A breathtaking start !

2/10/2018, Saint-Tropez (FRA,83), Les VOiles de saint-Tropez 2018, Jour 2

A First for Les Voiles: the Fife Jubilee for the Rolex Trophy!
The TP52s already vying for the IRC C – Edmond de Rothschild Trophy
The ‘Petites Voiles’ kicks off tomorrow…
It was a radiant gulf, swept up by a long residual swell, which today welcomed the entire immense and sumptuous fleet competing in Les Voiles de Saint-Tropez. Warmed by a generous sunshine and a big azure sky, in a freshening SSE’ly breeze, the three big boat groups were all able to compete in the idyllic conditions in their respective races: windward-leewards for the Wallys off Pampelonne, offshore battles off Les Salins beach for the 5 Modern IRC Groups and a large coastal triangular course at the edge of the gulf for the Classics. The skillfulness of the various Race Committees at anticipating the wind shifts provided the racers with all kinds of opportunities to shine, whatever the points of sail. The true magic of the legend of Les Voiles was in full swing today, whilst the clarity of the light, the lightness of the wind and the smoothness of the swell combined to treat the racers to some truly sublime conditions. A tumultuous start to the Fife Jubilee for the Rolex Trophy!
The virulence of yesterday’s storm seemed to clear the air in the gulf and the 4,000 sailors competing in Les Voiles awoke to an atmosphere of renewed freshness and limpidity, providing some truly epic opportunities for the photographers. Among the many stars of the show were the 20 designs penned by the genius William Fife III, which today began their remarkable ballet within the context of the Fife Jubilee for the Rolex Trophy. With the swell rising to more than 1.50m in places, a short chop fleshed out the mix to antagonize the bigger boats. In this way, the speedy 8 and 6 Metre yachts managed to keep their Gaff and Bermudan rigs on the pace amongst the elegant hulls of the large cutters. The wind then began to build as this still compact fleet headed out of the gulf to begin a long triangular course of around 20 miles making towards Les Issambres headland. Not all the boats could handle the combination of chop and swell and the giant Cambria threw in the towel shortly after the start, the 8m Fife-design Silhouette (1910) quickly following suit, both returning to port to repair minor rig damage.
The favourites with their eyes on the prizes among the Modern yachts It was a full house for the Wallys for whom the day could not have gone better with two great races racked up off the beaches of Pampelonne. Reaping the rewards today were Lyra for the first race and Magic Carpet3 for the second. Among the IRC Cs, a group that gathers together yachts of around fifteen metres honed for racing and for performance, like the TP 52s and other Swan 50s, the favourites really had their finger on the pulse. Already topping the TP 52 charts is the British boat Gladiator (Tony Langley), which has a lead of a few seconds over Arobas owned by Frenchman Gérard Logel. The winner of this very tight group in terms of both quality and quantity (32 boats) will be rewarded by the Edmond de Rothschild Trophy. It’s a similar scenario among the IRC D group of yachts measuring between 35 and 40-feet, whose ranking is dominated this evening by the Italian X 35 Foxy Lady (Giuseppe Gambaro).
The “Petites Voiles” will take place tomorrow Wednesday One of the major new features of the 20th edition of Les Voiles is of child-size proportions. Indeed, the first of the « Petites Voiles » will take place on Wednesday 3 October at 14:00hrs on Optimists, an event for participants up to the age of 12 wishing to race in a series of friendlies. Together with the inauguration of the new Pôle Voile Légère (Dinghy Sailing Cluster), the Société Nautique de Saint-Tropez is keen to get the kids involved in Les Voiles at an early age and hence encourage them to move up through the ranks to ultimately race on the some of the world’s finest yachts in the years to come.
