, remportée l’an dernier pour la deuxième fois d’affilée par le 12mJI Ikra, verra le JP54 The Kid, le bateau moderne de 2010 de Jean Pierre Dick avec Bill Jayson à bord, défier le ketch marconi signé Van de Stadt, Giles, Illingworth (1962), Stormvogel.
* Ikra (12 m JI) en 2003, 2004, 2019 et 2020
* The Blue Peter (côtre bermudien 20m, Mylne 1930) en 2005 et 2006,
* Lucia (yawl Bermudien 19m, Alden 1940) en 2007 et 2008,
* Cambria (23mJI Bermudien 40m, Fife 1928) en 2009,
* Mariquita (19mJI Aurique 33m, Fife 1911) en 2010 et 2011,
* Altaïr (Goélette Aurique 40m, Fife 1931) en 2012, (2013 : pas de défi : intempéries),
* Moonbeam III (cotre Aurique 25m, Fife 1903) en 2014 ainsi qu’en 2015,
* Eugenia V (Ketch Marconi 21m60) en 2016
* Savannah (Sloop 27,48 m) en 2017 et en 2018

Le Centenary Trophy fête ses dix ans !
Organisé en collaboration avec le Gstaad Yacht Club dans le cadre des Voiles de Saint-Tropez depuis 2011, le Centenary Trophy est une régate ouverte aux bateaux ayant plus de cent ans d’âge. Le format original de cette course, qui est l’un des temps forts de la journée des défis, consiste à donner des départs décalés aux bateaux participants en fonction de leur potentiel de vitesse sous le format d’une « pursuit race », afin que le premier bateau à franchir la ligne d’arrivée soit le vainqueur.
« Cette 10ème édition marque une confiance renouvelée avec la Société Nautique de Saint-Tropez, qui fête les 40 ans de la Nioulargue. Nous souhaitons vraiment que les deux événements pourront représenter un retour à la vie, en offrant aux participants une chance de profiter pleinement de leur passion et un message positif pour l’avenir.» a déclaré Manrico Iachia, Commodore du Yacht Club de Gstaad, qui confirme l’importance de Centenary Trophy dans l’histoire du club Suisse.
Six yachts ont inscrit leur nom au palmarès de l’événement. En 2019, c’est un record de participation avec 23 concurrents sur la ligne de départ. Le vainqueur le plus âgé de tous les temps est Marigold (1892 en 2012). Seuls deux bateaux ont réussi à remporter la régate deux fois : Olympian (1913) en 2014 et 2019 et Tilly XV (1912) en 2017 et 2018. En 2020, en raison du contexte sanitaire, l’événement avait du être annulé.

Et à terre…
A partir de 18 heures 30, défilé des équipages… un moment haut en couleur et éminemment festif, dont la très secrète thématique burlesque….

Bateaux remarquables
Yawl aurique  Sky 1890.
Sky est un yawl de 26 mètres à gréement aurique construit en Angleterre en 1890. On connait peu l’histoire de ce  yacht, dont le constructeur et le concepteur sont inconnus. De 1997 à 1999, il a fait l’objet d’une restauration historique le ramenant au design original. Spencer Rigging  a fait des recherches méticuleuses sur le navire et son héritage. Tout le gréement, la réparation de la coque et les réparations intérieures ont été effectués par le chantier naval Dradisa Vilanova en Espagne sous l’œil attentif de Spencer Rigging. En 2003, d’autres travaux structurels ont été effectués sur la coque. Puis, en 2008-2014, « Sky » a subi une rénovation majeure pour le remettre en excellent état avec des mises à jour modernes. C’est sa première participation aux Voiles.

Portrait du jour :
Clément Giraud est aux Voiles
Il fut l’une des révélations du dernier Vendée Globe, benjamin de la course, 21ème au terme d’une course toute en résilience sur fond d’inaltérable bonne humeur. N° 1 reconnu sur tous les types de voiliers, TP 52, America’s Cup, Clément le Toulonnais est aussi un inconditionnel des voiliers Classiques. Il a ainsi durant 6 ans officié en tant qu’équipier d’avant sur le 15 M JI Mariska. Il « sévit » aux Voiles cette année, après 4 années d’absence, à bord de Stiren (Olin Stephens 1963), le yawl bermudien, en compagnie de Sidney Gavignet. Autant dire que l’ambiance à bord est loin d’être triste… Clément prépare la Transat Jacques Vabre qu’il disputera avec Erik Nigon sur son Imoca La Compagnie du lit . A noter qu’avec la présence de Maxime Sorel sur Eileen 1938, et l’arrivée vendredi de Kevin Escoffier, ambassadeur North Sails, ils seront trois skippers du Vendée Globe 2020 aux Voiles…

Ils ont dit :
German Frers Jr, Recluta (Frers)
« Je cours sur une réplique d’un voilier  de 1901. J’aime naviguer en Classique. J’avais décidé de faire une réplique d’un bateau dont la restauration avait été initiée en 1940 par mon père. On a eu beaucoup de boulot pendant trois ans en Argentine, à San Fernando, bien aidé par Tito Cisca. J’aime sa forme et le sentiment qu’il procure, surtout à Saint-Tropez. Je viens ici depuis la Nioulargue et les Maxis. J’aime l’ambiance. Je navigue avec des membres de ma famille, fils et petit fils, et des amis argentins, tous de bons marins. C’est vraiment spécial de naviguer sur ce bateau. »

Marisa Selfa, CEO North Sails Apparel
« Saint-Tropez est vraiment notre maison ! C’est ici que se trouve l’âme de notre marque. Cet environnement incroyable et cette compétition extraordinaire sont fondamentaux pour le secteur des voiles et pour nous dans le secteur du style de vie. Nous nous assurons d’apporter l’esprit de la voile dans nos collections. Le grand défi pour nous est de combiner tradition et haute technologie. Et je devrais ajouter la durabilité, très importante pour nous. Les vêtements North Sails sont une marque classique avec un héritage classique, mais nous les rendons pertinents pour le monde d’aujourd’hui, et la technologie signifie apporter la performance pour les équipages et les marins avec la durabilité . La durabilité signifie l’innovation, de nouveaux matériaux entièrement recyclés.Nous avons ici à Saint-Tropez un partenariat avec les Scooters électriques, qui personnalisent leurs modèles avec nos voiles. C’est une façon d’apporter la durabilité dans la ville. Pas d’événements spécifiques cette année en raison du contexte sanitaire, mais nous travaillons déjà à faire de plus grandes choses l’année prochaine. »

Manrico Iacha, Commodore du Yacht Club de Gstaad
« Le Centenary Trophy est l’un des événements majeurs du Yacht Club de Gstaad, sinon le plus important. Nous soutenons aussi des athlètes aux Jeux Olympiques. Ce dixième anniversaire du Centenary Trophy est un marqueur pour nous, car notre Yacht Club est très jeune, 23 ans d’existence. Ce Trophy est très connu. Patrizio Bertelli (Scud)  vient à Saint Tropez expressément pour cela, de même que Pierre Casiraghi (Tuiga). C’est pas mal pour un petit club de montagne. Nous avons 450 membres dans le monde entier, 35 jumelages dont Saint-Tropez, Monaco, mais aussi Capetown, San Francisco, Sao Paulo… Nous sommes connectés avec  le monde entier, et pas à pas, nous créons notre réseau. N’ayant pas de plan d’eau, nous existons grâce à ces partenariats, ces collaborations et nous sommes très reconnaissant à la Société Nautique de Saint-Tropez avec qui nous échangeons beaucoup. Ce Trophée des Centenaires est le fruit de cette collaboration avec la Nautique. Gstaad et Saint-Tropez sont des destinations prisées par tous, et cette association ne surprend plus. Tous les skippers du Trophée sont super excités. Nous avons même un marin qui vient de Patagonie! »

