Les Voiles de Saint-Tropez Super Series: All change in Saint Tropez!

bd VST20D8_0014

– 24 Maxi yachts and schooners to colour the bay
–  Breeze and sport all week long
–  Courses geared around the Maxis

As if by magic, in just 48 hours the port of Saint Tropez has been cleared of the 130 competitors that graced the race zone and the pontoons during the first week. Act II of the new format Les Voiles de Saint-Tropez begins tomorrow, Tuesday 6, with the launch of the first races for three groups of large modern yachts belonging to the maxi yacht categories, together with the large classic schooners. For four days, through until Friday, in what is forecast to be a fairly bracing W’ly wind, Les Voiles will size up in scale with candidates measuring over 30 metres long. With sport and competition the main focus of this second week, the majority of the maxi yachts having been totally deprived of regattas this year, all their crews are champing at the bit.  

This Monday is devoted to welcoming in the new fleets and registering the crews on the 24 Super Series yachts expected to hit the racetrack tomorrow. Two sublime gaff schooners, Elena of London and her impressive 41 metres (a 2009 Herreshoff replica) and Puritan’s  38 metres (Alden 1930), will put in their first tacks on the race zone, just as they did pre-Covid. Among the Modern boats, 22 Maxi yachts, penned by the greats of contemporary naval architecture and yards – Frers, Farr as well as Wally, Swan, Mylius and Hoek – driven by top-flight crews, will slug it out through until Friday 9 October. For the public, it’s the perfect opportunity to see the dazzling craft in action off the jetty in Saint Tropez and a rare treat with this year’s very unique sailing season having previously prevented them from racing.

Courses tailored to the Maxis! 
« From Tuesday to Friday, the Maxis will be racing every day, » explains Georges Korhel, the Principal Race Officer  « The start will be at 11:00 hours each day off Portalet. We’re set to experience a Mistral system, conducive to launching some very fine courses. We’re retaining the same courses as in week 1, but with the added possibility of some much longer coastal courses, as these Maxis are capable of maintaining some high average speeds. As such, we’re going to send them off towards Lavandou, and if the Mistral, between 15 and 25 knots, is making its presence felt, we might be able to send them as far as Brégançon towards the middle of the week, with a 25 to 30-mile course. We’re going to be working with the same teams as last week in terms of the Race Committee, supported by Ariane Mainemare, sent over by the International Maxi Association, our partner for the week, who is very much in tune with the specific features of these big boats. There will be two or three starts for the three competing groups. Meantime, the classic schooners will have their own start and will be the last to set sail. Les Voiles is the only race of the season for these boats. We’re delighted they’ve made the effort to come along and we’ll do our best to set up courses geared specially around them.” 

Modern and Class yachts: all eager to get out racing
For many of the boats and crews, Les Voiles is often the only race meet in these very strange times. Keen to get going, Jean Pierre Dréau, skipper of Lady First3, (Mylius 60), has managed to gather together all the familiar faces on the boat and is champing at the bit at the prospect of doing battle with a fine fleet of 80 footers and more that make up the IRC2 group. Olivier Gimmig, the boat’s second in command: “As usual, it’s Jean Paul Mouren who will be on the helm, seconded by Christopher Pratt on the nav, while Xavier Macaire trims the main. We’ll be up against some formidable boats, including the other Dutch Mylius 60 Sud, and the Volvo 65 Sisi and her Polish crew. It’s going to be breezy and it’ll be lively too given how eager the crews are to get out sailing.” The same enthusiasm is echoed across the large schooners too. “Elena returned from the Caribbean in April, with a stopover in the Azores and Mallorca, » explains Steve McLaren, Captain of the large 2009 Herreshoff design. « After two weeks in quarantine in Italy, we were able to kick off the season this summer with some sailing off Corsica. It’s really been a unique year, with a lot of health precautions, though we’ve managed to get in a fair amount of sailing all the same. We’re in Saint Tropez now and we’re very pleased that Les Voiles is being held and that Elena is here. We’ll be sailing with a reduced crew, 18 men as opposed to 40, for safety reasons. I’m Scottish and a number of the crew come from Scotland and it’s tough for them this year due to the quarantine restrictions. Elena doesn’t need a lot of wind but in a good breeze she’s very powerful. We’re counting on some good weather here.”

2020 programme: Week 2: Les Voiles Super Series
Sunday 4th and Monday 5th October: big boat registration (Wally, IRCA, Maxi yachts, big Classic, big Schooner) Tuesday 6th, Wednesday 7th, Thursday 8th, Friday 9th: big boat racing Friday 9th October: prize giving (week 2)

The measures set out by the Société Nautique de Saint-Tropez (outside the plan for competitors):
Staff and volunteers – Screening of all the contributors before and during the event   Les Voiles Village – Slimming down of the village to 400m2 (instead of the usual 1,500m2), maximum of 400 people – Exhibitors’ spaces limited to partners. Access to the official North Sails boutique will solely be from the outside. – Wearing of a mask, temperature check at the entrance and hand sanitising gel: compulsory – Collaboration with the Cerballiance laboratory to screen those wishing to undergo testing. – Entertainment: The traditional boules (bowling) competition, crew parade, crew festival and sardine feast will not be able to be hosted this year. Media – Remote registration formalities, no press office, contact with the press office via email, text or telephone only. For embarking aboard a boat : negative test within 72 hours, wearing of a mask compulsory, meeting point for boarding the boats dockside.

Les Voiles de Saint-Tropez’s partners.
ROLEX BMW NORTH SAILS CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON EAUX 808 SUZUKI MARINE MERCANTOUR EVENT MARSHALL  TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ) BERNARD OPTIC LORO PIANA INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION DERBEZ JARDINS PORT DE SAINT-TROPEZ LES MARINES DE COGOLIN FEDERATION FRANCAISE DE VOILE (FRENCH SAILING FEDERATION) YACHT CLUB DE FRANCE

Organisation: Société Nautique de Saint-Tropez
Website: www.lesvoilesdesaint-tropez.fr
Facebook: les Voiles de Saint-Tropez
Officiel Twitter: @VoilesSTOrg
Instagram: les_voiles_de_saint_tropez

Les Voiles de Saint-Tropez Super Series : Twist à Saint-Tropez !

05/10/2020, Saint-Tropez (FRA,83), Les Voiles de Saint-Tropez  2020, Day 6, Les VOiles Super Series Training day

– 24 Maxis yachts et goélettes dans le golfe
– Du vent et du sport toute la semaine
Des parcours à la mesure des Maxis

Comme par enchantement, le port de Saint-Tropez s’est vidé en 48 heures des 130 concurrents qui ont animé le plan d’eau et les pontons pendant la première semaine. Le deuxième volet des Voiles de Saint-Tropez nouvelle formule débute demain mardi 6, avec le lancement des premières régates pour trois groupes de grands voiliers modernes appartenant aux catégories des maxi yachts, comme pour les grandes goélettes du côté des yachts de tradition. Durant quatre jours et jusqu’à vendredi, dans un vent annoncé plutôt tonique de secteur Ouest, les Voiles vont prendre du coffre, avec des postulants affichant plus de 30 mètres de longueur. C’est sous le signe du sport et de la compétition qu’est résolument placée cette deuxième semaine, la majorité des maxi yachts ayant été totalement privés de régates cette année, et leurs équipages affichant une envie contagieuse d’en découdre.  

Cette journée de lundi est consacrée à l’accueil et aux inscriptions des équipages des 24 voiliers Super Series attendus. Deux sublimes goélettes Auriques, Elena of London et ses impressionnants 41 mètres (Herershoff 2009) ainsi que Puritan mètres (Alden 1930) vont tirer des bords sur le plan d’eau comme aux plus belles heures d’avant Covid. Coté voilier Modernes, 22 Maxis yachts, arborant les signatures de plus grands architectes et chantiers contemporains – Frers, Farr ou encore Wally, Swan, Mylius, Hoek – animés par des équipages de haute volée, vont régater jusqu’au vendredi 9 octobre. L’occasion de voir en action devant le môle de Saint-Tropez d’époustouflantes unités que le contexte si particulier de cette saison 2020 a empêché de régater.

Des parcours à la mesure des Maxis !
« De mardi à vendredi, les Maxis vont régater tous les jours. » Explique Georges Korhel, le Principal Race Officer « Départ chaque jour à 11 heures sous le Portalet. On va connaitre un régime de Mistral propice à lancer de très beaux parcours. On conserve les mêmes parcours qu’en semaine 1, mais avec en plus des possibilités de parcours côtiers beaucoup plus longs, car ces Maxis sont capables de tenir des moyennes élevées. On va ainsi les envoyer vers le Lavandou, et si le Mistral, entre 15 et 25 noeuds, est bien au rendez-vous, on pourrait les envoyer jusqu’à Brégançon vers le milieu de semaine, avec un parcours de 25 à 30 milles. Nous allons travailler avec la même équipe que la semaine passée au niveau du comité de course, épaulés par Ariane Mainemare, envoyée par l’International Maxi Association, notre partenaire de la semaine, et qui connait parfaitement les spécificités de ces gros bateaux. Il y aura deux ou trois départs pour les trois groupes en lice. Les goélettes classiques en revanche auront leur propre départ et partiront en dernier. Les Voiles constituent la seule course de la saison pour ces bateaux. On est ravis qu’ils aient fait l’effort de venir et nous ferons des parcours à leur mesure. »

Modernes et tradition : la même envie de régater
Pour beaucoup de bateaux et d’équipage, les Voiles constituent souvent l’unique rendez-vous d’une bien étrange saison. Jean Pierre Dréau, le skipper de Lady First3, (Mylius 60), impatient d’en découdre, a pu réunir l’ensemble des familiers du bateau, et piaffe à l’idée d’affronter une jolie flotte de voiliers de 80 pieds et plus réunis au sein du groupe des IRC2. Olivier Gimmig, second du bateau : « C’est comme à l’accoutumée Jean Paul Mouren qui tiendra la barre, secondé par Christopher Pratt à la navigation. Xavier Macaire nous rejoint aux réglages de la GV. Nous allons régater avec quelques bateaux redoutables, dont l’autre Mylius 60 Néerlandais Sud, ou le Volvo 65 Sisi et son équipage Polonais. Le vent sera au rendez-vous et il va y avoir du sport, tant les équipages ont hâte de naviguer. » Le même enthousiasme est aussi tangible pour les grandes goélettes « Elena est revenue en avril des Caraïbes, avec un arrêt aux Açores et à Mallorca. » détaille Steve Mc Laren, Captain de la grande goélette dessinée par Herreshoff en 2009. « Après deux semaines en quarantaine en Italie, nous avons pu débuter la saison cet été avec des navigations en Corse. Cela a vraiment été une année particulière, avec beaucoup de précautions sanitaires, même si on a réussi à pas mal naviguer malgré tout. Nous sommes à Saint-Tropez, vraiment très heureux que les Voiles aient lieu, et Elena est au rendez-vous. On va naviguer avec un équipage réduit, 18 hommes au lieu de 40, pour des raisons de sécurité. Je suis Ecossais et de nombreux équipiers viennent d’Ecosse, et c’est difficile pour eux cette année à cause de la quarantaine. Elena n’a pas besoin de beaucoup de vent mais dans la brise, elle est très puissante. On compte bien avoir du bon temps ici. »

Yachts Extraordinaires : Leopard 3
Leopard 3 est un Maxi yacht IRC de 30 mètres, à quille basculante et double dérive fixe. Le plan Farr a détenu un grand nombre de records de vitesse, dont celui de la traversée de l’Atlantique Nord entre Ambrose light et le cap Lizard, en 2008, en 7 jours, 19 heures et 21 minutes. Sa moyenne sur les 2 900 milles du parcours était de 15,5 noeuds, avec une pointe à 37,4 noeuds. Il a déjà triomphé aux Voiles en 2016.