Quotes… Odile Boye-Carré, photographer “What a sublime day. Such emotion! A regular at Les Voiles, I’ve rarely seen such a spectacle in the gulf, with this deep swell, that seemed at times to swallow up the hulls, and these plumes of immaculate white spray when the bows hit a wave. What a delight for the photographers!”
Bill Jayson, son of Dick Jayson, historic initiator of the Nioulargue “It’s so good to be here! This first day at Les Voiles has been fantastic, with an absolutely extraordinary cocktail of wind, sea, sky and sun conditions. The Modern and the Classic yachts were showcased in the most fantastic manner…”
The passing of Pierre Paul Heckly, President of the Yacht Club de France from 2008 to 2013.  It is with sadness that we learned of the passing of our friend Pierre-Paul Heckly today. The Société Nautique de Saint-Tropez expresses its sincere condolences to his family and his nearest and dearest.” Tony Oller, President of the Société Nautique de Saint-Tropez   Extraordinary yachts Chinook vs Rowdy
Originally called PaulineChinook is the first of a series of 12 yachts penned by Nathanael Herreshoff, which came into being in the twenties. Their glory days, or rather years, were to last through until the thirties on America’s eastern seaboard, undergoing certain developments along the way. Chinook was built in 1916 at the Herreshoff yard in Bristol, Rhode Island, for a certain Oliver Jennings of New York. After various changes of owner, her name changed from Pauline, to Banshee then Chinook in 1929. Solely her now famous mainsail number, NY48, will never change. Chinook will be battling it out throughout this week against another Herreshoff wonder, Rowdy, the Bermudan sloop NY 49. Falcon at Les Voiles? A newcomer at Les Voiles, Falcon, a Fife design built in 1930 at Fairlie at the same time as her sistership Fulmar, was one of the fastest yachts of her time in the Class8 MJ. Sailing in North America for a long while, she was restored at Fairlie in 2011 and now races in the Mediterranean to our great delight.
Today’s partner: The Rolex Trophy, prestige and excellence The 20th edition of Les Voiles is a truly unique Mediterranean gathering of yachts designed by a giant of naval architecture, the Scot William Fife III, known as Fife Jr, who made a dazzling mark on the sailing world at the beginning of the 20th century. This Fife Jubilee, which is gathering together twenty craft measuring 11 to 40m for the very first time, from the fine 6 m JR Nada, to the giant 23 M J Cambria, forms the basis of the famous Rolex Trophy for 2018. The values cherished by the Swiss watch brand, namely precision, excellence and team spirit, reflect the attitude of the sailors and skippers aboard these cathedrals of sail. Rolex is the title partner to fifteen or so major yachting events such as the Rolex Sydney Hobart Yacht Race, the Maxi Yacht Rolex Cup and also the Rolex Fastnet Race.
PROGRAMME MODERN YACHTS Saturday 29th, Sunday 30th September:  Registration and Inspection Monday 1st, Tuesday 2nd, Wednesday 3rd, Thursday 4th (J.Laurain Memorial Day, Challenge Day), Friday 5th, Saturday 6th October: inshore races, 1st start 11h00 CLASSIC YACHTS Sunday 30th September and Monday 1st October:  Registration and Inspection Sunday 30th September:  arrival of the Yacht Club de France’s Coupe d’Automne feeder race from Cannes Tuesday 2nd, Wednesday 3rd, Thursday 4th (J.Laurain Memorial Day, Challenge Day, Club 55 Cup, GYC Centenary Trophy), Friday 5th, Saturday 6th: inshore races, 1st start 12h00 Prize-giving for everyone Sunday, 7th October, from 11h00.
Sponsors of Les Voiles de Saint-Tropez ROLEX BMW EDMOND DE ROTHSCHILD GROUP WALLY KAPPA HOTEL BYBLOS MERCANTOUR EVENTS LES MARINES DE COGOLIN L’ESPRIT VILLAGE DE SAINT-TROPEZ POMMERY SUZUKI MARINE LORO PIANA BRIG AIR FRANCE CHEVALIER TORPEZ (THE VINEYARDS OF SAINT TROPEZ) SUN 7 GRAPHIC