Partenaire du jour :
North Sails
Equipementier de la Société Nautique de Saint-Tropez depuis 2018, North Sails est devenu le fournisseur officiel des vêtements des Voiles de Saint-Tropez depuis 2019 et pour 5 ans. Une gamme spécifique typée lifestyle est conçue par les designers de la marque d’origine italienne à la rencontre du public français, avec un positionnement destiné à satisfaire un large spectre de fans de sportswear ultra-chic et confortable, mais aussi une cible jeune. Cette collection exclusive, qui fait la part belle au bleu, au blanc et au rouge, est notamment disponible au BHV homme à Paris, ainsi que dans plusieurs corners des Galeries Lafayette. La gamme Les Voiles de Saint-Tropez est proposée dans une sélection de boutiques de prêt à porter

Programme 2021
Semaine 1 : Les Voiles de Saint-Tropez, Modernes et Tradition
Vendredi 1, samedi 2 octobre : régates pour les voiliers modernes et les voiliers de tradition
Jeudi 30 Septembre : journée des défis – 10ème anniversaire du Trophée des Centenaires du Yacht Club de Gstaad.
Samedi 2 octobre : remise des prix (semaine 1)
Semaine 2 : Les Voiles de Saint-Tropez, Maxi Yachts
Dimanche 3 et lundi 4 octobre : accueil des grandes unités modernes au-delà de 18,29 m
Wally, IRCA, Maxi yachts
Mardi 5, mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8, samedi 9 : régates
Samedi 9 octobre : remise des prix (semaine 2)

Les mesures sanitaires prévues par la Société Nautique de Saint-Tropez
(hors dispositif concurrents) :
Personnels et bénévoles
– Pass sanitaire
Village des Voiles
– Pass sanitaire
– Port du masque (suivant prescriptions préfectorales en vigueur aux dates de l’événement)
– L’accès à la boutique officielle North-Sails se fera par l’extérieur uniquement.
Toutes les animations sont prévues comme à l’habitude dans le respect des règles sanitaires.

Médias
– Accès à la salle de presse réservé aux seuls journalistes accrédités sous réserve de présentation du Pass Sanitaire
– Port du masque (suivant prescriptions préfectorales en vigueur aux dates de l’événement)
– Embarquements : Pass Sanitaire

Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez
ROLEX
BMW
WALLY
NORTH SAILS
CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON
SUZUKI MARINE
MARSHALL
MERCANTOUR EVENTS
TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ)
BERNARD OPTIC
DERBEZ JARDINS

Partenaires institutionnels
LA VILLE DE SAINT-TROPEZ
ESPRIT VILLAGE
PORT DE SAINT-TROPEZ
LES MARINES DE COGOLIN
FEDERATION FRANCAISE DE VOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION

Organisation :
Société Nautique de Saint-Tropez

The very essence of Les Voiles!

29/09/2021, Saint-Tropez (FRA,83, Voiles de Saint-Tropez 2021, jour 3

              – A physical regatta in the Mistral!
              – Ideal conditions for the Classics to slip along…
              – Don’t miss tomorrow’s Club 55 Cup & Centenary Trophy: 40 years of the Nioulargue spirit!

Everyone’s dreamed of it: Les Voiles have done it! Breeze, sunshine, sea spray and the whole fleet of Modern and Classic yachts racing around the Bay together. This third day served up a very generous mixture of passion, sport and nautical aesthetic. A bracing NW’ly Mistral kept the sea state in check, favouring races bound for Les Issambres for the Classics and towards Cavalaire for the Modern boats. These longer courses translated as quick legs, dazzling tactics and a little and a lot of dexterity and effort to adapt the sails to the conditions and hold on tight to the feisty steeds, sapping the energy from thousands of sailors in the process and then dropping them off at the dock happy, fulfilled and beaming from ear to ear at the sheer delight of competing in close-contact races on the most beautiful yachts in the heavenly setting of the bay of Saint Tropez. A wonderful prelude to tomorrow’s very special Challenge Day for this the 23rd edition of Les Voiles, with two races already ticked off for the Classics and three for the Modern boats.

Muscles galore!
Today, nearly 40 miles of racing was on the programme for the biggest competitors in the modern fleet, whilst the smaller boats had a crack at a course spanning around 28 miles towards Escalet. Scooped up by downwind conditions and lots of reaching, it was ultimately a drag race pure and simple, punctuated by some lovely surfs and even some more risky broaches in gusts bordering on 30 knots. Jean Pierre Dick, at the helm of his JP 54 The Kid came off best from the harsh yet wonderful conditions, snatching the win in IRC B. The Nacira 47 Pretexte pulled off another consistent performance at the front of the pack and is squeezing ever closer to the much-coveted North Sails Trophy. Meantime, there are numerous pretenders to victory in the BMW Trophy, which crowns the best in show of the IRC Cs. Nanoq, helmed by Prince Frederik of Denmark, with Tom Slingsby calling tactics, posted her second race win after her second place on Monday. It was also impossible to miss the amazing balancing act by the Tofinous in IRC F, which are so impressive as they surf under spinnaker. In the end it was the Tofinou 9.5 Jolt that scored the day’s bullet.

Classics: Salty and soggy!
It was the same salty and soggy atmosphere for the Classics racing towards Les Issambres. Slipping along nicely, the bay not yet churned up by the breeze and significant stream of traffic at that point, the fleet then launched into a spectacular ballet of tack changes amidst the multiple marks dotted along the coast. Often fully heeled over, their beautiful hulls, some dating back over a hundred years, put on an extraordinary demonstration of seakeeping that really reflected the exquisite engineering of their designers from the past century. The Grand Tradition gaff and Marconi schooners excelled in the day’s blustery conditions, whilst Recluta, a newcomer to Les Voiles, also relished the breeze. The German Frers ketch was first across the finish line off Portalet in elapsed time and, just 30 seconds later, the 12 m Seven Seas of Porto followed suit, ahead of the ketch Stormvogel.

And tomorrow….
Challenge day: Les Voiles celebrates 40 years of the Nioulargue spirit
For the past 40 years, tradition has dictated that Thursday at Les Voiles is given over to the celebration of the creative spirit of the original race to the Nioulargue mark involving Ikra and Pride. In this way, any measurement logic is cast aside for the day and Race Management opens up a line at Le Portalet, where boats of any size with any rig announce their intention to compete against a particular sparring partner(s) over the VHF and then festivities commence… Elsewhere in the bay, for those keen to pay homage to a spirit of racing as it was a century ago, with two captains challenging one another for the love of the sport and as a way to compare the performances of a yacht and her crew against one’s own, the Club 55 Cup will witness competitors duelling for glory. For this 2021 edition, the Club 55 Cup will see the JP54 The Kid, Jean Pierre Dick’s 2010 Modern boat, which includes Bill Jayson in her crew, challenge the Marconi ketch Stormvogel designed by Van de Stadt, Giles, Illingworth (1962). 