En bref Olivier Bausset, de la voile Olympique à la biologie… and back!
Improbable hasard, un médaillé Olympique en voile, Olivier Bausset, docteur en biologie, s’invite aux Voiles à plusieurs niveaux quelque peu forcé par la crise du Covid. Entre deux cessions au laboratoire Cerballiance dont il est directeur général Côte d’Azur, il naviguera cette semaine à bord de Lady First : « J’ai été médaillé de bronze en 470 aux JO de Pékin en 2008. Je n’aurais jamais imaginé participer aux Voiles de Saint-Tropez en tant que biologiste. Je préférerais être plus sur l’eau, mais nous sommes dans le village pour effectuer des tests de dépistage en partenariat avec l’organisation, pour assurer la sécurité sanitaire de l’événement. Le groupe Cerballiance a six laboratoires dans le golfe et celui de Saint-Tropez s’est délocalisé dans le village des Voiles pour être au cœur de l’événement et faciliter les démarches des participants, coureurs ou non. Les Voiles sont un événement extraordinaire. »

Programme 2020 : Semaine 2 : Les Voiles Super Series
Dimanche 4 et lundi 5 octobre : accueil des grandes unités (Wally, IRCA, Maxi yachts, Grands Traditions, grandes Goélettes) Mardi 6, mercredi 7, jeudi 8, vendredi 9 : régates des grandes unités Vendredi 9 octobre : remise des prix (semaine 2)

Les mesures prévues par la Société Nautique de Saint-Tropez (hors dispositif concurrents) :
Personnels et bénévoles – Dépistage de l’ensemble des intervenants avant et pendant la manifestation Village des Voiles – Réduction du village à 400 m2 (au lieu des 1 500 m2 habituels), 400 personnes maximum – Espaces exposants limités aux partenaires. L’accès à la boutique officielle North Sail se fera par l’extérieur uniquement. – Port du masque, prise de température à l’entrée et gel hydroalcoolique : obligatoires – Collaboration avec le laboratoire Cerballiance pour dépister les personnes désireuses de le faire. – Animations : Les traditionnels concours de boules, défilé des équipages, fête des équipages et sardinade ne pourront avoir lieu cette année.   Médias – Formalités d’enregistrement dématérialisées, pas de salle de presse, contact avec le service de presse par email, sms ou téléphone uniquement. – Pour les embarquements : test négatif de moins de 72 heures, port du masque obligatoire, rendez-vous d’embarquements aux pieds des bateaux.

Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez
ROLEX BMW NORTH SAILS CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON EAUX 808 SUZUKI MARINE MERCANTOUR EVENT MARSHALL TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ) BERNARD OPTIC LORO PIANA INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION DERBEZ JARDINS PORT DE SAINT-TROPEZ LES MARINES DE COGOLIN FEDERATION FRANCAISE DE VOILE YACHT CLUB DE FRANCE

Organisation : Société Nautique de Saint-Tropez
Site internet : www.lesvoilesdesaint-tropez.fr Facebook : les Voiles de Saint-Tropez Officiel Twitter : @VoilesSTOrg Instagram : les_voiles_de_saint_tropez  

Les Voiles forever!

29/09/2020, Saint-Tropez (FRA,83), Les Voiles de Saint-Tropez 2020, Day 3

–  Fantastic champions 
–  Analysis of the first week by Pierre Roinson, President of the Société Nautique de Saint-Tropez
–  The Trophy winners

The first week of Les Voiles concluded yesterday evening with the awarding of a great array of Trophies. It’s the gaff cutter Eva (Fife 1906) who wins one of the most prestigious, the Rolex Trophy, whilst the Grand Soleil Couleur Soleil secures the BMW Trophy. A highly satisfying moment for both the organisers and the sailors, everyone involved was delighted to have been able to round off the sailing season with such flair, particularly in light of the great slew of cancellations in 2020. All these competitors can head home filled with hope at the prospect of returning again next year, with the usual convivial entertainment on shore that is one of the hallmarks of Les Voiles de Saint-Tropez. The 130 yachts measuring between 10 and 24 metres according to the category, will now leave the way clear for the Super Series, thirty or so maxi yachts and large schooners, which will hit the racetrack from Tuesday onwards.

Analysis by Pierre Roinson, President of the Société Nautique de Saint-Tropez,
racer and participant in the IRC D category “With the Prize-giving ceremony rounding off this first week, we can safely say that the Société Nautique de Saint-Tropez, its volunteers and all its partners, working hand in hand with the Town of Saint-Tropez, have together pulled off quite a gamble. Launching this 22nd edition was a massive challenge. I’d like to thank all the owners and skippers for trusting in us. Everyone is delighted to have been able to get out sailing. It’s important to realise that for a great many competitors, the race season began and ended with Les Voiles! Everyone’s happy, despite the lack of festivity and sociability on land, which are one of the signatures of Les Voiles. However, I’ve witnessed very nice social exchanges between the boats, which is something that had begun to disappear slightly, and which, given the context, spontaneously resurfaced between the crews on neighbouring pontoons. That’s a wonderful thing because you rediscover an atmosphere where sailors and crews chat about that day’s races once they get back to the dock. If everything returns to normal, all our usual festivities will certainly be hosted again next year, with many more boats. There have been some great races out on the water this year and the competitors have had a ball throughout as we were able to finish on a high with a great day’s racing. Next week, the forecast is for breezier conditions for the bigger boats and I hope we’ll witness the same convivial atmosphere.”  

The results group by group  Period Gaffer:  Rolex Trophy; Eva excels against Viola.
The Rolex Trophy gathered together 6 sumptuous gaff riggers dating over a hundred years old and hence the oldest competitors signed up for Les Voiles. Eva, the elegant 1906 Fife design skippered by Charlotte Franquet and her 80% female crew, triumphed over Viola (Fife 1908) skippered by Mini sailor Fabien Després, despite his win in yesterday’s race, with Lulu, one of the eldest yachts at Les Voiles, launched in 1897 according to a Rabot design, completes this admirable podium.

Period Gaffer A: Scud untouchable 
Scud maintained the lead in the P Class in what is a remarkable group in so many ways. The gaff sloop Scud (Herreshoff 1903), restored by her new owner Patrizio Bertelli and helmed by the legendary Olympic sailor, Brazilian Torben Grael, really sailed a blinder against the formidable armada of three P-Class yachts, Olympian taking second and the Swedish 10mR Marga completing the podium.  

Period Marconi B: Meerblick finishes on a high
The Bermudan sloop Meerblick Classic (Anker 1917) from Germany posted two bullets in a row to round off her week in Saint Tropez, whilst the pretty Class Q Jour de Fête (Paine &Burgess 1930) paid dearly for her counter performance (5th) on Tuesday in the light airs, to take second, Comet (Olin Stephens 1946), finishing third.

Period Marconi A: Varuna of 1939 makes a clean sweep
Varuna of 1939 triumphs in Marconi A, which boasts splendid yawls, ketches and cutters in excess of 20m. Eileen 1938 (Anker 1938), Manitou (Olin Stephens 1937) and Ellen (Talma 1931) were all outmanoeuvred by Varuna of 1939, a Sparkman design that comfortably won all three races this week in elapsed and corrected time.

Period Marconi C: Andale by a breath With Andale (Nicholas Potter 1951) and Harlekin (Nilsson 1948) neck and neck in the overall ranking with 6 points each, the former ultimately took the prize thanks to the number of victories (2 against one). The 8mR Rainbow III (Fife 192è) pipped the other 8mR Sonda (MacGruer 1951) to the post by a hair’s breadth.  

Classic Marconi A: Péan (Hermitage) ultimately takes the win
Right to the wire, victory could have gone to either Hermitage, a Bermudan yawl helmed by Lionel Péan or the ketch Eugenia V (Rhodes 1968), but thanks to winning the last race, Hermitage drew level with her rival and took overall victory on race wins (2).

Classic Marconi B: Palynodie II on the line
Comprising sloops and yawls of 12m and over, the battle was fierce between Stiren (1937) and Palynodie II (1962), both Olin Stephens designs. After yesterday’s fine victory, the latter struck gold.

Classic Marconi R: Ikra a real sport
The emblematic 12mR of Nioulargue fame, Ikra pretty much dominated play ahead of the Bermudan sloop from Italy, Il Moro di Venezia (Frers 1976), with two fine victories going to skipper Hugues Destremau, who let the Italian boat take the win in the last race.

Guest class: Windhover, indisputable champion.
The Bermudan cutter Windhover ((Luke 1904) and the Bermudan IOD Josephine (Aas 1959) were pretty evenly matched, but by taking the win in the last race, whilst rival Josephine let Djinn (Annemans 1934) slip in between them, Windhover pocketed a comfortable victory.

Four races validated among the Modern fleet (5 IRC group and one TP52 group):
IRC B : Daguet2 cuts a dash.
The most Hi-Tech fleet at Les Voiles, Frédéric Puzin’s Mylius 50 Daguet2 really took the competition by storm, racking up 3 bullets. However, her counter performance in the light airs on Tuesday opened the door to Billy Besson, skipper of the Nacira 47 Prétexte, who really put up a good fight. Very consistent, Jean Paul Mouren on his X50 Ectabane bagged third. I

RC C: Couleur Soleil takes the spoils
Vying for the BMW Trophy, Giovani Di Vincenzo’s Ker 46 Lisa R took victory on Monday and Wednesday, one of which was in elapsed time. However, the latter part of the week was less favourable and it’s Robert Coriat’s Grand Soleil 43 Couleur Soleil that takes the outright win after triumphing in style in yesterday’s last race. To add insult to injury, Gian Marco Magrini’s A40 Vito 2 and Jean Pierre Joly’s GP 42 Confluence ultimately pushed Lisa R  off the podium.

IRC D: Lady by a country mile
With a perfect understanding of the race zone, Nicolas Gonzales at the helm of Lady, a Dufour 40, scored two bullets and two second places to trounce the competition. Yves Grosjean on the J 133 Jivaro will be pleased to bag second in a fleet of 20 craft.

IRC E: King of Blue supreme
A similar scenario in IRC E saw the J 99 King of Blue bag 3 of the 4 races contested, only dropping the ball once to let Jean François Nouel’s Sun Fast 3200 Hakuna Matata take control. The JPK Give Me Five secures third. 

IRC F: The Wally Nano Nostromino triumphs The pretty cruisers from the Latitude yard are bunched into one group at Les Voiles with the Code Zero, Code 1 and Wally Nano boats. The latter, a Hoek design named Nostronimo outpaced the Tofinous led by Patrice Riboud’s Pitch, who likely regrets retiring in Monday’s breezy conditions. Bernard Giroux’s Team 42 outsmarted Christophe Delachaux’s Black Legend to take third overall.

TP 52: Stéphane Névé, Spirit of Malouen, to the wire
Vadim Yakimenko’s Italian TP 52 Freccia Rossa had a slight edge over French rival Stéphane Névé’s Spirit of Malouen at the start of the week. However, Monday’s winner in the breeze, the ex Paprec finished on a high with a victory in yesterday’s race. Tied on points, the latter win saw him take outright victory over the French boat, Gérard Logel’s Arrobas2 securing the third spot.

Trophies at Les Voiles 2020:
Town of Saint-Tropez Trophy awarded to the Modern yacht with the most points in all the categories combined:
King of Blue – Pascal Fan Rolex Trophy awarded to the first Period Gaffer B: EVA – Charlotte Franquet
BMW Trophy for the first IRC C boat: Couleur Soleil – Robert Coriat
North Sails Trophy for the first Modern IRC B: Daguet2 – Frédéric Puzin
Suzuki Trophy for the first Modern IRC D: Lady – Nicolas Gonzales
Marines de Cogolin Trophy for the first modern IRC E: King of Blue – Pascal Fan
Torpez Trophy for the first Classic Period Gaffer A: Scud – Patrizio Bertelli Mercantour Events Trophy for the first Classic Marconi B: Palynodie – Henri Ferbus Bessarat de Bellefon Trophy for the first Classic Period Marconi A: Varuna of 1939 – Jens Kellinghusen
SNSM Trophy (French lifeboat association) for the Classic Period Marconi B): Meerblick Classic – Otto Pohlman
808 Trophy for the first Classic Period Marconi C: Andale – Laurent Jacques Vernet
Yacht Club de France Trophy for the YCF’s ‘favourite’: Pantaia (Illing 1962)

2020 programme: Week 1: Les Voiles de Saint-Tropez Saturday 26th and Sunday 27th September: registration for boats up to 20 meters (except for certain classes) Monday 28th September: racing for modern yachts Tuesday 29th, Wednesday 30th September, Friday 2nd, Saturday 3rd October: racing for modern yachts and classic yachts  Thursday 1st October: Challenge Day  Saturday 3rd October: prize giving (week 1)

Week 2: Les Voiles Super Series Sunday 4th and Monday 5th October: big boat registration (Wally, IRCA, Maxi yachts, big Classic, big Schooner) Tuesday 6th, Wednesday 7th, Thursday 8th, Friday 9th: big boat racing Friday 9th October: prize giving (week 2)

The measures set out by the Société Nautique de Saint-Tropez (outside the plan for competitors):
Staff and volunteers
– Screening of all the contributors before and during the event  
Les Voiles Village
– Slimming down of the village to 400m2 (instead of the usual 1,500m2), maximum of 400 people – Exhibitors’ spaces limited to partners. Access to the official North Sails boutique will solely be from the outside. – Wearing of a mask, temperature check at the entrance and hand sanitising gel: compulsory – Collaboration with the Cerballiance laboratory to screen those wishing to undergo testing. – Entertainment: The traditional boules (bowling) competition, crew parade, crew festival and sardine feast will not be able to be hosted this year.
Media
Remote registration formalities, no press office, contact with the press office via email, text or telephone only.
For embarking aboard a boat : negative test within 72 hours, wearing of a mask compulsory, meeting point for boarding the boats dockside.