Une entame à couper le souffle !

2/10/2018, Saint-Tropez (FRA,83), Les VOiles de saint-Tropez 2018, Jour 2

Une Première aux Voiles : le Jubilée Fife pour le Trophée Rolex !
Les TP52 déjà aux prises en IRC C
Trophée Edmond de Rothschild

Les petites Voiles » demain… C’est un golfe lumineux, harmonieusement animé d’une longue houle résiduelle, qui accueillait aujourd’hui l’ensemble de l’immense et somptueuse flotte des Voiles de Saint-Tropez. Sous un généreux soleil et un grand ciel d’azur, dans un vent de sud-sud-est allant fraîchissant, les trois grands groupes en lice, Wally devant Pampelonne, Modernes au large de la plage des Salins, et Classiques à l’intérieur même du Golfe, ont tous pu disputer dans des conditions de rêve leurs courses respectives : bananes pour les Wally, et grand triangle côtier en bordure de golfe pour les Classiques, tandis que les 5 Groupes IRC Modernes en décousaient au large. L’habileté des différents comités de course à anticiper les bascules du vent offrait aux régatiers toutes les possibilités de briller, quelles que soient les allures. Et la magie de la légende des Voiles d’opérer à plein, quand limpidité de la lumière, légèreté du vent, onctuosité de la houle se mêlent pour offrir aux régatiers des conditions… sublimes. Lancement en fanfare du Jubilée Fife pour le Trophée Rolex !
L’orage de la veille avait, dans sa virulence, comme nettoyé l’air du golfe, et les 4 000 marins des Voiles s’éveillaient ce matin dans la fraicheur et la limpidité d’une atmosphère renouvelée, propice à générer pour les très nombreux photographes habitués des Voiles, des clichés proches de l’anthologie. Stars parmi les stars, les 20 plans signés du génie William Fife III entamaient aujourd’hui leur singulier ballet, dans le cadre du Jubilée Fife pour le Trophée Rolex. A la houle creuse par endroit de plus de 1,50 m, s’ajoutait vite un petit clapot dans lequel venaient buter les plus grosses unités. Les véloces 8 et 6 Mètres parvenaient ainsi à mêler longtemps leur gréement Aurique ou Bermudien aux élégantes coques des grands cotres. Le vent fraichissait alors que cette flotte toujours compacte « dégolfait », pour entamer un long triangle d’une vingtaine de milles vers la pointe des Issambres. Tous les bateaux ne s’accommodaient pas de la même manière de l’association clapot-houle, et le géant Cambria jetait l’éponge peu après le départ, vite imité par Silhouette, le 8 m dessiné par Fife en 1910, et rentrait au port réparer de légères avaries de gréement.
Les favoris au rendez-vous chez les Modernes Carton plein du côté des Wally pour lesquels la journée a été particulièrement optimisée avec deux belles manches au compteur au large des plages de Pampelonne. On régate à Saint-Tropez dans l’esprit du yachting, et aussi pour la gagne, particulièrement chez ces seigneurs du golfe qui ont enchainés les manœuvres au couteau sur des parcours construits. Les bénéfices de la journée vont à Lyra pour la première manche et Magic Carpet3 pour la seconde. On attendait beaucoup des joutes à couteaux tirés promises par les IRC C, groupe qui rassemble des voiliers d’une quinzaine de mètres taillés pour la course et la performance comme les TP 52 et autres Swan 50. Les favoris sont au rendez-vous, et on remarque déjà au sommet des « charts » le TP 52 Britannique Gladiator (Tony Langley) qui s’impose pour une poignée de secondes face à Arobas au français Gérard Logel. Le vainqueur de ce groupe très dense en qualité comme en quantité (32 bateaux) sera récompensé du Trophée Edmond de Rothschild. Faibles écarts et joutes très engagées également en IRC D, entre voiliers de 35 à 40 pieds, dominé ce soir par le X 35 italien Foxy Lady (Giuseppe Gambaro).
Les « petites Voiles » ont lieu demain mercredi Une des grandes nouveautés de la 20ème édition des Voile est à taille d’enfant : la première des « Petites Voiles » aura lieu demain mercredi 3 octobre à 14h et se disputera en Optimist. Avec l’inauguration du nouveau Pôle Voile Légère, la Société Nautique de Saint-Tropez a donné le « la »: aux Voiles de Saint-Tropez comme ailleurs, il faut préparer la relève et permettre aux enfants de se forger des souvenirs qui, plus tard, les pousseront à embarquer à leur tour sur les plus beaux bateaux du monde, et qui les ramèneront avec délice sur les plans d’eau tropéziens. C’est l’exemple que veut montrer la SNST et son président, Tony Oller, dans le cadre de cette 20ème édition, en organisant une compétition amicale sur Optimist intitulée « les Petites Voiles » ouverte aux enfants de l’Ecole de Voile et à ceux des participants. Au programme, une régate entre le Pôle Voile Légère de la Société Nautique de Saint-Tropez, situé dans la baie des Canoubiers, et le port de Saint-Tropez. La flotte, qui pourrait réunir entre 15 et 20 concurrents, partira de l’anse pour venir virer une marque située au milieu du port, avant de regagner les pontons du centre nautique. Pour mémoire, cette compétition est ouverte aux enfants de l’Ecole de Voile et à ceux des participants jusqu’à l’âge de 12 ans.