The Centenary Trophy celebrates her tenth anniversary!
Organised in collaboration with the Gstaad Yacht Club within the context of Les Voiles de Saint-Tropez since 2011, the Centenary Trophy is open to boats in excess of a hundred years old. The original format of this race, one of the highlights of Challenge Day, involves a series of staggered starts for the participating boats according to their potential for speed in a pursuit race format, with the first boat across the finish line declared the winner. 
This 10th edition heralds renewed confidence in the Société Nautique de Saint-Tropez, which is celebrating the 40th anniversary of the Nioulargue. We’re really keen for the two events to represent a return to life, offering participants an opportunity to truly live out their passion and champion a positive message for the future”, explains Manrico Lachia, Commodore of the Yacht Club de Gstaad, for whom the Centenary Trophy is a very important part of the Swiss club’s history.

And on land…
From 18:30 hours local time, the multi-coloured and marvellously festive procession of the crews will parade around the streets of Saint Tropez and the top secret theme this year is… burlesque!

Quotes from the boats:
German Frers Jr, Recluta (Frers)
“I’m racing on a replica 1901 yacht. I love sailing Classics. I decided to make a replica of a boat whose restoration was started in 1940 by my father. It involved a serious work-up for three years in San Fernando, Argentina, with a lot of help from Tito Cisca. I love her form and the feeling she gives you, especially in Saint Tropez. I’ve been coming here since the Nioulargue and the Maxis. I love the atmosphere. I sail with members of my family, sons and grandsons, and some Argentinean friends, all of them good sailors. It’s really special to sail on this boat.”

Marisa Selfa, CEO North Sails Apparel
“Saint Tropez is our true home! This is where our brand’s soul resides. This incredible environment and this extraordinary competition are fundamental to the sail sector and for us in the lifestyle sector. We bring the spirit of sailing into our collections. The big challenge for us is to combine tradition and high technology, with durability also being very important to us. The North Sails apparel is a classic brand with a classic heritage, but we make it relevant for today’s world and the technology is synonymous with performance for the crews. The durability aspect is all about innovation and fully recycled new materials. Here in Saint Tropez we have partnered with Scooters Electriques, who are personalising their models with our sails as a way to inject durability into the town.”

Manrico Lacha, Commodore of the Yacht Club de Gstaad
“The Centenary Trophy is one of the Yacht Club de Gstaad’s main events if not the biggest. We also support athletes in the Olympic Games. This tenth anniversary of the Centenary Trophy is a marker for us as our Yacht Club is very young at just 23 years of age. This Trophy is very renowned. Patrizio Bertelli (Scud) comes to Saint Tropez specially for it, as does Pierre Casiraghi (Tuiga). That’s not bad for a little mountain-based club. We have 450 members around the world, 35 twin towns including Saint Tropez, Monaco, Cape Town, San Francisco and Sao Paulo… We’re connected to the whole world and, step by step, we’re creating our network. As we have no stretches of water, we exist thanks to these partnerships and these collaborations and we’re very grateful to the Société Nautique de Saint-Tropez with which we have a great relationship. Gstaad and Saint Tropez are destinations much prized by one and all and this association is no longer a surprise. All the skippers in the Trophy are very excited. We even have one sailor who’s come all the way from Patagonia!”
  

Today’s partner:
North Sails
Equipment manufacturer for the Société Nautique de Saint-Tropez since 2018, North Sails has been the official clothing supplier for Les Voiles de Saint-Tropez since 2019 in what is a 5-year partnership. A specific lifestyle range has been created by the designers of the Italian brand as a way to strike a chord with the French public thanks to a positioning aimed at a broad spectrum of fans of ultra-chic yet comfortable sportswear, as well as a youthful target. This exclusive collection, where blue, white and red are the central theme, is notably available at BHV homme in Paris, as well as several Galerie Lafayette stores. The collection for Les Voiles de Saint-Tropez is yours in a selection of off-the-peg boutiques.
 

Programme 2021

 
Week 1: Les Voiles de Saint-Tropez, Modern and Classic
Saturday 25 and Sunday 26 September: registration for all classic yachts and modern yachts up to 18.28m
Monday 27 September: regattas for modern yachts
Tuesday 28, Wednesday 29 September, Friday 1, Saturday 2 October: regattas for modern and classic yachs
Thursday 30 September: Challenge Day-10th anniversary of the Gstaad Yacht Club Centenary Cup
Saturday 2 October: Prize Giving (Week 1)

Week 2: Les Voiles de Saint-Tropez, Maxi Yachts
Sunday 3 and Monday 4 October: registration for all modern yachts above 18.29m
Wally, IRCA, Maxi yachts
Tuesday 5, Wednesday 6, Thursday 7, Friday 8, Saturday 9: regattas
Saturday 9 October: Prize Giving (Week 2)

 
Health measures set out by the Société Nautique de Saint-Tropez
(excluding competitor directive):
Personnel and volunteers
– Health Pass
Village des Voiles Race Village
– Health Pass
– Mask wearing (according to the Prefectural directive in place at the time of the event)
– Access to the official North Sails shop shall be via the exterior only
All entertainment is scheduled to go ahead as usual in line with the health regulations.

Media
– Access to the press office reserved for accredited journalists upon presentation of a Health Pass
– Mask wearing (according to the Prefectural directive in place at the time of the event)
– Media boat boarding: Health Pass

Partners to Les Voiles de Saint-Tropez
ROLEX
BMW
WALLY
NORTH SAILS
CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON
SUZUKI MARINE
MARSHALL
MERCANTOUR EVENTS
CHEVALIER TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ)
BERNARD OPTIC
DERBEZ JARDINS

Corporate partners
LA VILLE DE SAINT-TROPEZ
ESPRIT VILLAGE
PORT DE SAINT-TROPEZ
LES MARINES DE COGOLIN
FEDERATION FRANCAISE DE VOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION

Organisation:
Société Nautique de Saint-Tropez

Les Classiques enchantent le golfe

28/09/2021, Saint-Tropez (FRA,83, Voiles de Saint-Tropez 2021, jour 3

– Les Classiques dans l’arène !
– Deuxième jour et deuxième course pour les Modernes
– Alcyon 1871, 150 ans de succès.

82 voiliers Classiques, dont 22 Centenaires, ont débuté aujourd’hui leur régate, sous un ciel de carte postale et sur un plan d’eau éclaboussé de soleil. Répartis en 10 groupes pour les classements, en fonction de leurs tailles et de leurs types de gréements, ils ont eu droit à quatre départs distincts, les plus petits voiliers s’élançant avant les plus gros, pour terminer avec les « big boats ». Distinction iconique et convoitée qui fête cette année ses 15 ans au sein des Voiles, le Trophée Rolex récompensera le meilleur voilier du groupe Aurique A, qui réunit sept sublimes unités. Une entrée en matière toute en finesse leur était proposée ce jour par un Eole en mode estival. 10 milles à parcourir en bordure du golfe, avec une belle succession de changements d’allures et de directions, propices à permettre à chacun d’exprimer le meilleur de ses qualités. Scud (Herreshoff 1903), Recluta (Frers – réplique Camper&Nicholson) première apparition aux Voiles, ou encore Sky, le yawl aurique construit en 1890, ont marqué les esprits aux avant-postes de leurs groupes respectifs.

Modernes, 5 départs en 35 minutes !

L’anticyclone qui persiste dans le golfe de Gènes, absorbant le moindre souffle d’air au ras des rivages Varois, n’a en rien décontenancé le Comité de course des voiliers Modernes qui a lancé avec une régularité record pas moins de 5 départs, IRC B, C, D, E et F, en moins de 35 minutes. Sur un parcours d’une dizaine de milles, les équipages ont rivalisé d’intelligence tactique et d’anticipation pour s’extraire des pièges du golfe. Solano et Music (Baltic 50) ont poursuivi le pas de deux initié hier qui les a porté en tête des IRC B (Trophée North Sails), tandis que NanoqAlbatorDaguet 3 et Rafale ne se lâchaient pas d’une longueur chez les IRCC, support du Trophée BMW. Une nouvelle course validée pour ces 5 groupes Modernes, une régate de petits airs, en attendant celle nettement plus ventée annoncée demain.