Les Voiles de Saint-Tropez’s partners.
ROLEX BMW NORTH SAILS CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON EAUX 808 SUZUKI MARINE MERCANTOUR EVENT MARSHALL  TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ) BERNARD OPTIC LORO PIANA INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION DERBEZ JARDINS PORT DE SAINT-TROPEZ LES MARINES DE COGOLIN FEDERATION FRANCAISE DE VOILE (FRENCH SAILING FEDERATION) YACHT CLUB DE FRANCE
Organisation: Société Nautique de Saint-Tropez
 

Tant qu’il y aura des Voiles !

03/10/2020, Saint-Tropez (FRA,83), Les Voiles de Saint-Tropez 2020, Day 7

–          De formidables vainqueurs
–          Le bilan de la première semaine de Pierre Roinson, Pdt de la Société Nautique de Saint-Tropez
–          Les lauréats des Trophées

La première semaine des Voiles s’est achevée hier soir avec la remise des nombreux Trophées en jeu. C’est le cotre aurique Eva (Fife 1906) qui remporte l’un de plus prestigieux, le Trophée Rolex, tandis que le Grand Soleil Couleur Soleil s’adjuge le Trophée BMW. L’heure était à la satisfaction tant chez les organisateurs que chez les marins, ravis d’avoir pu clore de si formidable manière une saison de voile qui n’a ressemblé à aucune autre. Chacun repart rempli d’espoir de retrouver dès l’année prochaine l’animation si conviviale à terre, qui est aussi une des marques de fabrique des Voiles de Saint-Tropez. Les 130 voiliers entre 10 et 24 mètres – suivant les catégories – cèdent la place aux Super Series, une trentaine de maxi yachts et grandes goélettes appelés à en découdre dès mardi prochain.

Le bilan de Pierre Roinson, Président de la société nautique de Saint-Tropez, régatier et participant en catégorie IRC D
« Avec la remise des Prix qui marque le terme de cette première semaine, nous sommes en mesure de considérer que La Société Nautique de Saint-Tropez, ses bénévoles et tous ses partenaires, main dans la main avec la Ville de Saint-Tropez, nous avons gagné notre pari. Lancer cette 22ème édition était un challenge énorme. Je remercie tous les propriétaires et skippers qui nous ont fait confiance. Tout le monde est ravi d’avoir pu naviguer. Il faut bien se rendre compte que pour beaucoup de compétiteurs, la saison de course a débuté et s’est achevée avec les Voiles ! Tout le monde est heureux, malgré l’absence de la fête et de la convivialité à terre, qui sont une des signatures des Voiles. En revanche, j’ai constaté un très sympathique mouvement de convivialité entre les bateaux, qui avait un peu disparu, et qui, contexte oblige, s’est spontanément réinstallé entre les équipages qui, entre voisins de pontons, ont partagé et communié entre eux. C’est une très bonne chose. On retrouve une ambiance de marins où les équipages refont la régate le soir en rentrant de mer. Si tout redevient normal, on remettra à l’honneur toutes nos festivités l’an prochain, avec beaucoup plus de bateaux. Il y a eu de belles régates sur l’eau, et les compétiteurs se sont fait plaisir jusqu’au bout puisqu’on a terminé avec une belle journée. La semaine prochaine, la météo annonce plus de vent avec de plus gros bateaux et j’espère que nous connaitrons la même ambiance conviviale. »

Le point final groupe par groupe
Epoque Aurique :
Trophée Rolex ; Eva domine Viola.Le Trophée Rolex rassemblait 6 somptueux voiliers auriques plus que centenaires, les plus anciens des concurrents inscrits aux Voiles. C’est Eva, l’élégant plan Fife lancé en 1906 et mené par son skipper Charlotte Franquet et son équipage à 80% féminin qui, de haute lutte, est venue à bout d’un redoutable adversaire, souvent triomphateur aux Voiles, Viola (Fife 1908) skippé par le ministe Fabien Després, dont la victoire hier lors de la dernière manche n’aura pas suffi à décrocher la victoire. C’est Lulu, l’un de plus vieux yachts présent aux Voiles, lancé en 1897 sur plans rabiot, qui vient compléter un admirable podium.

Epoque Aurique A : Intouchable Scud
Scud a tenu tête aux P Class dans un groupe à bien des égards remarquable.  Le sloop aurique Scud (Herreshoff 1903), restauré par son nouveau propriétaire Patrizio Bertelli et barré par la légende de la voile olympique, le Brésilien Torben Grael, démontre à Saint-Tropez toutes ses qualités face à la redoutable armada des trois P-Class, cette jauge de voiliers de 31 pieds lancée dans les années 1920. C’est du côté de Olympian qu’il trouve la plus virulente opposition, le 10 mJI Suédois Marga venant compléter le podium.
 
Epoque Marconi B : Meerblick termine en force
Le sloop Bermudien Allemand Meerblick Classic (Anker 1917) a terminé les Voiles en trombe, enchainant avec deux belles victoires de manche pour conclure sa semaine Tropézienne.  Il aura jusqu’au bout bataillé ferme face au joli Class Q Jour de Fête (Paine &Burgess 1930) qui paie cher sa contre performance (5ème) de mardi dans le petit temps. Comet (Olin Stephens 1946), constant aux accessits, termine troisième.

Epoque Marconi A : le sans faute de Varuna of 1939
Varuna of 1939 triomphe chez les Marconi A.  On retrouve au sein du groupe des Grands Epoque Marconi de splendides unités de plus de 20 mètres hors tout, yawl, ketch ou cotre, pour un formidable mélange des genres au plus haut niveau. Eileen 1938 (Anker 1938), Manitou (Olin Stephens 1937) ou Ellen (Talma 1931) ont, en ce début de semaine, trouvé leur maitre en Varuna of 1939, le plan Sparksman confortable vainqueur des trois manches de la semaine, tant en temps réel qu’en temps compensé.

Epoque Marconi C : Andale d’un souffle
Au coude à coude au classement général avec chacun 6 points,  Andale (Nicholas Potter 1951) et Harlekin (Nilsson 1948), c’est le plan Potter qui est déclaré vainqueur au bénéfice du nombre de victoires de manches (2 contre une à Harlekin). Le 8 mJI Rainbow III (Fife 192è) devance lui aussi d’un souffle l’autre 8 mai Sonda (Mac Gruer 1951), témoins de l’âpreté des régates dans ce groupe éminemment sportif.
 
Classique Marconi A : Péan (Hermitage) au finish
Entre Hermitage, yawl bermudien barré par Lionel Péan, et le ketch Eugenia V (Rhodes 1968), la lutte aura été indécise jusqu’au bout. En l’emportant lors de la toute dernière manche, Hermitage est revenu au niveau de son adversaire Eugenia V, et est classé vainqueur au bénéfice du nombre de victoires de manches (2).

Classiques Marconi B : Palynodie II sur le fil
Le groupe des Classiques Marconi B réunit une intéressante variété de voiliers de 12 mètres et plus, gréés sloop ou yawl. L’esthétique le dispute au sport et fort indécise était la lutte qui a opposé Stiren (Stephens 1937), à un autre plan Olin-Stephens, Palynodie II (1962). C’est ce dernier qui l’emporte grâce à sa belle victoire hier, les deux voiliers départagés au nombre des victoires de manche.

Classique Marconi R : Ikra beau joueur
Le voilier 12 m JI emblématique de la Nioulargue Ikra domine assez nettement le sloop Bermudien Italien Il Moro di Venezia (Frers 1976) avec deux victoires assez nettes qui placent les hommes  d’Hugues Destremau en position de terminer en toute décontraction cette belle semaine Tropézienne, et de laisser à son adversaire Italien le gain de la dernière manche.

Classe invité : Windhover, incontestable vainqueur.
Le cotre Bermudien Windhover ((Luke 1904) et l’IOD Bermudien Josephine (Aas 1959) se sont rendus coup pour coup dans le groupe Invité. En l’emportant lors de la dernière manche, alors que son adversaire Josephine laissait Djinn (Annemans 1934)  s’intercaler, Windhover s’assure un confortable succès.

Quatre manches validées chez les Modernes. :
Quatre journées de régate et autant de courses validées pour les 6 groupes répertoriés sous l’appellation « Moderne », 5 en IRC et un groupe TP52.
IRC B : Daguet2 fidèle au rendez vous.

Les IRC B sont un groupe constitué des voiliers les plus Hi Tech des Voiles. Grand Soleil, Mylius, Nacira ou X50 y affichent tous de légitimes prétentions. C’est bien le Mylius 50 de Frédéric Puzin Daguet2 qui a fait la plus forte impression avec trois victoires au compteur. Sa contre performance dans le petit temps de mardi avait pourtant  ouvert la porte à Billy Besson, skipper du Nacira 47 Prétexte, accrocheur en diable, mais qui devait à deux reprises s’incliner au finish. C’est Jean Paul Mouren et son X50 Ectabane, très régulier aux avant postes, qui accroche la troisième place.

IRC C : Couleur Soleil au finish

Ce groupe est le support du Trophée BMW. Le Ker 46 de Giovani Di Vincenzo Lisa R s’est imposé lundi et mercredi, dont une fois en temps réel. La fin de semaine lui a moins souri, et c’est le Grand Soleil 43 Couleur Soleil de Robert Coriat qui vient s’imposer sur le fil, grâce à une très belle victoire hier lors de la dernière manche. L’A40 Vito 2 de Gian Marco Magrini, mais aussi le GP 42 Confluence de Jean Pierre Joly vient damer le pion à Lisa R pour les places d’honneur.

IRC D : Lady de la tête et de épaules

Nicolas Gonzales connait parfaitement le plan d’eau du golfe. Il le prouve à la barre de Lady, un Dufour 40 qui remporte deux manches et signe deux deuxièmes places pour l’emporter sans contestation. Yves Grosjean et son J 133 Jivaro sont de brillants deuxième, dans un groupe très dense qui rassemblait pas moins de 20 unités.

IRCE : King of Blue large vainqueur

Scénario similaire en IRC E, où le J 99 King of Blue s’adjuge 3 des quatre manches disputées, ne cédant qu’à une seule reprise le commandement au Sun Fast 3200 de Jean François Nouel Hakuna Matata. Le JPK Give me five de la famille Follin monte sur la troisième marche du podium.

IRF : Le Wally Nano Nostromino triomphe des Tofinou

Les jolis cruisers du chantier Latitude sont aux Voiles rassemblés en un même groupe avec les Code zéro, Code 1 et le Wally Nano. Ce dernier, un design Hoek dénommé Nostronimo dame le pion aux véloces Tofinou emmenés par Pitch de Patrice Riboud, qui regrettera sans doute son abandon dans la brise de lundi. Team 42 de Bernard Giroux vient battre Black Legend de Christophe Delachaux pour le gain de la troisième place du général.

TP 52 : Stéphane Névé, Spirit of Malouen, sur le fil

Le TP 52 italien de Vadim Yakimenko Freccia Rossa avait pris un léger ascendant sur ses plus virulents rivaux en début de semaine, les français de Spirit of Malouen de Stéphane Névé. Mais l’ex Paprec vainqueur lundi dans la brise termine en trombe avec une belle victoire hier. A égalité de points avec son adversaire, il l’emporte au bénéfice de sa victoire lors de la dernière manche. Arrobas2 de Gérard Logel, constant et toujours placé, prend la troisième place.