En Bref Les amis de Daniel Scotto Daniel Scotto Di Perrotolo est plus qu’une simple figure Marseillaise. Il est dans le petit monde de la construction et de la rénovation de yachts anciens, une légende. Ce charpentier de marine semble en effet maitriser les techniques et les savoirs en usage voici plus de 140 ans. Il a, avec Marc Frilet et d’autres passionnés, présidé à la résurrection du fameux Houari Marseillais, Alcyon 1871, qui continue d’éblouir aux Voiles les marins et les passionnés de ces rapides voiliers de moins de 15 mètres, héros d’une véritable saga de la fin du 19ème siècle, quand cette flotte de voiliers surtoilés régataient intensément de Sète à San Remo, objets de paris mirobolants, et déjà, d’une franche et cordiale rivalité avec les voiliers Britanniques. Daniel sera remercié, honoré, fêté, demain quai Jean Jaurès, sur le port de Saint-Tropez, à partir de 18 heures par tous les skippers et propriétaires avec qui il a travaillé.
Ils ont dit… Odile Boye-Carré, photographe « Quelle journée sublime. Une véritable émotion ! habituée des Voiles, j’ai rarement vu un tel spectacle dans le golfe, avec cette houle creusée qui semblait parfois engloutir les coques des bateaux, et ces gerbes d’écume blanc immaculée, quand les étraves viennent frapper la vague. Un bonheur pour les photographes ! »
Bill Jayson, fils de Dick Jayson, initiateur historique de la Nioulargue « C’est si bon d’être ici ! Cette première journée des Voiles a été fantastique, avec un cocktail de conditions de vent, de mer, de ciel et de soleil absolument extraordinaire. Les voiliers Modernes et Classiques ont été mis en évidence de la plus magnifique des manières… »
Décès de Pierre Paul Heckly, Président du Yacht Club de France de 2008 à 2013. « C’est avec tristesse que nous apprenons le décès ce jour de notre ami Pierre-Paul Heckly. La Société Nautique de Saint-Tropez adresse ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches. » Tony Oller, Président de la Société Nautique de Saint-Tropez   Yachts extraordinaires Chinook vs Rowdy De son nom originel Pauline, Chinook est le premier d’une sérié de 12 voiliers signés Nathanael Herreshoff qui verront le jour à l’aube des années 20. Jusqu’aux années trente, ils vont connaitre leur heure de gloire sur la côte est des Etats-Unis, bénéficiant de certains aménagements au long des années. Chinook fut donc construit en 1916 au chantier Herreshoff à Bristol, Rhode island, pour un certain Oliver Jenning de New York. Après différents changements de propriétaires, sa dénomination passe de Pauline, à Banshee puis Chinook en 1929. Seul son désormais célèbre numéro de grand voile, NY48, ne changea jamais. Chinook navigue avec bonheur en Méditerranée, et affrontera toute cette semaine une autre merveille signé Herreshoff, Rowdy, le NY 49 gréé en sloop Bermudien.
Falcon planera-t’il sur les Voiles? Nouveau venu aux Voiles, Falcon, plan Fife construit en 1930 à Fairlie en même temps que son sister-ship Fulmar, était l’un des yachts de la Class8 MJ les plus rapide de son époque. Après avoir longtemps navigué en Amérique du Nord, il a été restauré à Fairlie en 2011, et courre désormais en Méditerranée. La Jauge internationale, ou Metre rule, jauge métrique, est une jauge de course internationale élaborée en 1907, permettant d’évaluer les performances des voiliers de compétition. Elle a permis au début du xxeme siècle de créer des classes de quillards de course pouvant régater en temps réel à condition de respecter certaines restrictions. La Jauge internationale a été adoptée pour les Jeux olympiques de Londres en 1908 et jusqu’en 1936, et pour la Coupe de l’America entre 1958 et 1987 avec les 12 Metre ayant remplacé les Classe J qui suivaient les règles de la Jauge universelle.
Partenaire du jour : Le Trophée Rolex, prestige et excellence La 20ème édition des Voiles est placée sous le signe d’un inédit rassemblement en Méditerranée de yachts dessinés par un géant de l’architecture navale, l’Ecossais William Fife III, dit Fife Jr, qui a marqué avec panache le monde de la voile à l’orée du XXéme siècle. Ce Jubilé Fife, qui regroupe pour la première fois vingt unités de 11 à 40 mètres, du joli 6 m JR Nada, au géant 23 M J Cambria, sert de support au célébrissime Trophée Rolex pour 2018. Les valeurs portées par la marque horlogère suisse, précision, excellence et esprit d’équipe sont le reflet de l’attitude des marins et des skippers à bord de ces cathédrales de voile. Rolex est partenaire titre d’une quinzaine d’événements majeurs du yachting tels que la Rolex Sydney Hobart Yacht Race, la Maxi Yacht Rolex Cup ou encore la Rolex Fastnet Race.
PROGRAMME VOILIERS MODERNES Mercredi 3, Jeudi 4 (journée J. Laurain, Journée des défis), Vendredi 5 et Samedi 6 octobre : Parcours côtier, 1er départ 11h VOILIERS DE TRADITION Mercredi 3, Jeudi 4 (journée J. Laurain, Journée des défis, Club 55 Cup, GYC Centenary Trophy), Vendredi 5 et Samedi 6 octobre : Parcours côtier, 1er départ 12h00 Pour tout le monde remise des prix Dimanche 7 Octobre, à partir de 11 heures
Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez ROLEX BMW GROUPE EDMOND DE ROTHSCHILD WALLY KAPPA HOTEL BYBLOS MERCANTOUR EVENTS LES MARINES DE COGOLIN L’ESPRIT VILLAGE DE SAINT-TROPEZ POMMERY SUZUKI MARINE LORO PIANA BRIG AIR FRANCE CHEVALIER TORPEZ (LES VIGNOBLES DE SAINT TROPEZ) SUN 7 GRAPHIC