Bateaux remarquables
Alcyon 1871 150 ans d’histoire
Alcyon 1871, surnommé « le voilier qui exagère » du fait de ses élancements incroyables, est la plus ancienne reconstruction intégrale de voilier de régate jamais réalisée en France. Fidèle réplique du légendaire houari, voilier à corne, qui a connu ses heures de gloire durant la fin du XIXème siècle, à la grande époque des pionniers de la régate sportive en Méditerranée. Témoin de ce glorieux passé, il navigue toujours en régate sur les mêmes eaux, à l’occasion du circuit actuel de voile classique touchant souvent les mêmes ports, de Marseille à Monaco. 150 ans après sa première régate, Alcyonsurnommé « le voilier qui exagère » du fait de ses élancement incroyables, se devait de fêter dignement ce jubilé à Saint-Tropez en ce mardi soir.

Vedettes parmi les stars, les P Class!
Les magnifiques coques rouge, bleu marine et verte des trois P Class américains ChipsCorinthian et Olympian s’affrontent au sein de la classe des Epoque Aurique A, support du Trophée Rolex. La P Class est l’une des classes de la règle universelle, dont les plus grandes sont les J et la plus petite, la classe S. Le premier bateau de classe P a été Seneca, qui, en 1907, a représenté le YC Rochester dans la Canada’s Cup, la compétition de match racing entre les États-Unis et le Canada. A as confondre avec Le P-Class,un type de petit dériveur à voile unique, populaire comme bateau d’entraînement pour les jeunes en Nouvelle-Zélande.

Portrait du jour :
Federico Nardi, l’homme-orchestre de la renaissance de yachts classiques.
Il est l’homme qui, au sein du chantier Toscan Cantiere Navale Argentario, a présidé à la restauration de Scud (Trophée Rolex). L’Italo-Britannique Federico Nardi, yachtsman, entrepreneur, porteur de projets, est un touche à tout génial en matière de découverte de yachts classiques abandonnés, de recherches architecturales pour les rénover, et de conseils auprès des artisans chargés de redonner vie à ces merveilleux yachts sans lui voués à la disparition. On lui doit ainsi de pouvoir admirer Stormy Weather, NayalaDorade ou Sonny. A 70 ans, l’ami de feu Olin Stephens navigue moins mais poursuit son inlassable parcours de recherches et de découvertes de merveilles du yachting classique.

Et demain….
Arrivée en début d’après midi dans le port de Saint-Tropez des jeunes de l’école de voile du Yacht Club de Saint-Tropez en Optimists. Une vingtaine de jeunes espoirs est invitée à régater autour de deux bouées mouillées dans le port, manière pour eux e participer aussi à la fête Tropézienne.
A partir de 18 heures, Place des Lices, le traditionnel concours de boules entre équipages…

 
Ils ont dit :
Torben Grael, Scud (Herreshoff 1903)
« Je navigue sur Scud, une belle restauration, très compétitive! L’équipage vient de l’America’s Cup et tous ces marins sont très performants! Scud était un one design au début du siècle dernier. Il est le dernier de 13 bateaux construits. Le bateau est lourd, avec  une longue quille, difficile à barrer mais il faut l’accepter sur ce type de bateau. Mais c’est très compétitif malgré tout. Le bateau n’aime pas le petit temps car le mât est court, et la bôme est longue et on a besoin d’air en altitude. Au dessus de 12 noeuds, le bateau est rapide, surtout au portant. Saint-Tropez est un endroit fantastique, avec une  atmosphère formidable. Le grand public peut voir les bateaux. Les courses sont sympas, à vue du village. Les conditions sont toujours piégeuses, avec le vent qui tourne beaucoup. On a toutes les conditions  ici, ce qui est bien car tous les types de bateaux et de marins peuvent s’exprimer. »

Jean Luc Dénéchau, Président de la FFV
« Nous soutenons toutes les formes de voiles, et les Voiles de  Saint-Tropez constituent un peu la légende de notre sport. On soutient les passionnés, e  soutenant les traditions mais en allant vers l’innovation et la modernité. Le plan d’eau de Saint-Tropez en est l’illustration puisqu’il a accueilli récemment le Sail GP avec mon Vice Président Billy Besson. La voile connait un beau dynamisme avec  une belle progression de la course au large, ave toutes les classes en pleine évolution. On reconnait cette embellie dans nos clubs avec de nombreuses personnes qui se sont tournées au sortir du civid vers la pratique du bateau à voile. Notre saison a été la meilleure depuis 6 ans. A titre personnelle, j’aime l’esthétique de la voile, et les yachts Classiques sont merveilleux à voir naviguer. »

Partenaire du jour :
Le Trophée Rolex.
Au cœur de l’univers de la voile depuis plus de soixante ans, Rolex est un partenaire de premier plan des régates, Yacht Clubs et marins les plus prestigieux au monde. On peut ainsi citer les plus grandes classiques du Yachting International, Sail GP, Middle sea race, TP 52 World, Sydney-Hobart, Swan Cup, Giraglia, Fatsnet Race, et les yachts Clubs les plus renommés à l’instar du New York Yacht Club, du Yacht Club de Monaco, du Royal Ocean Racing Club, du Cruising Yacht Club of Australia, du Yacht Club Smeralda, du Royal Yacht Squadron, ou du Saint Francis Yacht Club etc… Rolex et la Société Nautique de Saint-Tropez entretiennent des liens privilégiés depuis plus de 20 ans avec notamment l’organisation du Trophée Rolex au sein des Voiles de Saint-Tropez.
Les valeurs portées par la marque horlogère suisse, précision, excellence et esprit d’équipe sont le reflet de l’attitude des marins et des skippers à bord de ces cathédrales de voile. Rolex est sponsor titre d’une quinzaine d’événements majeurs du yachting tels que la Rolex Sydney Hobart Yacht Race, la Maxi Yacht Rolex Cup ou encore la Rolex Fastnet Race.
Après le jubilé Fife en 2018 et, les Epoque Marconi B en 2019, et les Epoque Aurique B, c’est la classe des Epoque Aurique A qui a été sélectionnée cette année pour servir de support au prestigieux Trophée Rolex. Une très belle occasion de mettre en lumière ces unités classiques entre 15 et 22 mètres de long qui ont été signées par certains des architectes les plus renommés du XXe siècle, et qui sont tous plus que centenaires.

Palmarès du Trophée Rolex
2006 So Fong, 2007 Agneta, 2008 et 2009 Rowdy, 2010 et 2013 Ikra , 2011 et 2012 Avel, 2014 Partridge, 2015 Maria Giovanna II, 2016 Moonbeam IV, 2017 Mariska, 2018 Viola, 2019 Cippino II, 2020 Eva.