Les Trophées des Voiles 2020 :

Trophée Ville de Saint-Tropez :

Le Trophée de la Ville de Saint-Tropez est attribué au premier Voilier Moderne aux points, toutes catégories confondues : King of Blue – Pascal Fan

Trophée Rolex

Le Trophée Rolex est attribué au premier de la catégorie des EAB (Epoque Aurique B) : EVA – Charlotte Franquet

Trophée BMW

Le Trophée BMW est attribué au premier de la catégorie IRC C : Couleur Soleil – Robert Coriat

Trophée North Sails

Le Trophée North Sails est attribué au premier Voilier Moderne de la catégorie IRC B : Daguet2 – Frédéric Puzin

Trophée Suzuki

Le Trophée Suzuki est attribué au premier Voilier Moderne de la catégorie IRC D : Lady – Nicolas Gonzales

Trophée les Marines de Cogolin

Le Trophée Marines de Cogolin est attribué au premier Voilier Moderne de la catégorie IRC E : King of Blue – Pascal Fan

Trophée Torpez

Le Trophée Torpez est attribué au premier Yacht de Tradition de la catégorie EAA (Epoque Aurique A) : Scud – Patrizio Bertelli

Trophée Mercantour Events

Le Trophée Mercantour Events est attribué au premier Yacht de Tradition de la catégorie CMB (Classique Marconi B) : Palynodie – Henri Ferbus

Trophée Bessarat de Bellefon

Le Trophée Besserat Bellefon est attribué au premier Yacht de Tradition de la catégorie EMA (Epoque Marconi A) : Varuna of 1939 – Jens Kellinghusen

Trophée SNSM

Le Trophée SNSM est attribué au premier Yacht de Tradition EMB (Epoque Marconi B) : Meerblick Classic – Otto Pohlman

Trophée 808

Le Trophée 808 est attribué au premier Yacht de Tradition EMC (Epoque Marconi C) : Andale – Laurent Jacques Vernet

Trophée du Yacht Club de France

Le Trophée du Yacht Club de France est attribué au voilier « coup de cœur » du YCF : Pantaia (Illing 1962)

Lionel Péan, skipper Hermitage

« On a une grande chance de pouvoir faire les Voiles, car on a ici un public direct, et tout le monde a joué le jeu. On a moins de bateaux cette année, naturellement, car les équipages sont limités dans leur déplacement. Britanniques, Suisses, Américains ont disparu avec la fin de l’été. Pour les gros yachts, les montages logistiques sont complexes, car les équipes viennent d’un peu partout dans le monde. Soit ils ne pouvaient pas voyager, soit il y avait des quarantaines à respecter. Donc cette économie ne fonctionne pas et un certain nombre d’unités n’ont pas pu venir. La deuxième semaine des Voiles sera malgré tout la plus grande régate de l’année en Méditerranée pour les gros bateaux. En dépit de la situation compliquée, on sent que l’envie est là. Il y a certes moins de marins, mais quelque part plus de convivialité car les rencontres sont facilitées. »

Ils étaient aux Voiles…

Patrizio Bertelli (Fondateur et Président Directeur Général de Prada) – Billy Besson (Quadruple champion du Monde de Nacra 17) – Marc Bouet (Olympisme, America’s Cup) – Aymeric Chappelier (Mini 6,50, Class40) – Bertrand De Broc (Vendée Globe) – Jean Pierre Dick (Vendée Globe, Barcelona World race) – Thierry Douillard (performer Sodebo, Groupama) – Sidney Gavignet (Mod 70, Route du Rhum) – Torben Grael (Olympisme) – Alexis Loison (Figaro) – Anthony Marchand (Figaro) – Jean Pierre Nicol (Figaro) – Lionel Péan (Volvo) – Loick Peyron (Vendée Globe, Route du Rhum, Trophée Jules Verne) – Bruno Troublé (America’s Cup) etc…

Programme 2020 à suivre :

Semaine 2 : Les Voiles Super Series

Dimanche 4 et lundi 5 octobre : accueil des grandes unités (Wally, IRCA, Maxi yachts, Grands Traditions, grandes Goélettes)
Mardi 6, mercredi 7, jeudi 8, vendredi 9 : régates des grandes unités
Vendredi 9 octobre : remise des prix (semaine 2)

Les mesures prévues par la Société Nautique de Saint-Tropez (hors dispositif concurrents) :

Personnels et bénévoles
– Dépistage de l’ensemble des intervenants avant et pendant la manifestation
 Village des Voiles
– Réduction du village à 400 m2 (au lieu des 1 500 m2 habituels), 400 personnes maximum
– Espaces exposants limités aux partenaires. L’accès à la boutique officielle North Sail se fera par l’extérieur uniquement.
– Port du masque, prise de température à l’entrée et gel hydroalcoolique : obligatoires
– Collaboration avec le laboratoire Cerballiance pour dépister les personnes désireuses de le faire.
– Animations : Les traditionnels concours de boules, défilé des équipages, fête des équipages et sardinade ne pourront avoir lieu cette année.

Médias
– Formalités d’enregistrement dématérialisées, pas de salle de presse, contact avec le service de presse par email, sms ou téléphone uniquement.
Pour les embarquements : test négatif de moins de 72 heures, port du masque obligatoire, rendez-vous d’embarquements aux pieds des bateaux.

Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez

ROLEX
BMW
NORTH SAILS
CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON
EAUX 808
SUZUKI MARINE
MERCANTOUR EVENT
MARSHALL
TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ)
BERNARD OPTIC
LORO PIANA
INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION
DERBEZ JARDINS
PORT DE SAINT-TROPEZ
LES MARINES DE COGOLIN
FEDERATION FRANCAISE DE VOILE
YACHT CLUB DE FRANCE

Organisation :

Société Nautique de Saint-Tropez

Les Voiles de Saint-Tropez: The vim and vigour of Les Voiles!

03/10/2020, Saint-Tropez (FRA,83), Les Voiles de Saint-Tropez 2020, Day 7

            – Act 1 of Les Voiles concludes this evening!
            – Eva (Fife 1906) secures the Rolex Trophy
– All the results online at 

http://www.lesvoilesdesaint-tropez.fr/regates/resultats-vdst/

Enjoying breeze, sunshine, numerous races validated and a sporty and resolutely positive atmosphere barely altered by the health context, the first part of the new format Les Voiles, which has this year been extended to two weeks, rounds off after a final day of racing contested in a medium wind and azure skies. The prize-giving ceremony organised in the Race Village this evening brings to an end Act 1 of the 2020 edition of Les Voiles de Saint-Tropez. As the big boats, maxi yachts and large schooners prepare to join the fray this coming Tuesday, the 130 racers measuring less than 20 metres, which have been putting on a dazzling spectacle throughout the week in France’s Var region, will this evening be justly rewarded for all their efforts as numerous Trophies are awarded to the different fleets. Sailors, skippers and owners have given their all during these past 4 days of racing, really adding some pizzazz to what has otherwise been a rather forgettable season, scarred by numerous cancellations. As such, satisfaction was the overriding sentiment among the participants tonight, who are grateful for the great variety of wind and sea conditions throughout the week. This evening, the event celebrates the crews who have demonstrated the greatest versatility and adaptability, as much in the light airs as the meatier breeze. The next two days will be dedicated to a wave of comings and goings as the event prepares to host Act II of Les Voiles de Saint-Tropez, the Voiles Super Series, with play set to kick off on Tuesday 6 October.

Results online this evening!
The Prize-giving will be held this Saturday evening in the Village des Voiles, where the social distancing guidelines will be of paramount importance. All the results and Trophies will be posted up at http://www.lesvoilesdesaint-tropez.fr/regates/resultats-vdst/

Eva, Power to the women!
No fewer than 12 Trophies will be awarded to the winners of the various groups in the competition. Among the most prestigious is the Rolex Trophy, which has shone a spotlight on one of the classes of classic yachts since 2006. This year, it will go to the group of Period Gaffer Bs, a category grouping together the oldest yachts signed up for Les Voiles. And it is Eva, the 1906 Fife design which has enjoyed a brilliant regatta, winning two of the three races validated. Up against the formidable Viola (Fife 1908), Eva (Fife 1906) dominated play with a crew which was predominantly female, since 7 of the 9 crew were women, including skipper Charlotte Franquet. Eva also happens to be owned by Pete Townsend, the famous guitarist in The Who. Charlotte Franquet (Eva – Fife 1906):
“We’re delighted to win the Rolex Trophy, amidst an atmosphere of joy and good humour to boot, with a crew that is 80% female. This last day was a bit complicated for us as we didn’t have the right sail. This year, the Rolex Trophy comprised a very fine group, the Period Gaffer Bs, which boasted some exceptional craft. It’s really nice to win here. I’ve helmed Eva for the past 16 years and she’s a fantastic Fife design. She is a precursor of the metre boats, but she was designed before the ‘international rule’ came out in 1907. She had two sisterships, which have not survived, and in fact Eva herself was abandoned for a long time in Spain. Her present owner, since 2013, maintains her well and enables her to sail. It’s crazy how elegant these yachts are and we’re here not just for performance but to show what we’re made of. These craft have a lot of constraints and it’s down to us to adapt to them. We try to sail well and cleanly so that everyone enjoys themselves and if we get the results we’re after then it’s fantastic. Les Voiles is a very special event for me, as I’ve lived around the bay for a long time. It’s quite a moment and it’s wonderful that Les Voiles has been able to go ahead. It’s part of a tradition. It’s an unmissable meet. I race with local sailors from Saint Tropez, 7 girls and 2 boys, and the bay is our playing field of choice.”

Tony Oller, Managing Director of the Société Nautique de Saint-Tropez:
“It’s all systems go this evening. The week has gone very smoothly, as everyone’s played the game. I’d like to thank all the crew who have taken heed of the gravity of the pandemic and have adapted their behaviour accordingly, which has allowed us to host the event. The weather has been full of contrasts, with some great days of racing, but also one difficult day yesterday with the storm phenomenon. We’ll attack the second week with real gusto. Despite everything, the restricted village this year has proven to be a hit as a result of its more intimate feel. Of course I very much hope that next year’s event will see the return of the bar, which really adds to the sociability and atmosphere of our evenings. The sailors do greatly appreciate the fact that we’ve really had to work hard to ensure Les Voiles could be run. We’ve done it for them and they know that, which is another reason why their behaviour has been exemplary.”
2020 programme:
Week 1: Les Voiles de Saint-Tropez
Saturday 26th and Sunday 27th September: registration for boats up to 20 meters (except for certain classes)
Monday 28th September: racing for modern yachts
Tuesday 29th, Wednesday 30th September, Friday 2nd, Saturday 3rd October: racing for modern yachts and classic yachts
Thursday 1st October: Challenge Day
Saturday 3rd October: prize giving (week 1)
Week 2: Les Voiles Super Series
Sunday 4th and Monday 5th October: big boat registration (Wally, IRCA, Maxi yachts, big Classic, big Schooner)
Tuesday 6th, Wednesday 7th, Thursday 8th, Friday 9th: big boat racing
Friday 9th October: prize giving (week 2)
The measures set out by the Société Nautique de Saint-Tropez (outside the plan for competitors):
Staff and volunteers
– Screening of all the contributors before and during the event
 
Les Voiles Village
– Slimming down of the village to 400m2 (instead of the usual 1,500m2), maximum of 400 people
– Exhibitors’ spaces limited to partners. Access to the official North Sails boutique will solely be from the outside.
– Wearing of a mask, temperature check at the entrance and hand sanitising gel: compulsory
– Collaboration with the Cerballiance laboratory to screen those wishing to undergo testing.
– Entertainment: The traditional boules (bowling) competition, crew parade, crew festival and sardine feast will not be able to be hosted this year.

Media
– Remote registration formalities, no press office, contact with the press office via email, text or telephone only.
For embarking aboard a boat : negative test within 72 hours, wearing of a mask compulsory, meeting point for boarding the boats dockside.

Les Voiles de Saint-Tropez’s partners.
ROLEX
BMW
NORTH SAILS
CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON
EAUX 808
SUZUKI MARINE
MERCANTOUR EVENT
MARSHALL
TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ)
BERNARD OPTIC
LORO PIANA
INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION
DERBEZ JARDINS
PORT DE SAINT-TROPEZ
LES MARINES DE COGOLIN
FEDERATION FRANCAISE DE VOILE (FRENCH SAILING FEDERATION)
YACHT CLUB DE FRANCE

Organisation:
Société Nautique de Saint-Tropez

Les Voiles de Saint-Tropez : Au bonheur des Voiles !

03/10/2020, Saint-Tropez (FRA,83), Les Voiles de Saint-Tropez 2020, Day 7

            – L’Acte 1 des Voiles se termine ce soir !
            – Eva (Fife 1906) à l’heure du Trophée Rolex
-Tous les résultats en ligne sur

http://www.lesvoilesdesaint-tropez.fr/regates/resultats-vdst/

Du vent, du soleil, de nombreuses courses validées, une ambiance sportive et résolument positive à peine altérée par le contexte sanitaire, la première partie du nouveau format des Voiles, étendu cette année à deux semaines, s’est achevée à l’issue d’une ultime journée de régate disputée dans un vent médium, et terminée avec un ciel d’azur. La remise des prix organisée sur le Village a mis ce soir un terme à l’Acte I de l’édition 2020 des Voiles de Saint-Tropez. En attendant l’entrée en lice mardi prochain des grands voiliers, maxi yachts et grandes goélettes, les 130 racers de moins de 20 mètres qui ont toute la semaine animé le plan d’eau varois, recevaient ce soir la juste récompense de leurs efforts avec la remise des nombreux Trophées. Marins, Skippers et propriétaires s’en sont donnés à coeur joie, rattrapant en 4 jours de régate une saison décidément à oublier, scandée par de nombreuses annulations. La satisfaction était ainsi de mise chez tous les participants gratifiés de diverses configurations de vent et de mer tout au long de la semaine, l’événement célébrant ce soir les équipages ayant fait preuve de polyvalence et d’une belle capacité à s’adapter, tantôt au petit temps, tantôt au vent soutenu. Les deux prochaines journées seront dédiées au grand chassé-croisé pour accueillir le deuxième volet des Voiles de Saint-Tropez, les Voiles Super Séries, dont le coup d’envoi sur l’eau sera donné mardi 6.

Les résultats en ligne dès ce soir !
La remise des Prix s’est donc tenue ce soir samedi sur le Village des Voiles, dans le plus strict respect des mesures de distanciation. Tous les résultats et Trophées sont à retrouver sur http://www.lesvoilesdesaint-tropez.fr/regates/resultats-vdst/

Eva, Power to the women!
Pas moins de 12 Trophées ont été décernés aux vainqueurs des différents groupes en lice. Parmi les plus prestigieux, le Trophée Rolex met en valeur depuis 2006 une des classes des voiliers de tradition. Cette année, il est destiné au groupe des Epoque Auriques B, la catégorie regroupant les yachts les plus anciens inscrits aux Voiles, et c’est Eva, le plan Fife de 1906 qui s’est magistralement imposée, remportant deux des trois manches validées. Face au redoutable Viola (Fife1908), Eva (Fife 1906) a dominé les débats avec un équipage quasiment exclusivement féminin puisque sur 9 équipiers, 7 sont des femmes, dont la skipper, Charlotte Franquet. Eva est par ailleurs la propriété de Pete Townsend, le célèbre guitariste des Who. Charlotte Franquet (Eva – Fife 1906) :
« Nous sommes ravies de remporter ce Trophée Rolex, dans la joie et la bonne humeur de surcroit, avec un équipage à 80% féminin. Cette dernière journée a été un peu compliquée pour nous. Nous n’avions pas la voile du temps. Le Trophée Rolex concernait cette année un très joli groupe, les Epoque Aurique B, composé d’unités exceptionnelles. C’est vraiment sympa de gagner ici. Depuis 16 ans, je suis à la barre d’Eva qui est un superbe plan Fife. C’est un bateau précurseur des métriques, mais qui a été dessiné avant que la « jauge internationale » ne sorte en 1907. Il a eu deux sister-ships qui n’ont pas survécu, et Eva lui même a été longtemps à l’abandon en Espagne. Son actuel propriétaire depuis 2013 l’entretien et lui permet de bien naviguer. Ces voiliers sont d’une élégance folle, et nous sommes là pas seulement pour la performance, mais aussi pour le montrer. Ce sont des unités très contraignantes, et c’est à nous de nous adapter à eux. On essaie de naviguer bien, proprement, pour que tout le monde prenne du plaisir, et si le résultat est au rendez-vous, alors c’est fantastique. Les Voiles sont un événement particulier pour moi, car j’ai longtemps vécu le long du golfe. C’est un moment spécial et c’est formidable que les Voiles aient pu avoir lieu. Elles font partie de la tradition. C’est un rendez-vous incontournable. Je cours avec des Tropéziens et des Tropéziennes, avec 7 filles et deux garçons, et le golfe est notre terrain de jeu préféré. »

Tony Oller, Directeur Général de la Société Nautique de Saint-Tropez :
« Tous les voyants sont au vert ce soir. La semaine s’est super bien passée, car tout le monde a joué le jeu. Je remercie tous les équipages d’avoir pris conscience de la gravité de la pandémie, et d’avoir adapté leurs comportements en conséquence, ce qui a permis de garantir la tenue de l’événement. On a eu une météo contrastée, avec de belles journées de régate mais aussi une journée difficile hier avec ce phénomène orageux. On attaque la deuxième semaine avec enthousiasme. Le village restreint cette année plait malgré tout, avec son côté plus intimiste. Je souhaite naturellement pour l’an prochain le retour du bar qui fait grand défaut à la convivialité et à l’ambiance de nos soirées. Les marins nous témoignent de la reconnaissance de nous être battus pour maintenir les Voiles. On l’a fait pour eux et ils le savent. C’est aussi pourquoi leur comportement a été exemplaire. »

Programme 2020 :
Semaine 1 : Les Voiles de Saint-Tropez
Samedi 26 et dimanche 27 septembre : accueil des voiliers jusqu’à 20 mètres environ (sauf pour certaines classes)
Lundi 28 septembre : régates pour les voiliers modernes
Mardi 29, mercredi 30 septembre, vendredi 2, samedi 3 octobre : régates pour les voiliers modernes et les voiliers de tradition
Jeudi 1er octobre : journée des défis
Samedi 3 octobre : remise des prix (semaine 1)

Semaine 2 : Les Voiles Super Series
Dimanche 4 et lundi 5 octobre : accueil des grandes unités (Wally, IRCA, Maxi yachts, Grands Traditions, grandes Goélettes)
Mardi 6, mercredi 7, jeudi 8, vendredi 9 : régates des grandes unités
Vendredi 9 octobre : remise des prix (semaine 2)

Les mesures prévues par la Société Nautique de Saint-Tropez (hors dispositif concurrents) :
Personnels et bénévoles
– Dépistage de l’ensemble des intervenants avant et pendant la manifestation

Village des Voiles
– Réduction du village à 400 m2 (au lieu des 1 500 m2 habituels), 400 personnes maximum
– Espaces exposants limités aux partenaires. L’accès à la boutique officielle North Sail se fera par l’extérieur uniquement.
– Port du masque, prise de température à l’entrée et gel hydroalcoolique : obligatoires
– Collaboration avec le laboratoire Cerballiance pour dépister les personnes désireuses de le faire.
– Animations : Les traditionnels concours de boules, défilé des équipages, fête des équipages et sardinade ne pourront avoir lieu cette année.

Médias
– Formalités d’enregistrement dématérialisées, pas de salle de presse, contact avec le service de presse par email, sms ou téléphone uniquement.
Pour les embarquements : test négatif de moins de 72 heures, port du masque obligatoire, rendez-vous d’embarquements aux pieds des bateaux.

Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez
ROLEX
BMW
NORTH SAILS
CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON
EAUX 808
SUZUKI MARINE
MERCANTOUR EVENT
MARSHALL
TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ)
BERNARD OPTIC
LORO PIANA
INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION
DERBEZ JARDINS
PORT DE SAINT-TROPEZ
LES MARINES DE COGOLIN
FEDERATION FRANCAISE DE VOILE
YACHT CLUB DE FRANCE

Organisation :
Société Nautique de Saint-Tropez

Les Voiles de Saint-Tropez : jour de relâche

30/09/2020, Saint-Tropez (FRA,83), Les Voiles de Saint-Tropez 2020, Day 4

– Les Voiles s’accordent un répit
– Billy Besson : un quadruple champion du Monde à Saint-Tropez
– Remise des prix de la première semaine demain après les régates à 19 heures

Petite pause aujourd’hui dans une semaine de course particulièrement active. On ne court pas ! Le mauvais temps qui sévit sur la France et sur l’Europe occidentale a aussi des effets dans le golfe de Saint-Tropez. La Direction de course a sagement pris la décision d’annuler les régates du jour, le vent de Sud Sud Est soufflant à plus de 30 noeuds sur les parcours en bordure du golfe dès la mi-journée. Le bon millier de marins en lice reporte à demain leur impatience de clore en beauté une magnifique semaine de régates tout en contraste avec d’excellentes conditions de navigations variées qui ont offert à tous les bateaux le loisir de s’exprimer.

George Kohrel : L’analyse du Principal Race Officer
L’énorme dépression qui a frappé la Bretagne la nuit dernière continue de concerner l’ensemble du pays. En sa face Sud, elle balaie le littoral Méditerranéen. Elle accélère en milieu de journée, balayant la bordure du Golfe de Saint-Tropez avec des vents à plus de 30 noeuds  du côté de la Nioulargue, où naviguent les voiliers modernes, et plus de 25 noeuds du côté des Issambres où croisent les Classiques. « Avec plus de 2,50 m de creux, il est plus sage de garder tous les bateaux au port. » explique Goerges Kohrel, Principal race Officer. « Pas de régate aujourd’hui, mais de bons espoirs de courir demain. A ce stade, les Modernes ont déjà validé trois manches, et les Traditions deux. Si l’on court demain, on pourra se féliciter d’une belle semaine très contrastée. »

Billy Besson (Prétexte) n’en revient pas !
Quadruple champion du monde de Nacra 17, skipper du voilier français sur le circuit Sail GP, Billy Besson navigue aux Voiles au sein du très compétitif groupe des IRC B, à bord d’un Artech 47, Prétexte. Pour sa première présence aux Voiles, le Tahitien d’origine en prend plein les yeux et ne s’en cache pas. « Pour moi qui suis habitué à des vitesses à deux chiffres, je dois admettre que naviguer sur un monocoque plus lent est une très heureuse découverte. Je suis ravi et surpris de l’ambiance des Voiles. On s’amuse en mer comme jamais, et à terre, il existe une chaleur et une convivialité étonnantes. Je me prends au jeu. Je navigue avec une bande de copains sous la houlette de Jérémy Lagarrigue, propriétaire du bateau et qui connait le golfe comme sa poche. Il nous a d’ailleurs sorti quelques coups tactiques magistraux le premier jour. Les régates sont en général très tactiques, avec beaucoup de jeu, du contact et de stratégie. Les phases de départ sont passionnantes. Je me sens un peu en vacances. Il est certain que je reviendrai, lorsque la situation sanitaire me permettra de connaitre les Voiles sous leur jour habituel. »

Sidney Gavignet (Stiren)
Le navigateur Sidney Gavignet, vainqueur notamment de la dernière Route du Rhum en classe Rhum, et devenu coach en développement personnel, est un inconditionnel des Voiles. « Saint-Tropez a retrouvé une certaine sérénité dans le contexte actuel. Sur l’eau, l’ambiance est toujours aussi fun. Notre propriétaire Oren Nataf a réuni une belle équipe. On prend beaucoup de plaisir, hier notamment lors de la journée des défis, dans un vent qui a tourné dans tous les sens et qui a créé de multiples rebondissements. Stiren est un bateau très agréable, un plan Sparksman et Stephens de 1963, gréé en yawl. »

Remise des Prix demain samedi
La première semaine des Voiles, dédiée aux unités jusqu’à 20 mètres environ, tant Modernes que Classiques, aura lieu demain samedi dans le village des Voiles, à proximité de capitainerie du Port, à partir de 19 heures. En raison de la situation sanitaire, la remise des prix qui concerne environ 130 bateaux se fera sur invitation.

Yacht Extraordinaire : Marga
Habitué des Voiles depuis sa profonde et longue (4 ans) rénovation de 2015, le 10 m JI Marga donne du fil à retordre cette semaine aux P Class du groupe des Epoque Aurique. Lancé en 1910 aux chantiers Halstholm à Stockholm, il est le fruit du travail de l’architecte suédois CO Liljegren. Marga a participé aux Jeux Olympiques de 1912 en Suède, se classant 4ème. De forme agressive pour un 10 Metre, Marga présente les caractéristiques d’un pur voilier de course, avec un plan de voilure aurique très étudié. Il ne dispose d’aucun winch à bord, toutes les manœuvres se réalisant à la force des bras. Son refitting a préalablement fait l’objet de longs travaux d’étude et de recherche. Son créateur, C.O. Liljegren, s’est d’abord consacré à la conception de bateaux de course très compétitifs. Il aurait été formé par le Maitre Nathanael Herreshoff.

En bref
Le Multi50 Solidaires En Peloton – ARSEP demain samedi et jusqu’à dimanche à Saint-Tropez !

Le navigateur Thibaut Vauchel-Camus, guadeloupéen d’origine, malouin d’adoption, troisième de la dernière Route du Rhum – Destination Guadeloupe, et son trimaran de course Solidaires En Peloton – ARSEP, poursuit son SEPtour, tour de France à la voile à la rencontre des patients atteints de la Sclérose En Plaques. Ils seront dans le golfe de Saint-Tropez les 3 et 4 octobre, au moment des mythiques Voiles. Thibaut Vauchel-Camus : « Depuis de nombreuses années, nous faisons naviguer des patients à bord des bateaux du Défi Voile Solidaires En Peloton. C’est la philosophie et un des objectifs de notre projet. Afin de continuer à renforcer nos liens avec les patients dans toute la France, nous sommes partis à leur rencontre dans de nombreux ports au début de l’été, sur la côte Atlantique et en Manche. Ces opérations ont été un succès et nous sommes ravis de poursuivre notre tournée dans le Sud de la France notamment les 3 et 4 octobre au moment des Voiles de Saint-Tropez. »Depuis 2012, le Défi Voile Solidaires En Peloton, fondé par Thibaut Vauchel-Camus et Victorien Erussard, a un double objectif : mettre en avant la Fondation ARSEP pour vaincre ensemble la Sclérose En Plaques (visibilité et collecte des don pour la recherche) et performer en compétition.

Des multis dans le golfe
Le golfe de Saint-Tropez attire décidément les multicoques océaniques. Le maxi trimaran Ultimeemotion2, ex Orma Gitana 11 devenu Prince de Bretagne sous la houlette de Lionel Lemonchois, navigue toute la semaine au large de Saint-Tropez. Un autre miulti50 vient d’élire domicile dans le petit port Varois, celui de Sébastien Rogues, Primoniale, en route pour la Middle sea race.