Programme 2021
Semaine 1 : Les Voiles de Saint-Tropez, Modernes et Tradition
Mardi 28, mercredi 29 septembre, vendredi 1, samedi 2 octobre : régates pour les voiliers modernes et les voiliers de tradition
Jeudi 30 Septembre : journée des défis – 10ème anniversaire du Trophée des Centenaires du Yacht Club de Gstaad.
Samedi 2 octobre : remise des prix (semaine 1)
Semaine 2 : Les Voiles de Saint-Tropez, Maxi Yachts
Dimanche 3 et lundi 4 octobre : accueil des grandes unités modernes au-delà de 18,29 m
Wally, IRCA, Maxi yachts
Mardi 5, mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8, samedi 9 : régates
Samedi 9 octobre : remise des prix (semaine 2)

Les mesures sanitaires prévues par la Société Nautique de Saint-Tropez
(hors dispositif concurrents) :
Personnels et bénévoles
– Pass sanitaire
Village des Voiles
– Pass sanitaire
– Port du masque (suivant prescriptions préfectorales en vigueur aux dates de l’événement)
– L’accès à la boutique officielle North-Sails se fera par l’extérieur uniquement.
Toutes les animations sont prévues comme à l’habitude dans le respect des règles sanitaires.

Médias
– Accès à la salle de presse réservé aux seuls journalistes accrédités sous réserve de présentation du Pass Sanitaire
– Port du masque (suivant prescriptions préfectorales en vigueur aux dates de l’événement)
– Embarquements : Pass Sanitaire

Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez
ROLEX
BMW
WALLY
NORTH SAILS
CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON
SUZUKI MARINE
MARSHALL
MERCANTOUR EVENTS
TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ)
BERNARD OPTIC
DERBEZ JARDINS

Partenaires institutionnels
LA VILLE DE SAINT-TROPEZ
ESPRIT VILLAGE
PORT DE SAINT-TROPEZ
LES MARINES DE COGOLIN
FEDERATION FRANCAISE DE VOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION

Organisation :
Société Nautique de Saint-Tropez

The Classics sprinkle magic over the bay

28/09/2021, Saint-Tropez (FRA,83, Voiles de Saint-Tropez 2021, jour 3

– The Classics enter the arena! 
– Day two and race two for the Modern boats
– Alcyon 1871, 150 years of success.

82 Classic yachts, 22 of which are centenarians, kicked off their racing today in picture postcard conditions, the race zone glistening in the sunshine. Split into 10 groups for the rankings, according to their size and rig types, they had the luxury of four separate starts, the smallest sailboats setting sail before their larger counterparts, the ‘big boats’ being the last to be released. A truly iconic and much coveted award, which this year celebrates its 15th anniversary within the context of Les Voiles, the Rolex Trophy will reward the best yacht in the group of Period Gaffer As, which gathers together seven sublime craft. The fleet was offered a gentle introduction to play today thanks to the summery conditions and a course spanning 10 miles around the edge of the bay, where the crews were able to go through just about every point of sail and direction, providing the perfect backdrop for each of the boats to show off their true potential. Scud (Herreshoff 1903), Recluta (Frers – Camper & Nicholson replica), making her debut at Les Voiles, and also Sky, the gaff yawl built in 1890, really stood out in their respective groups.

Modern boats, 5 starts in 35 minutes!
The high pressure system which is continuing to sprawl lazily across the Gulf of Genoa, absorbing every puff of air level with the shores of France’s Var region, was not even remotely disconcerting for the Race Committee in charge of the Modern yachts, who launched no fewer than 5 starts with unparalleled regularity, IRC B, C, D, E and F all out on the racetrack in under 35 minutes. With the course stretching out to around ten miles, the crews demonstrated great intelligence in their tactical play and anticipation to extricate themselves from the obstacles dotted around the bay. Solano and Music (Baltic 50) continued their duel from yesterday to dominate the IRC B ranking (North Sails Trophy), whilst NanoqAlbatorDaguet 3 and Rafale were absolutely neck and neck in IRC C competing for the BMW Trophy. Another race in the bag then for these 5 Modern groups, in light airs, with a much breezier day forecast tomorrow.

Remarkable boats
Alcyon 1871, 150 years of history
Alcyon 1871, nicknamed ‘the yacht which exaggerates’ due to her incredible span of spars, is the oldest complete reconstruction of a racing yacht ever completed in France, A faithful replica of the legendary gunter rig, with a mainsail bordering on a Burmudan-rigged main, her glory days enlivened the end of the 19th century amidst the pioneers of competitive racing in the Mediterranean and it is on these same waters that she continues to race today. 150 years on from her first race, Alcyon, is fittingly celebrating her jubilee in Saint Tropez this Tuesday evening.

Quotes from the boats:
Torben Grael, Scud (Herreshoff 1903)
“I’m sailing on Scud, a beautiful restoration, which is very competitive! The crew hails from the America’s Cup and all the sailors are high performers! Scud was a one-design at the start of the last century. She was the last of 13 boats built in all. She’s heavy with a long keel and she’s hard to helm, but you have to just accept that on this type of boat. She’s still very competitive though. She doesn’t like light airs as the mast is short and the boom is long and you need some air up top. In over 12 knots the boat is quick, especially downwind. Saint Tropez is a fantastic spot with a wonderful atmosphere. The general public are keen to see the boats and the races are great and within sight of the village. The conditions always catch you out with lots of rotation in the breeze. We have all types of conditions here, which is perfect because it means that all types of boats and sailors get the chance to show what they’re made of.”

Jean Luc Dénéchau, President of the FFV (French Sailing Federation)
“We support all forms of sails and Les Voiles de Saint-Tropez is a bit of a legend in our sport. We support enthusiasts by supporting traditions, whilst channelling innovation and modernity. The race zone in Saint Tropez illustrates this perfectly, since it recently hosted the Sail GP with my Vice-President Billy Besson. Sailing has been enjoying a highly dynamic phase with significant progress in offshore racing and a great deal of development throughout the classes. We recognise this improvement in our clubs with a great many people who have been getting into sailing as we come out of Covid. We’ve had the best season in 6 years. On a personal level, I love the aesthetic of sailing and the Classic yachts are wonderful boats to watch sailing.”

Today’s partner:
The Rolex Trophy.
At the very heart of the sailing universe for more than sixty years, Rolex is a leading partner to the world’s most prestigious races, yacht clubs and sailors. The major classics of international yachting supported by Rolex include the Sail GP, the Middle Sea Race, the TP 52 Worlds, the Sydney Hobart, the Swan Cup, the Giraglia and the Fastnet Race, and its partnerships with the most renowned yacht clubs range from the New York Yacht Club to the Yacht Club de Monaco, the Royal Ocean Racing Club, the Cruising Yacht Club of Australia, the Yacht Club Smeralda, the Royal Yacht Squadron and the Saint Francis Yacht Club… Rolex and the Société Nautique de Saint-Tropez have enjoyed a special bond for over 20 years, culminating with the Rolex Trophy within Les Voiles de Saint-Tropez.
The values championed by the Swiss watch brand, namely precision, excellence and team spirit, are a reflection of the attitude of the sailors and skippers aboard these cathedrals of sail. This year, the class of Period Gaffer As has been selected to do battle for the celebrated Rolex Trophy in order to shine a spotlight on this classic craft measuring 15 to 22 metres long and all aged over a hundred, some of which have been designed by the most widely renowned naval architects of the 20th century.

Past Rolex Trophy winners
2006 So Fong, 2007 Agneta, 2008 and 2009 Rowdy, 2010 and 2013 Ikra, 2011 and 2012 Avel, 2014 Partridge, 2015 Maria Giovanna II, 2016 Moonbeam IV, 2017 Mariska, 2018 Viola, 2019 Cippino II and 2020 Eva.