C’est à Saint-Tropez…

Exposition Gérard Abrial
Le vent et la mer inspirent les voiles et les pinceaux d’Abrial. Les embruns giclent jusque sur ses toiles. Gérard Abrial dessine et peint depuis l’enfance. Elève de C. Viallat à l’Ecole des Arts Décoratifs de Nice, puis élève de Martial Rysse à l’Ecole des Arts Décoratifs de Paris, son style ne ressemble à aucun style. A l’occasion des Voiles de Saint Tropez, il présente son exposition annuelle dans son atelier-galerie à deux pas du parking des Lices à Saint-Tropez.

Exposition Nicolas Lefebvre « Natura »
Du 26 Septembre au 31Octobre 2020 Au coeur des Voiles de Saint-Tropez, la Galerie Lucas Ratton présente l’exposition des oeuvres de Nicolas Lefebvre intitulée, « Natura ». Nicolas Lefebvre est un artiste sculpteur français, il vit et travaille dans ses ateliers à Paris et à Barbizon, il réside également l’été à Beauvallon où il réalise de nombreuses oeuvres d’extérieur. Passionné d’Art Primitif et voyageant aux quatre coins du monde, il s’inspire du mouvement surréaliste et d’objets anciens qu’il chine pour en faire des assemblages singuliers, mais aussi de coquillages méditerranéens, d’os de baleine, de bois flottés comme d’éléments de bateau ancien en bronze. Le sculpteur relie les continents à l’occasion des belles Voiles de Saint-Tropez et donne une nouvelle vie aux objets.

Partenaires du jour
SUZUKI MARINE et MARSHALL 
Pour la quatrième année consécutive, Suzuki Marine apporte son soutien et son expertise à la Société Nautique de Saint-Tropez dans l’organisation des Voiles. Une édition marquée par la coopération de Suzuki et ses partenaires, avec le fabricant de semi-rigides Marshall.
Marshall, fabricant italien mythique, fait son retour sur le marché français en partenariat exclusif avec Suzuki Marine. Depuis 2018 et dans toute l’Europe, les unités Marshall se voient ainsi équipées dès leur sortie d’usine de moteurs de la marque. Ainsi le Black Pearl, un fantastique semi-rigide de 10,25 m propulsé par deux moteurs DF300APX est une unité unique développée à partir du cahier des charges de Francis Le Goff, Directeur de la Ligue de Voile de Normandie, mais également Directeur de Course de La Solitaire du Figaro.
Pour encadrer les 200 voiliers classiques et modernes qui participent aux Voiles de Saint-Tropez 2020, pas moins de six semi-rigides Marshall sont mis en oeuvre. Parmi ceux-ci, quatre M6 Touring de 7,8 m équipés d’un moteur Suzuki DF300BTX. A leurs côtés, deux semi-rigides M4 Touring de 6,65 m qui accueillent chacun sur leur tableau arrière un moteur Suzuki DF150APX. Cette flotte se voit également secondée par les deux bateaux Marshall M6 et M4 dont dispose déjà la SNST dans le cadre de son partenariat avec le fabricant.

Programme 2020 :
Semaine 1 : Les Voiles de Saint-Tropez
Samedi 26 et dimanche 27 septembre : accueil des voiliers jusqu’à 20 mètres environ (sauf pour certaines classes)
Lundi 28 septembre : régates pour les voiliers modernes
Mardi 29, mercredi 30 septembre, vendredi 2, samedi 3 octobre : régates pour les voiliers modernes et les voiliers de tradition
Jeudi 1er octobre : journée des défis
Samedi 3 octobre : remise des prix (semaine 1)

Semaine 2 : Les Voiles Super Boats
Dimanche 4 et lundi 5 octobre : accueil des grandes unités (Wally, IRCA, Maxi yachts, Grands Traditions, grandes Goélettes)
Mardi 6, mercredi 7, jeudi 8, vendredi 9 : régates des grandes unités
Vendredi 9 octobre : remise des prix (semaine 2)

Les mesures prévues par la Société Nautique de Saint-Tropez (hors dispositif concurrents) :
Personnels et bénévoles
– Dépistage de l’ensemble des intervenants avant et pendant la manifestation

Village des Voiles
– Réduction du village à 400 m2 (au lieu des 1 500 m2 habituels), 400 personnes maximum
– Espaces exposants limités aux partenaires. L’accès à la boutique officielle North Sail se fera par l’extérieur uniquement.
– Port du masque, prise de température à l’entrée et gel hydroalcoolique : obligatoires
– Collaboration avec le laboratoire Cerballiance pour dépister les personnes désireuses de le faire.
– Animations : Les traditionnels concours de boules, défilé des équipages, fête des équipages et sardinade ne pourront avoir lieu cette année.

Médias
– Formalités d’enregistrement dématérialisées, pas de salle de presse, contact avec le service de presse par email, sms ou téléphone uniquement.
Pour les embarquements : test négatif de moins de 72 heures, port du masque obligatoire, rendez-vous d’embarquements aux pieds des bateaux.

Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez
ROLEX
BMW
NORTH SAILS
CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON
EAUX 808
SUZUKI MARINE
MERCANTOUR EVENT
MARSHALL
TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ)
BERNARD OPTIC
LORO PIANA
INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION
DERBEZ JARDINS
PORT DE SAINT-TROPEZ
LES MARINES DE COGOLIN
FEDERATION FRANCAISE DE VOILE
YACHT CLUB DE FRANCE

Organisation :
Société Nautique de Saint-Tropez

Les Voiles de Saint-Tropez: challenges galore

01/10/2020, Saint-Tropez (FRA,83), Les Voiles de Saint-Tropez 2020, Day 5, Journée des Défis (challenges day)

– Ikra takes the win in the Club 55 Cup
– A dozen challenges, with 2, 3 or 5 competitors
– The mid-regatta round-up among all the Modern and Classic groups

Thursday at Les Voiles is entirely dedicated to the celebration of the spirit of Les Voiles, a heady mix of flat-out racing and good old fair play, where skippers and owners challenge one another to an amicable duel or battle, simply for the beauty of the sport and the unadulterated fun of racing and the chance to slug it out side by side and have a good old blow-out. Following on from a start to the week that presented ideal conditions for all the races to be validated, the weather today offered the boats a chance to slip along gently in the sunshine over calmed waves. Out on the water, various styles were in evidence, including the pretenders for the Club 55 Cup The Kid (JP54 from 2010) against Ikra (Boyd 1964) and the inter-class quarrel between the three sublime P-Class boats. Either way, this was sport in its purest form, demonstrating the beauty of the gesture and elegance of movement.

Ikra wins the Club 55 Cup
Such wonderful conditions for a challenge, and surely this one best embodies the spirit of the Nioulargue, which inspired Les Voiles. The historic Ikra, the 12mR helmed this year by Hugues Destremau, challenged The Kid, the prototype inspired by Jean Pierre Dick’s Imoca class. Tradition rivalling modernity then. However, with vastly different designs and potentials, skippers Jean Pierre Dick on the one side, and François Morault on the other, came to a gentleman’s agreement yesterday evening with regards today’s play, which is traditional judged in elapsed time according to the IRC rule. In this way, The Kid set off this morning with a 20-minute handicap. The SW’ly wind was a little shifty offering the crews some real sport and plenty of jockeying for position. Ultimately, Jean Pierre Dick took the win by just over 5 minutes, which meant that victory in corrected time went to… Destremau’s Ikra!

Today’s challenges
A dozen or so challenges were registered on today’s programme in celebration of the history of the Nioulargue from which Les Voiles hails, with duels as well as 3 and 5-way battles as desired. Setting sail just before noon, the P-Class yachts, CorinthianChips and Olympian launched onto a hazardous 9-mile sprint with the wind clocking round from the east to south-west and with it some unlikely comebacks and leader changes before Olympian came good and took the win in what looked like a very fun match! Meantime, the duelling TP52s Spirit of Malouen and Freccia Rossa were absolutely neck and neck today in their friendly, but ultimately the advantage went to Stéphane Névé and his Spirit of Malouen who really brought his A’ game today.

Period Gaffers:  Rolex Trophy; advantage Eva
Gathering together 6 sumptuous gaff rigs dating back over a century, the Rolex Trophy gathers together the oldest competitors at Les Voiles. The battle was particularly fierce today between the duelling Fifes, Viola (1908) and Eva (1906), the latter seemingly at ease at every point of sail and able to counter any attacks with aplomb. The venerable Lulu (1897) is duelling with Nin (Quenel 1913) in the race for third place.

Scud holding court in the P Class in Class A
The gaff sloop Scud (Herreshoff 1903) is really showing what she’s made of in Saint Tropez in the formidable armada of 31-footers launched in the 1920s. The Swedish 10mR Marga is proving to be a particularly stiff opponent but the competition is nail-bitingly close with all the boats grouped within 6 minutes yesterday.

Period Marconi: Meerblick Classic, the best and worst
The German Bermudan sloop Meerblick Classic (Anker 1917) excelled yesterday against the Olin Stephens yawl Comet (1946), but came last in Monday’s breezy conditions. Meantime, Skylark 1937 (Olin Stephens 1937), has enjoyed one race victory. As a result, perhaps the win may go to the week’s most consistent performance overall…

Varuna of 1939 moves up into the lead in A
Among the Large Period Marconis, at the start of the week Eileen 1938 (Anker 1938), Manitou (Olin Stephens 1937) and Ellen(Talma 1931) found their master in Varuna of 1939, a Sparkman design and comfortable winner of the week’s first two races in elapsed and corrected time.

Anyone’s game in the Period Marconi Cs
Andale
 (Nicholas Potter 1951), Sonda (Mc Gruer 1951) and Rainbow III (Fife 1927) all sailed some fine races this week and the suspense is palpable in this tightly grouped class!

The one’s to watch among the Classic yachts: Classic Marconis:
The yawl Hermitage helmed by Lionel Péan is currently champion in the breeze while Baptiste Garnier’s ketch Eugenia V (Rhodes 1968) relishes the light so perhaps it’s the weather which will select the winner of these imposing craft this week.

Stiren in pole position in B
Of the Classic Marconi Bs, Stiren (Stephens 1937) was yesterday’s big winner, ahead of another Olin-Stephens design, Palynodie II (1962).
Ikra dominates The iconic 12mR Ikra is pretty much trouncing the Italian Bermudan sloop Il Moro di Venezia (Frers 1976) with two nice, clean wins, which bodes well for the second half of the week and the potential for revenge…

Guest class: Windhover-Josephine, neck and neck
The Bermudan cutter Windhover ((Luke 1904) and Bermudan IOD Josephine (Aas 1959) are impossible to separate for now with one victory and one second place each so there’s everything to play for in this group.

The Modern craft vying for the top spots:
Three days of racing and as many races validated for the 6 groups of Modern craft, 5 in IRC and one TP52 group… Of the TP 52s, Vadim Yakimenko Freccia Rossa has a slight edge for now. However, the ex Paprec soared on Monday in the breeze to take a fine victory and a second place overall, while Gérard Logel’s Arrobas2 is posting a consistent performance in third in elapsed time. In the high-tech IRC B, Grand Soleil, Mylius, Nacira and X50 are all pretenders for victory, but it’s Frédéric Puzin’s Mylius 50 Daguet2 which is really creating a stir with two victories in the bag. However, her counter-performance in Tuesday’s light airs opened the door to Billy Besson, skipper of the Nacira 47 Prétexte, who is in ambush this evening among others… The IRC Cs are vying for the BMW Trophy and Giovani Di Vincenzo’s Ker 46 Lisa R sailed a blinder on Monday and Wednesday, including one in elapsed time. However, the crew will have to keep an eye on two serious contenders this week, Robert Coriat’s Grand Soleil 43 Couleur Soleil and Jean Pierre Joly’s GP 42 Confluence.  In IRC D, with no fewer than 20 competitors, Nicolas Gonzales is clearly very much at home on the waters of the bay aboard Lady, a Dufour 40 with two race wins to her credit and a second place in the third match. Her closest rival is Yves Grosjean and his J 133 Jivaro . It’s a similar scenario in IRC E, where J 99 King of Blue has been victorious in 2 of the 3 races contested. Jean François Nouel’s Sun Fast 3200 Hakuna Matata is giving her a run for her money but the end result will go to the wire with Buran. Finally, with the Code zeros, Code 1 and Wallyno all grouped as one, the Code 1 Black Legend evidently excels in the light airs but had to bow to the supremacy of the pacy Tofinou 9,5s Pitch and Team 42, which have their sights on victory this evening.  