Programme 2021
Week 1: Les Voiles de Saint-Tropez, Modern and Classic
Saturday 25 and Sunday 26 September: registration for all classic yachts and modern yachts up to 18.28m
Monday 27 September: regattas for modern yachts
Tuesday 28, Wednesday 29 September, Friday 1, Saturday 2 October: regattas for modern and classic yachts
Thursday 30 September: Challenge Day-10th anniversary of the Gstaad Yacht Club Centenary Cup
Saturday 2 October: Prize Giving (Week 1)

Week 2: Les Voiles de Saint-Tropez, Maxi Yachts
Sunday 3 and Monday 4 October: registration for all modern yachts above 18.29m
Wally, IRCA, Maxi yachts
Tuesday 5, Wednesday 6, Thursday 7, Friday 8, Saturday 9: regattas
Saturday 9 October: Prize Giving (Week 2)

 
Health measures set out by the Société Nautique de Saint-Tropez
(excluding competitor directive):
Personnel and volunteers
– Health Pass
Village des Voiles Race Village
– Health Pass
– Mask wearing (according to the Prefectural directive in place at the time of the event)
– Access to the official North Sails shop shall be via the exterior only
All entertainment is scheduled to go ahead as usual in line with the health regulations.

Media
– Access to the press office reserved for accredited journalists upon presentation of a Health Pass
– Mask wearing (according to the Prefectural directive in place at the time of the event)
– Media boat boarding: Health Pass

Partners to Les Voiles de Saint-Tropez
ROLEX
BMW
WALLY
NORTH SAILS
CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON
SUZUKI MARINE
MARSHALL
MERCANTOUR EVENTS
CHEVALIER TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ)
BERNARD OPTIC
DERBEZ JARDINS

Corporate partners
LA VILLE DE SAINT-TROPEZ
ESPRIT VILLAGE
PORT DE SAINT-TROPEZ
LES MARINES DE COGOLIN
FEDERATION FRANCAISE DE VOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION

Organisation:
Société Nautique de Saint-Tropez

Chaud devant pour les Modernes !

bd VST21D0_1152 (2)

–          Embouteillage à la Moutte.
–          Nanoq prend ses marques !
–          80 yachts Classiques toutes voiles dehors dès demain.

L’établissement en début d’après-midi d’une jolie brise thermique de secteur Ouest a permis l’ouverture en fanfare de ces 23ème Voiles de Saint-Tropez, avec une première belle entame pour les 5 catégories de voiliers Modernes jaugés IRC B, C, D, E et F. Cinq départs harmonieusement scandés sous le Portalet, aux allures portantes vers le large, sur une onde légèrement clapotante. Déjà les premiers affrontements en tête de chaque groupe, à l’image du long bord à bord tout au long du parcours entre le grand sloop Solano et le Grand Soleil 48 ASAP en lutte pour le Trophée North Sails. Prompt à se mêler au spectacle, les ténors du groupe IRC C, que couronne le Trophée BMW,  à l’image du TP 52 Nanoq, du Ker46 Daguet 3, ou du 52 pieds Allemands Rafale, venaient titiller les plus grandes unités pour offrir cet étonnant brassage de spis à chaque passage névralgique de la course. Le joyeux retour à terre des équipages, accompagné des musiques émanant du Village des Voiles, lançait la fête à terre, à laquelle se mêlait naturellement les équipages des voiliers Classiques déjà prêts à en découdre à leur tour dès demain.

Modernes : 19 milles ventés à souhait en hors d’oeuvre des Voiles
130 voiliers Modernes ont donc lancé d’admirable manière cette belle semaine sportive des Voiles. 19 milles étaient au menu proposé par les équipes du Principal Race officer George Korhel vers Pampelonne et retour par la Moutte, cette balise de haut fond à l’entrée du golfe. L’accélération du vent d’Ouest Sud Ouest a favorisé les bateaux partis en dernier et c’est un joli regroupement façon embouteillage de toutes les classes  auquel on assistait au passage de la Moutte peu après le départ. De la glisse, des allures variées pour accompagner la rotation progressive du vent au Nord Ouest, et de longs bords de portant sur une mer peu agitée par le vent de terre offraient aux coureurs matière à se faire plaisir en tirant au maximum sur leurs machines. Nanoq, le redoutable TP 52 barré par le champion Australien Tom Slingsby, ne laissait à personne le soin de franchir le premier la ligne d’arrivée en temps réel, tout groupe confondu, devançant de quelques minute seulement un autre protagoniste des IRC C,  le Swan 50 Mathilde M et l’IRC B Solano.

Demain les Classiques!
Près de 80 bateaux de tradition, dont 21 voiliers de plus de cent ans, constituent la flotte des voiliers Classiques en lice dès demain dans le golfe. Une vingtaine de voiliers gréés aurique, avec cette grand voile quadrangulaire non symétrique, répartis en deux groupes A et B lanceront les débats. La catégorie des Grands Tradition, dont certaines unités dépassent les 40 mètres hors tout, aligne cette année pas moins de 12 inscrits arborant des silhouettes remarquables : goélettes, ketchs, cotres ou yawls. Cette journée de mardi marquera également le coup d’envoi du Trophée Rolex, ouvert cette année à la classe des Epoque Aurique A.
Du coté des « invités », une classe singulière au regard de leur petite taille et de leurs gréements, 5 sublimes voiliers régatent aux Voiles. Chacun offre aux regards une page d’histoire maritime, d’imagination architecturale au service de l’élégance mais aussi de la performance. Ainsi, la reproduction du Houari marseillais Alcyon 1871 trouvera-t’elle en Dainty (Westmascott 1923), le plus petit voilier de la flotte avec ses 8,12 mètres, Djinn (Nevis 1938), Jap, le cotre aurique signé Fife (1898) et le sloop IOD Bermudien  Josephine dessiné par le maitre des métriques Danois Bjarne Aas, matière à régater au plus haut niveau du plaisir régatier.

Portrait du jour :
L’homme qui murmure à l’oreille du vent
Tom Slingsby est aux Voiles ! L’homme qui murmure à l’oreille du vent, né le 5 septembre 1984 à Sydney,  est l’un des marins les plus titrés au monde, ayant remporté une médaille d’or olympique, neuf championnats du monde, la Coupe de l’America et établi de nombreux records mondiaux, en plus d’avoir été sacré marin de l’année 2010. Il a dominé la classe Laser entre 2006 et 2012, remportant six titres mondiaux durant cette période, son dernier championnat coïncidant avec sa médaille d’or olympique dans cette épreuve aux Jeux de Londres. Pour ses exploits en 2012, il a été nommé athlète de l’année par l’Institut australien du sport et a reçu la médaille de l’Ordre d’Australie. Peu après les Jeux olympiques de 2012, il a rejoint ORACLE TEAM USA en tant que stratège, contribuant à organiser l’un des plus grands retours dans l’histoire du sport lorsque l’équipe a remporté la Coupe de l’America en 2013. Il a ensuite gagnée la course à la voile Sydney Hobart 2016 avant de revenir dans l’équipe américaine en tant que tacticien et directeur d’équipe pour la 35e America’s Cup. En décembre 2019, il a décroché son premier titre mondial dans la classe Moth après avoir dominé la compétition et remporté toutes les courses sauf une. Il navigue à Saint-Tropez à bord du TP 52 Nanoq en IRC C. « C’est la première fois que je viens aux Voiles. J’officie en tant que stratège à bord du TP 52 Nanoq, avec un équipage danois et le Prince Frederik à la barre. Le bateau, lancé en 2008 est très compétitif et magnifique à voir naviguer. Je suis très heureux d’être ici et je pense que l’on va bien s’amuser… »

Au programme demain :
Son poids en Rhum
La pesée en Rhum Mount Gay de l’Amiral Satan 2021, Carl Ollivier, est programmée pour demain  Mardi 28 septembre 2021 en public et au Village des Voiles de Saint-Tropez. Il s’agit d’une initiative initiée en 2019 par Lionel Péan, qui couronne le vainqueur du Trophée du bailli de Suffren en catégorie Classique, tout en rendant hommage au fameux bailli, dénommé Satan par ses éternels adversaires Britanniques. Pas analogie, le vainqueur catégorie Moderne se voit attribuer le Trophée Jedi. Le parcours de la 21ème édition du Trophée, mystérieusement dénommée la « Trilogie SUFFREN » aura lieu sur la terrasse de la Société Nautique de Saint-Tropez le vendredi 1er octobre prochain à 19h.

Ils ont dit :
Maxime Sorel, Eileen 1938
Le Cancalais Maxime Sorel a été l’une des révélations du dernier Vendée Globe, en signant à 34 ans une plus qu’honorable dixième place pour sa première participation. Il a lancé la construction d’un prototype Imoca, avec pour objectif la prochaine Route du Rhum et le Vendée Globe 2024.
« C’est une grande  première pour moi, cette participation aux Voiles. Je découvre cette ambiance qui fait la réputation de l’événement. Mon nouveau bateau Imoca est en construction. Je ne participerai donc pas à la Transat Jacques Vabre, ce qui me laisse un peu de temps pour répondre à ce type d’invitation. Je rencontre beaucoup de monde, issu de tous les types de voiles. Je navigue sur un classique, Eileen 1938. Je suis barreur. Le bateau  est très lourd, tout en étant très régatier dans ses aménagements. Les sensations de  barre sont étonnantes. On ne retrouve pas l’impression de puissance des bateaux modernes, mais on fait de la conduite, sans électronique. Tout fonctionne aux sensations. Un vrai retour aux sources. Tous ces Classiques sont magnifiques. A terre, on voit le bal des équipages aux couleurs de leur team. De très bonnes ondes. Je n’ai pas la culture de l’équipage et du yachting mais je navigue un peu sur la Bisquine de Cancale et j’aime cette ambiance d’équipage, avec le plaisir de régater. »

Pjotr Lezhnin, J/99 Space Jockey
Il sera l’un des concurrents à suivre cette semaine en IRC E, le J/99 Balte Space Jockey, skippé par le Russe Pjotr Lezhnin, vainqueur  de la Giraglia dans son groupe IRC. « Nous avons un  équipage mixte, homme/Femme et de diverses nationalités. L’idée est de prendre du plaisir ici à Saint-Tropez dans ce groupe très compétitif des IRC E. Le J/99 est très performant à toutes les allures, et dans tous les types de vent. On a donc une belle carte à jouer ici. J’ai beaucoup navigué en Europe du Nord, Allemagne et pays baltes. En Méditerranée, la saison se prolonge jusqu’aux portes de l’hiver et c’est très agréable. Le mélange des genres ici est fascinant, avec les Classiques et les modernes… Le J/99, plan Johnston, est un bateau très polyvalent, entre croisière et course…»

Le partenaire du jour :
BMW, fidèle aux Voiles de Saint-Tropez
Depuis 2013 le constructeur automobile allemand BMW et la Société Nautique de Saint-Tropez ont un accord portant sur les Voiles de Saint-Tropez.
Karine Drira-Roger, chef du service événementiel BMW :
« Les Voiles de Saint -Tropez nous tiennent beaucoup à coeur de par leur impact en France mais aussi à l’Internationale. BMW Munich soutient ainsi notre présence ici. Nous touchons aux Voiles un public amateur et armateur de voile. Nous présentons des moteurs à énergie électrique, qui ne seront disponibles en France que l’an prochain, les BMW IX, I4 et les nouveaux scooters électriques CO4.100% électrique avec plus de 500 km d’autonomie. En plus de ces véhicules nous exposons la Série 4 avec un M4 cabriolet qui arrive tout juste en France. Nous accompagnons aussi les Voiles avec un service de shuttle, majoritairement des Série 7, pour véhiculer les personnalités entre gares et aéroports. Nous proposons également un  centre d’essai électrique et hybrides gratuit ouvert à tous jusqu’au 3 octobre. Les Voiles de Saint -Tropez constituent ainsi une de nos plus grosses opérations qui mobilise beaucoup de personnels. Une dizaine de concessionnaires seront présents vendredi autour de notre ambassadeur Loïck Peyron. »

Programme 2021
Semaine 1 : Les Voiles de Saint-Tropez, Modernes et Tradition
Mardi 28, mercredi 29 septembre, vendredi 1, samedi 2 octobre : régates pour les voiliers modernes et les voiliers de tradition
Jeudi 30 Septembre : journée des défis – 10ème anniversaire du Trophée des Centenaires du Yacht Club de Gstaad.
Samedi 2 octobre : remise des prix (semaine 1)
Semaine 2 : Les Voiles de Saint-Tropez, Maxi Yachts
Dimanche 3 et lundi 4 octobre : accueil des grandes unités modernes au-delà de 18,29 m
Wally, IRCA, Maxi yachts
Mardi 5, mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8, samedi 9 : régates
Samedi 9 octobre : remise des prix (semaine 2)

Les mesures sanitaires prévues par la Société Nautique de Saint-Tropez
(hors dispositif concurrents) :
Personnels et bénévoles
– Pass sanitaire
Village des Voiles
– Pass sanitaire
– Port du masque (suivant prescriptions préfectorales en vigueur aux dates de l’événement)
– L’accès à la boutique officielle North-Sails se fera par l’extérieur uniquement.
Toutes les animations sont prévues comme à l’habitude dans le respect des règles sanitaires.

Médias
– Accès à la salle de presse réservé aux seuls journalistes accrédités sous réserve de présentation du Pass Sanitaire
– Port du masque (suivant prescriptions préfectorales en vigueur aux dates de l’événement)
– Embarquements : Pass Sanitaire

Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez
ROLEX
BMW
WALLY
NORTH SAILS
CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON
SUZUKI MARINE
MARSHALL
MERCANTOUR EVENTS
TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ)
BERNARD OPTIC
DERBEZ JARDINS

Partenaires institutionnels
LA VILLE DE SAINT-TROPEZ
ESPRIT VILLAGE
PORT DE SAINT-TROPEZ
LES MARINES DE COGOLIN
FEDERATION FRANCAISE DE VOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION

Organisation :
Société Nautique de Saint-Tropez

The Fizz of the Modern Fleet !

bd VST21D0_1602 (2)

–          Bottleneck at La Moutte.
–          Nanoq takes her marks!
–          80 Classic yachts under full sail from tomorrow.

A lovely thermal breeze from the west graced the race zone early this afternoon to open this 23rd edition of Les Voiles de Saint-Tropez in style, enabling all 5 categories of Modern IRC B, C, D, E and F rated yachts to fizz out on the race zone. Timed to perfection, the five starts off Le Portalet saw the fleets launch onto a downwind sprint for the open ocean on slightly choppy waters. The first clashes are already in evidence at the head of each group, with the likes of the large sloop Solano and the Grand Soleil 48 ASAP, neck and neck throughout the course in their quest for the North Sails Trophy. Quick to get in on the action, the big players in the IRC C group, who are vying for the BMW Trophy, like the TP 52 Nanoq, the Ker46 Daguet 3 and the 52-foot German craft Rafale, are clearly keen to tease the giants of the fleet, putting on a dazzling display of spinnakers at each key passage in the race. The joyous return to shore of the crews, with musical accompaniment from Les Voiles’ Village, got the party started and naturally the crews on the Classic yachts were quick to join in the fun, having already prepared to hit the racetrack themselves from tomorrow.