Today’s partners: CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON  
The Maison Besserat de Bellefon was founded in 1843 in Aÿ by Edmond Besserat. The Champagne Besserat de Bellefon is unique in that it is considered to be a ‘gastronomic’ champagne. Indeed, the different qualities of the Cuvée des Moines are designed to accompany any meal. As such, it is mainly distributed at wine merchants, large hotels and Michelin-starred restaurants. Moreover, the bubbles from the Champagnes Besserat de Bellefon are famed for being 30% finer than those of traditional champagne.
EAUX 808 It is at a depth of 808 metres that 808 water is of a particularly high standard. « It’s Artois Source is the deepest in Europe, free of pollution and nitrates”, explains Umberto Ronsivalle, the source’s main shareholder. « To preserve its rare qualities, Eaux 808 has made the decision within the context of its commitment to the environment, to bottle its water in recyclable glass. The 808 has a low mineral content. » The story begins in 2009, when engineer André Lamothe discovered the ground water below Meyreuil. This geothermic site is one of the most important discoveries in France in recent years. « Our desire is to become a leader in boating in the South of France. Scientific research is set to begin on our water, whose purity holds great appeal for the sports world. »

2020 programme:
Week 1: Les Voiles de Saint-Tropez
Saturday 26th and Sunday 27th September: registration for boats up to 20 meters (except for certain classes) Monday 28th September: racing for modern yachts Tuesday 29th, Wednesday 30th September, Friday 2nd, Saturday 3rd October: racing for modern yachts and classic yachts  Thursday 1st October: Challenge Day  Saturday 3rd October: prize giving (week 1)

Week 2: Les Voiles Super Boats
Sunday 4th and Monday 5th October: big boat registration (Wally, IRCA, Maxi yachts, big Classic, big Schooner) Tuesday 6th, Wednesday 7th, Thursday 8th, Friday 9th: big boat racing Friday 9th October: prize giving (week 2)

The measures set out by the Société Nautique de Saint-Tropez (outside the plan for competitors):
Staff and volunteers – Screening of all the contributors before and during the event   Les Voiles Village – Slimming down of the village to 400m2 (instead of the usual 1,500m2), maximum of 400 people – Exhibitors’ spaces limited to partners. Access to the official North Sails boutique will solely be from the outside. – Wearing of a mask, temperature check at the entrance and hand sanitising gel: compulsory – Collaboration with the Cerballiance laboratory to screen those wishing to undergo testing. – Entertainment: The traditional boules (bowling) competition, crew parade, crew festival and sardine feast will not be able to be hosted this year. Media – Remote registration formalities, no press office, contact with the press office via email, text or telephone only. For embarking aboard a boat : negative test within 72 hours, wearing of a mask compulsory, meeting point for boarding the boats dockside.

Les Voiles de Saint-Tropez’s partners.
ROLEX BMW NORTH SAILS CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON EAUX 808 SUZUKI MARINE MERCANTOUR EVENT MARSHALL  TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ) BERNARD OPTIC LORO PIANA INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION DERBEZ JARDINS PORT DE SAINT-TROPEZ LES MARINES DE COGOLIN FEDERATION FRANCAISE DE VOILE (FRENCH SAILING FEDERATION) YACHT CLUB DE FRANCE

Organisation: Société Nautique de Saint-Tropez

Les Voiles de Saint-Tropez : le plus beau des défis

01/10/2020, Saint-Tropez (FRA,83), Les Voiles de Saint-Tropez 2020, Day 5, Journée des Défis (challenges day)

– Ikra remporte la Club 55 Cup
–  Une douzaine de défis, à 2, 3 ou 5 concurrents
–  Le point à mi-course dans tous les groupes Modernes et Classiques

Le jeudi des Voiles est tout entier dédié à la célébration de l’esprit des Voiles, un savoureux mélange de régate au taquet et de fairplay, quand skippers et propriétaires, dignes successeurs des joutes du Moyen âge, se défient, en toute amitié cette fois, pour la beauté du sport, pour le plaisir de rivaliser bord à bord sans autre enjeu qu’un bon gueuleton. Dans la continuité d’un début de semaine propice à valider toutes les manches disputées, les conditions météos étaient au rendez-vous d’une glisse toute en douceur, sous le soleil et sur des flots apaisés. Mélange des styles, à l’instar des prétendants à la Club 55 Cup The Kid (JP54 de 2010) face à Ikra (Boyd 1964), ou querelle inter classe entre les trois sublimes P-Class, l’heure était aujourd’hui à la simple délectation du sport à l’état pur, pour la beauté du geste, l’élégance du mouvement et la gratuité de l’acte.

Ikra s’adjuge la Club 55 Cup
Belles conditions pour un défi, et pas n’importe quel défi, celui qui incarne le mieux l’esprit de la Nioulargue, inspiratrice des Voiles. L’Historique Ikra, le 12 m JI cette année barré par Hugues Destremau, défiait The Kid, le proto inspiré de la Classe Imoca de Jean Pierre Dick. Tradition contre modernité, avec un parfum de haute compétition pour ce très amical duel en direction de Pampelonne via la Nioulargue. Mais la très grande différence de conception et de potentiel entre ces deux voiliers allait amener dès hier soir les protagonistes, Jean Pierre Dick d’un côté, et François Morault de l’autre, à convenir d’un «gentleman agreement », consistant à appliquer à cette course traditionnellement  jugée en temps réel, la jauge IRC. The Kid partait ainsi ce matin avec un handicap évalué à 20 minutes. Le vent de Sud-Ouest certes un poil instable offrait aux équipages toute la latitude pour un beau moment récréatif à souhait. Beaucoup de rebondissements venaient émailler le parcours, avec d’imprévisibles sautes de vent. Au final, Jean Pierre Dick s’imposait sur la ligne d’un peu plus de plus de 5 minutes, insuffisant cependant pour absorber son handicap. Fair play et fidèle à l’engagement pris la veille, Dick et ses hommes s’inclinaient et offraient la victoire à Ikra!

Les Défis du jour
Une douzaine de défis étaient inscrits au programme du jour, selon la tradition immuable du jeudi aux Voiles, où on célèbre l’histoire fondatrice de la Nioulargue, noble ancêtre de l’événement actuel. Duel à deux, à trois ou même à 5, selon la bonne humeur des skippers et équipages. Pour le plaisir de profiter pleinement du golfe et de cette ligne de départ sous le Portalet, les équipages s’élançaient peu avant midi. Duels souvent fratricides, comme l’affrontement entre les 3 P-Class Corinthian, Chips et Olympian, qui tournait à l’avantage d’Olympian à l’issue d’un parcours de 9 milles piégeux à souhait, le vent s’ingéniant à tourner de l’Est au Sud Ouest, emprisonnant les uns et libérant les autres, pour une grande sarabande de changements de leaders, d’impromptus arrêts buffet et d’improbables retours. Du plaisir à l’état pur vous dit-on !

Spirit of Malouen versus Freccia Rossa
Les deux postulants à la victoire en TP52 ne se quittent plus et s’affrontaient eux aussi aujourd’hui dans le cadre amical du jour. Duel de prestige, duel d’artistes qui tournait à l’avantage de Stéphane Névé et de son Spirit of Malouen particulièrement en forme en ce jour de défi.

Le point groupe par groupe : De la brise, avec des pointes enregistrées à 28 noeuds lundi, du petit temps mardi, et du médium, jusqu’à 12 noeuds hier mercredi, Les Voiles 2020 comblent sur le plan sportif le gros millier de marins présents et qui ont trouvé aux quatre coins du golfe, matière à s’exprimer quelles que soient les allures. Les classements provisoires des courses, tant chez les Modernes qui ont déjà validé trois courses, que chez les Classiques et leurs deux régates au compteur, donnent une idée de plus en plus précise des forces en présence susceptibles de grimper samedi soir sur le podium de la remise des prix.

Epoque Aurique : Trophée Rolex ; avantage Eva
Le Trophée Rolex rassemble 6 somptueux voiliers auriques plus que centenaires, les plus anciens des concurrents inscrits aux Voiles. La lutte se circonscrit à un duel particulièrement serré entre les deux plans Fife, Viola (1908) et Eva (1906), à l’aise à toutes les allures et qui régate avec une belle intelligence pour contrer les tentatives de Viola. Le vénérable Lulu (1897) est à la lutte avec Nin (Quenel 1913) pour le gain de la troisième place.

Scud tient tête aux P Class en classe A
Le sloop aurique Scud (Herreshoff 1903) démontre à Saint-Tropez toutes ses qualités face à la redoutable armada des P-Class, cette jauge de voiliers de 31 pieds lancée dans les années 1920. C’est du côté du 10 mJI Suédois Marga qu’il trouve la plus virulente opposition. Tous ces voiliers se tiennent en temps réel dans un mouchoir de poche. Ils terminaient tous hier dans in laps de temps inférieur à 6 minutes.

Epoque Marconi : Meerblick Classic, le pire et le meilleur
Le sloop Bermudien Allemand Meerblick Classic (Anker 1917) a connu le meilleur, avec une belle victoire hier sur le fil face au yawl signé Olin Stephens Comet (1946), mais aussi le pire, clairement distancé dans la brise lundi, avec une dernière place du groupe à la clé. La victoire dans ce groupe des Epoque Marconi de 15 mètres et plus pourrait se jouer à la régularité. Et on pense là à Skylark 1937 (Olin Stephens 1937), toujours placé à défaut de victoire de manche.

Varuna of 1939 vire en tête en A
On retrouve au sein du groupe des Grands Epoque Marconi de splendides unités de plus de 20 mètres hors tout, yawl, ketch ou cotre, pour un formidable mélange des genres au plus haut niveau. Eileen 1938 (Anker 1938), Manitou (Olin Stephens 1937) ou Ellen (Talma 1931) ont, en ce début de semaine, trouvé leur maitre en Varuna of 1939, le plan Sparksman confortable vainqueur des deux premières manches de la semaine, tant en temps réel qu’en temps compensé.

Jeu totalement ouvert chez les Epoque Marconi C

Les deux premières régates de la semaine ne permettent pas d’identifier catégoriquement qui de Andale (Nicholas Potter 1951), Sonda (Mc Gruer 1951) ou Rainbow III (Fife 1927), auteurs de jolies courses, viendront perturber la belle régularité d Harlekin (Jean Yves redore), qui domine sans partage depuis le début des régates.

Yachts Classiques : Classique Marconi : Yawl ou Ketch ?
Entre Hermitage, yawl bermudien barré par Lionel Péan, et le ketch Eugenia V (Rhodes 1968), on a choisi son camp. A Péan la régate de brise, au ketch de Baptiste Garnier la régate d’hier. Tout est ouvert dans ce groupe qui, dans l’attente des grosses unités attendues en deuxième semaine des Voiles, offre aux regards les plus imposantes silhouettes de la semaine.

Stiren en pôle en B
Le groupe des Classiques marconi B réunit une intéressante variété de voiliers de 12 mètres et plus, gréés sloop ou yawl. L’esthétique le dispute au sport et fort indécise est la lutte que se livre Stiren (Stephens 1937) large vainqueur hier, à un autre plan Olin-Stephens, Palynodie II (1962).

Ikra sans partage en racing
Le voilier 12 m JI emblématique de la Nioulargue Ikra domine assez nettement le sloop Bermudien Italien Il Moro di Venezia (Frers 1976) avec deux victoires assez nettes qui placent les hommes d’Hugues Destremau en ballottage plus que favorable à l’entame de cette deuxième partie de la semaine.

Classe invité : Windhover-Josephine, coup pour coup
Le cotre Bermudien Windhover ((Luke 1904) et l’IOD Bermudien Josephine (Aas 1959) se rendent coup pour coup dans le groupe Invité, avec une victoire et une deuxième place chacune. Tout reste à jouer dans ce groupe.

Les Modernes font le plein :
Trois journées de régate et autant de courses validées pour les 6 groupes répertoriés sous l’appellation « Moderne », 5 en IRC et un groupe TP52.

La flèche rouge porte bien son nom
Le TP 52 italien de Vadim Yakimenko Freccia Rossa a pris un léger ascendant sur ses plus virulents rivaux, les français de Spirit of Malouen de Stéphane Névé. L’ex Paprec avait pourtant remarquablement débuté lundi dans la brise par une belle victoire. Il doit depuis se contenter de la place de dauphin, tant la flèche rouge n’a laissé que peu de possibilité à ses adversaires. Arrobas2 de Gérard Logel est constant à la troisième place, parfaitement dans le coup en temps réel.

Daguet2 sans surprise
Les IRC B sont un groupe constitué des voiliers les plus Hi Tech des Voiles. Grand Soleil, Mylius, Nacira ou X50 y affichent tous de légitimes prétentions. C’est pourtant le Mylius 50 de Frédéric Puzin Daguet2 qui fait la plus forte impression avec deux victoires au compteur. Sa contre performance dans le petit temps de mardi a ouvert la porte à Billy Besson, skipper du Nacira 47 Prétexte, ce soir en embuscade. A moins que Jean Pierre Dick et son JP 54 The Kid ne parviennent à compenser un rating des plus défavorable…

Lisa R lorgne sur le Trophée BMW
Le groupe des IRC C est le support du Trophée BMW. Le Ker 46 de Giovani Di Vincenzo Lisa R s’est imposé lundi et mercredi, dont une fois en temps réel. Il doit cependant regarder dans son rétroviseur où pointent au moins deux sérieux postulants, le Grand Soleil 43 Couleur Soleil de Robert Coriat et le GP 42 Confluence de Jean Pierre Joly.