Modern boats: 19 delightfully windy miles to tickle the tastebuds at Les Voiles
130 Modern yachts launched this wonderful week of competition that is Les Voiles in admirable fashion. A 19-mile course was served up by the teams managed by the Principal Race Officer George Korhel, with the crews racing to Pampelonne and back via La Moutte, a navigation mark indicating the shallows at the entrance to the bay. An acceleration in the WSW’ly breeze favoured those boats which were last to set sail, resulting in an interesting squeezing together of all the classes as they bunched around La Moutte shortly after the start. A golden opportunity to slip along, a variety of points of sail as the wind gradually clocked round to the north-west, and some long downwind sprints on seas slightly ruffled by the onshore breeze, there was plenty for the sailors to enjoy as they tried to get the best out of their steeds. Nanoq, the formidable TP 52 helmed by the Australian champion Tom Slingsby, was taking no prisoners today, first to cross the finish line in elapsed time and overall, outpacing another IRC C protagonist, the Swan 50 Mathilde M and the IRC B Solano by a few minutes.

The Classics to hit the racetrack tomorrow!
Nearly 80 classic yachts, 21 of which are over a hundred years old, will make up the Classic fleet competing in the bay from tomorrow. Among them, twenty or so fore-and-aft rigged gaffers, with their typical four-cornered mainsail, split into groups A and B, will kick off proceedings. The Grands Tradition category, in which certain craft feature an LOA in excess of 40 metres, boasts no fewer than 12 entries this year that really cut quite a dash from schooners to ketches, cutters and yawls. Tuesday’s racing will also herald the start of the Rolex Trophy, which this year is open to the Period Gaffer A class.
The ‘guests’ make up a rather special class of 5 small, yet sublime sailboats with impressive rigs, all of which will be racing at Les Voiles. Each of them merit their own page in maritime history as studies in architectural imagination at the service of both elegance and performance. In this way, the gunter-rigged reproduction from nearby Marseille, Alcyon 1871 will be competing alongside Dainty (Westmascott 1923), the smallest yacht in the fleet at 8.12 metres, Djinn (Nevis 1938), Jap, the Fife-design gaff cutter (1898) and the IOD Bermudan sloop Josephine designed by the Danish master of the metre boats Bjarne Aas, with the focus on top-level regatta sailing and pleasure with a capital P.

Quotes from the boats:
Maxime Sorel, Eileen 1938
Maxime Sorel, from Cancale near Saint Malo, was one of the revelations in the last Vendée Globe, securing a more than honourable tenth place in his race debut at 34. He’s launched the build of an Imoca prototype targeting the next Route du Rhum and the Vendée Globe 2024.
« It’s my very first time at Les Voiles. I’m just discovering the atmosphere that has earned the event its reputation. My new Imoca is in build so I won’t be competing in the Transat Jacques Vabre, which means I have a little bit of time to accept this kind of invitation. I’m meeting lots of people with all different sail types. I’m helming a classic, Eileen 1938. The boat’s very heavy but she’s also a real regatta sailor in her fit-out. The sensations at the helm are amazing. You don’t feel the power of the modern boats, but you steer her without electronics. Everything works on feeling. A real back-to-basics mission. All these Classics are fabulous. On shore, you see the crews calling the tune in the colours of their team and the vibes are excellent. Crewed sailing and yachting is not part of my culture, but I do a bit of sailing on the Bisquine de Cancale (a Breton fishing lugger ed’s note) and love the crew atmosphere and the sheer enjoyment of racing. »

Pjotr Lezhnin, J/99 Space Jockey
One of the competitors to watch this week in IRC E is the Baltic J/99 Space Jockey, skippered by the Russian Pjotr Lezhnin, winner of the Giraglia in his IRC group. “We have a mixed crew of men and women of various nationalities. The idea is to have fun here in Saint Tropez within this highly competitive IRC E group. The J/99 performs very well on every point of sail and in all types of breeze, so we have a great hand to play. I’ve done a lot of sailing in northern Europe, Germany and the Baltic countries. In the Med, the season extends all the way to the start of winter and that’s very pleasant. The mix of genres here is fascinating with the Classics and Modern boats…”

Today’s sponsor: 
BMW, a loyal advocate of Les Voiles de Saint-Tropez
The German car manufacturer BMW and the Société Nautique de Saint-Tropez have enjoyed an agreement with Les Voiles de Saint-Tropez since 2013.
Karine Drira-Roger, head of BMW’s event management department:
« Les Voiles de Saint-Tropez is very dear to us because of its influence both in France and internationally. As such, BMW Munich is supporting our presence here. We’re showcasing electric engines, which will only be available in France next year, the BMW IX, I4 and the new CO4 electric scooters. They’re fully electric with a range of over 500 km. In addition, we’re exhibiting the Series 4 with an M4 cabriolet, which has only just arrived in France. We’re also supporting Les Voiles with a shuttle service, most of which involves the Series 7, to transport celebrities between the stations and airports. Also on offer is a free electric and hybrid test centre open to all through until 3 October. Les Voiles de Saint-Tropez is one of our biggest operations and rallies together a great many of our staff. Around ten or so dealers will be in attendance on Friday alongside our ambassador, Loïck Peyron.”

 

Programme 2021
Week 1: Les Voiles de Saint-Tropez, Modern and Classic
Saturday 25 and Sunday 26 September: registration for all classic yachts and modern yachts up to 18.28m
Monday 27 September: regattas for modern yachts
Tuesday 28, Wednesday 29 September, Friday 1, Saturday 2 October: regattas for modern and classic yachts
Thursday 30 September: Challenge Day-10th anniversary of the Gstaad Yacht Club Centenary Cup
Saturday 2 October: Prize Giving (Week 1)

Week 2: Les Voiles de Saint-Tropez, Maxi Yachts
Sunday 3 and Monday 4 October: registration for all modern yachts above 18.29m
Wally, IRCA, Maxi yachts
Tuesday 5, Wednesday 6, Thursday 7, Friday 8, Saturday 9: regattas
Saturday 9 October: Prize Giving (Week 2)

Health measures set out by the Société Nautique de Saint-Tropez
(excluding competitor directive):
Personnel and volunteers
– Health Pass
Village des Voiles Race Village
– Health Pass
– Mask wearing (according to the Prefectural directive in place at the time of the event)
– Access to the official North Sails shop shall be via the exterior only
All entertainment is scheduled to go ahead as usual in line with the health regulations.

Media
– Access to the press office reserved for accredited journalists upon presentation of a Health Pass
– Mask wearing (according to the Prefectural directive in place at the time of the event)
– Media boat boarding: Health Pass

Partners to Les Voiles de Saint-Tropez
ROLEX
BMW
WALLY
NORTH SAILS
CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON
SUZUKI MARINE
MARSHALL
MERCANTOUR EVENTS
CHEVALIER TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ)
BERNARD OPTIC
DERBEZ JARDINS

Corporate partners
LA VILLE DE SAINT-TROPEZ
ESPRIT VILLAGE
PORT DE SAINT-TROPEZ
LES MARINES DE COGOLIN
FEDERATION FRANCAISE DE VOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION

Organisation:
Société Nautique de Saint-Tropez