Lady presque sans faute
Nicolas Gonzales connait parfaitement le plan d’eau du golfe. Il le prouve à la barre de Lady, un Dufour 40 qui remporte deux manches et se classe deuxième lors de la troisième. Yves Grosjean et son J 133 Jivaro sont ce soir ses plus proches rivaux en IRC D, groupe qui rassemble pas moins de 20 concurrents.

King of Blue sur son nuage
Scénario similaire en IRC E, où le J 99 King of Blue s’adjuge 2 des trois manches disputées. Le Sun Fast 3200 de Jean François Nouel Hakuna Matata lui donne une belle réplique mais devra se méfier jusqu’au bout de Buran pour les accessits.

Et les Tofinou ? Les jolis cruisers du chantier Latitude sont aux Voiles rassemblés en un même groupe avec les Code zéro, Code 1 et le Wallyno. Le Code 1 Black Legend s’est imposé dans le petit temps mais s’est ensuite incliné face à la vélocité des Tofinou 9,5 Pitch et Team 42, en position de rêver à la victoire ce soir.  

Les partenaires du jour :

CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON
La Maison Besserat de Bellefon a été fondée en 1843 à Aÿ par Edmond Besserat. Le Champagne Besserat de Bellefon a la particularité d’être un Champagne « gastronomique » : les différentes qualités de la Cuvée des Moines sont conçues pour accompagner tout un repas. Il est donc principalement distribué chez les cavistes ainsi que dans les grands hôtels et restaurants étoilés. Par ailleurs, les bulles des champagnes Besserat de Bellefon sont réputées pour être 30 % plus fines que celles d’un champagne classique.

EAUX 808 C’est à 808 mètres de profondeur que l’eau dénommée 808 trouve ses vertus. « Sa Source Artésienne est la plus profonde d’Europe, exempte de toute pollution et de nitrate » précise Umberto Ronsivalle, principal actionnaire de la source. « Pour préserver ses qualités rares, Eaux 808 a fait le choix, dans le cadre de son engagement pour l’environnement, d’une bouteille en verre recyclable. La 808 est une eau faiblement minéralisée. » L’histoire démarre en 2009, lorsque l’ingénieur André Lamothe découvre la nappe phréatique souterraine de Meyreuil. Ce gîte géothermique devient l’une des découvertes les plus importantes de ces dernières années en France. « Notre volonté est de devenir leader dans le Sud de la France et dans le milieu du nautisme. Des recherches scientifiques vont démarrer sur notre eau dont la pureté intéresse beaucoup le monde du sport. »

Programme 2020 :

Semaine 1 : Les Voiles de Saint-Tropez
Samedi 26 et dimanche 27 septembre : accueil des voiliers jusqu’à 20 mètres environ (sauf pour certaines classes) Lundi 28 septembre : régates pour les voiliers modernes Mardi 29, mercredi 30 septembre, vendredi 2, samedi 3 octobre : régates pour les voiliers modernes et les voiliers de tradition Jeudi 1er octobre : journée des défis Samedi 3 octobre : remise des prix (semaine 1)

Semaine 2 : Les Voiles Super Boats Dimanche 4 et lundi 5 octobre : accueil des grandes unités (Wally, IRCA, Maxi yachts, Grands Traditions, grandes Goélettes) Mardi 6, mercredi 7, jeudi 8, vendredi 9 : régates des grandes unités Vendredi 9 octobre : remise des prix (semaine 2)

Les mesures prévues par la Société Nautique de Saint-Tropez (hors dispositif concurrents) :
Personnels et bénévoles – Dépistage de l’ensemble des intervenants avant et pendant la manifestation Village des Voiles – Réduction du village à 400 m2 (au lieu des 1 500 m2 habituels), 400 personnes maximum – Espaces exposants limités aux partenaires. L’accès à la boutique officielle North Sail se fera par l’extérieur uniquement. – Port du masque, prise de température à l’entrée et gel hydroalcoolique : obligatoires – Collaboration avec le laboratoire Cerballiance pour dépister les personnes désireuses de le faire. – Animations : Les traditionnels concours de boules, défilé des équipages, fête des équipages et sardinade ne pourront avoir lieu cette année. Médias – Formalités d’enregistrement dématérialisées, pas de salle de presse, contact avec le service de presse par email, sms ou téléphone uniquement. Pour les embarquements : test négatif de moins de 72 heures, port du masque obligatoire, rendez-vous d’embarquements aux pieds des bateaux.

Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez
ROLEX BMW NORTH SAILS CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON EAUX 808 SUZUKI MARINE MERCANTOUR EVENT MARSHALL TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ) BERNARD OPTIC LORO PIANA INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION DERBEZ JARDINS PORT DE SAINT-TROPEZ LES MARINES DE COGOLIN FEDERATION FRANCAISE DE VOILE YACHT CLUB DE FRANCE

Organisation : Société Nautique de Saint-Tropez

Les Voiles de Saint-Tropez: It’s a kind of magic!

30/09/2020, Saint-Tropez (FRA,83), Les Voiles de Saint-Tropez 2020, Day 4

– A third day of racing validated
–  Lisa R heads the race for the BMW Trophy
–  Tomorrow, Challenge Day and the Club 55 Cup

Wind, sunshine and the most beautiful classic and modern boats racing in the bay of Saint Tropez. Who could ask for more, particularly on a day which was forecast to be oh so very different? Defying the most pessimistic forecasts and benefiting from a slightly delayed start to proceedings, this third day of racing provided the perfect blend of Monday’s breezy conditions and yesterday’s light airs, with a medium SW’ly wind of around ten knots kicking in at the start of the afternoon. This proved to be conducive to a series of hassle-free launches, one after the other, of the 5 groups of Modern craft and the 9 groups of Classics grouped into three starts. Yesterday’s jousting clearly whetted the competitors’ appetites in each of the groups with an amicable air of revenge colouring play in the 15-mile course throughout racing. This resulted in fairly bunched fleets, close-contact duels, as well as some fine tactical moves, all of which punctuated a wonderful summer’s afternoon, in the typically radiant light of the bay, to the great delight of the sailors keen to enjoy life’s simple pleasures and the freedom of being out on the water.

The low-down on the BMW Trophy
The BMW Trophy will this year be awarded to the best of the highly sporty IRCCs. Among them are the cream of the 40 to 50-foot racer-cruisers, designed by some of the greats from contemporary naval architecture, like Briand, Frers, Kouyoumdjian and Vrolijk, and built by some of the most excellent yards of the day, like Persico, Mylius and CNB. Kitted out for racing and competition, they feature some of the most cutting-edge equipment in ocean racing, together with the most sophisticated suits of sails. Full-on, daggers drawn racing, it is very much what one might expect of those competing for the prestigious BMW Trophy. At the midway mark, with three races validated, it’s hard to predict who will take victory at this stage. Lisa R, Giovanni Di Vicenzo’s Ker 46, excelled in Monday’s breeze. Then Gian Marco Magrini’s A40 Vito 2 got her revenge yesterday in the light airs. However, it’s Lisa R that reaped the benefits today in the medium breeze, which bodes well for an exciting conclusion to the week.

52 footers: advantage the red arrow
Vadim Yakimenko (Freccia Rossa – red arrow) and Stéphane Névé (Spirit of Malouen) are both jockeying for position in the group of pacy 52 footers, which include the TP 52s. Monday’s winner, Stéphane Névé had to bow to the supremacy of the Italian Vrolijk design and world ORC champion in 2016.

Tomorrow Thursday, Challenge Day
To celebrate the creative spirit of the original race to the Nioulargue between Ikra and Pride in 1981, those competing in Les Voiles are traditionally invited to challenge one another on Thursday, in line with their affinities rather than any logical measurement, for the sheer delight of doing battle with fellow racers. As such, onlookers will have a chance to witness some surprising clashes in terms of style, rig and period of yacht, the loser having to foot the bill for a sumptuous meal. Race Management will open the line throughout the morning off Portalet, after the start of the Club 55 Cup. Worth watching is the tripartite challenge between the three P Class yachts OlympianChips and Corinthian, as well as Eileen (Anker 1938) against Ellen (Bonin 1931).

Club 55 Cup: in the wake of pioneers Among the haul of famous sports trophies contested during Les Voiles, the Club 55 Cup has a very special place. Relaunched in 2003, this unique duel at the heart of the week is much more than a commemoration. It’s a genuine homage to the spirit of racing as practised in the last century when, eager for a chance to compete in a friendly, two captains launched a challenge for the love of the sport and an opportunity to size up the performance of a yacht and her crew out on the water. Since its revival, the Club 55 Cup has seen 9 winners. For this 2020 edition, it’s about going back to its beginnings, since the Club 55 Cup will see the 12mR Ikra challenge the JP54 The Kid, a modern boat dating back to 2010.

Today’s partners: North Sails, clothing partner for Les Voiles 2020
Elegance, sunshine and beach. A wave of colour and elegance is breaking onto the shores of France’s Var region with the very special Les Voiles de Saint Tropez collection. Its inspirations are a sense of freedom and a thirst for exploration; features it shares with the most eagerly awaited yacht race in the Mediterranean. Elisa Riva, Head of Marketing: « For the past two years, North Sails has partnered Les Voiles and its Saint Tropez boutiques are open year-round. Our collection dedicated to Les Voiles has been a great hit. It comes in numerous colours and comprises a men’s, women’s and kids’ range. The nautical inspiration is naturally felt everywhere, in tribute to the founder of North Sails, American Lowell North, an engineer and Olympic medallist. The North Sails boutique in the village at Les Voiles is located at the front of the port. It is a space entirely dedicated to the special Les Voiles de Saint Tropez collection, which sees the introduction of eco-friendly materials: jackets in recycled nylon and polo shirts and T-Shirts in organic cotton.” At the end of the week, North Sails will reward the best yacht in the Modern IRC B category.

Torpez, the Vineyards of Saint Tropez The harvests in the Saint Tropez vineyard, which began on 21 August this year, have just been completed and will now switch over to the vinification period. Les Voiles de Saint-Tropez has just begun and its programme has now been switched to a two-week format. The SNST’s desire to run Les Voiles remains unchanged and the same is true for Torpez’s harvests and vinification. The Bay and its Vineyard both share a home at the Heart of Saint Tropez and with it the magic and sociability synonymous with the people of the Sea and the people of the Land, between those passionate about the Water and those passionate about Wine. Each crew at Les Voiles will be awarded a case of wine, whilst the Torpez trophy itself will be awarded to the best Classic Yacht from the Epoque Aurique A (Period Gaffer A) group.

2020 programme:

Week 1: Les Voiles de Saint-Tropez
Saturday 26th and Sunday 27th September: registration for boats up to 20 meters (except for certain classes) Monday 28th September: racing for modern yachts Tuesday 29th, Wednesday 30th September, Friday 2nd, Saturday 3rd October: racing for modern yachts and classic yachts  Thursday 1st October: Challenge Day  Saturday 3rd October: prize giving (week 1)

Week 2: Les Voiles Super Boats
Sunday 4th and Monday 5th October: big boat registration (Wally, IRCA, Maxi yachts, big Classic, big Schooner) Tuesday 6th, Wednesday 7th, Thursday 8th, Friday 9th: big boat racing Friday 9th October: prize giving (week 2)

The measures set out by the Société Nautique de Saint-Tropez (outside the plan for competitors):
Staff and volunteers – Screening of all the contributors before and during the event   Les Voiles Village – Slimming down of the village to 400m2 (instead of the usual 1,500m2), maximum of 400 people – Exhibitors’ spaces limited to partners. Access to the official North Sails boutique will solely be from the outside. – Wearing of a mask, temperature check at the entrance and hand sanitising gel: compulsory – Collaboration with the Cerballiance laboratory to screen those wishing to undergo testing. – Entertainment: The traditional boules (bowling) competition, crew parade, crew festival and sardine feast will not be able to be hosted this year. Media – Remote registration formalities, no press office, contact with the press office via email, text or telephone only. For embarking aboard a boat : negative test within 72 hours, wearing of a mask compulsory, meeting point for boarding the boats dockside.

Les Voiles de Saint-Tropez’s partners.
ROLEX BMW NORTH SAILS CHAMPAGNE BESSERAT DE BELLEFON EAUX 808 SUZUKI MARINE MERCANTOUR EVENT MARSHALL  TORPEZ (VIGNOBLES DE SAINT-TROPEZ) BERNARD OPTIC LORO PIANA INTERNATIONAL MAXI ASSOCIATION DERBEZ JARDINS PORT DE SAINT-TROPEZ LES MARINES DE COGOLIN FEDERATION FRANCAISE DE VOILE (FRENCH SAILING FEDERATION) YACHT CLUB DE FRANCE

Organisation: Société Nautique de Saint-Tropez