There’s always something going on in Saint Tropez !

03/10/2017, Saint-Tropez (FRA,83), Les Voiles de Saint-Tropez 2017, jour3, Credit photo obligatoire : Gilles Martin-Raget / Voiles de Saint-Tropez

The Classics ready to take the stage
A series of exclusive debuts at Les Voiles!
The incessant activity of the 300 crews as they strive to put the final touches to their preparation, or give the copper and the brightwork one last polish, has created a real fervour in the port of Saint Tropez, suffused with the dazzling light of a summer that does not want to fade. With the Mistral keeping the yachts in port today, the huge crowds were able to walk the pontoons at their leisure and get up close to admire the finest gathering of Classic and Modern yachts in the world. The racing will switch into gear tomorrow with the whole fleet of boats and the 4,000 sailors set to get out on the water, all eager to get going and carve out some unforgettable memories of the triumphant and eternal yachting showcased at Les Voiles each year.
The Classis take the stage Nearly 130 Classic yachts, split into 12 groups according to their size and rig type, enter the Saint Tropez arena tomorrow. It’ll be like hooking back up with old friends as they take to the water. Among them, Moonbeam 4, the large 1914 Fife-design gaff cutter, the four sublime 15 m JIs Tuiga, The Lady Ann, Hispania and Mariska, and the 8 M JIs Carron IISilhouetteFulmar and Falcon, which will all compete in a unique Fife jubilee for the Rolex Trophy, organised to mark the 130th anniversary of the Scottish yard’s famous bow dragon. Indeed, this eminently elitist group has much to celebrate. Built in the period between the wars, Cambria – the largest member of the class here, with 40 metres on the deck, rightly considered to be one of William Fife junior’s masterpieces, is this year celebrating her 90th birthday. Meantime, the delicate gaff cutter Viola – ranked as an historic monument – is 110 years old this year!
A world exclusive at Les Voiles It’s a planetary first to which Les Voiles boasts exclusivity: a genuine racing steed, the brand new Z4 is debuting here, even before she is revealed at the Paris Automobile Show. “The world of boating and that of the car come together as one in a common quest for maximum efficiency, taking into account our respective constraints,” explains Loïck Peyron, reigning champion of the Route du Rhum and brand ambassador. Upon invitation, BMW fans at Les Voiles can also view the X7, due out in 2019, the I 8 Roadster, M4 cabriolet, Series 8 Coupé, a range of electric bicycles and also 10 courtesy cars to get the stars of the show where they need to be. Partner to Les Voiles since 2013, the BMW Trophy will reward the top Wally at the end of the week’s racing.
Kismet wins the Yacht Club de France’s Coupe d’Automne Following the Jury’s decision, the gaff cutter Kismet (Fife 1898) takes victory in her group in corrected time in the Coupe d’Automne, the feeder race from Cannes to Saint Tropez. In the other four groups, we note the victories of Pippa in the Esprit de tradition category, Cippino II (Frers 1949) among the Marconi rigs of less than 16.50m, Rowdy (Herreshoff 1916) among the Marconis measuring over 16.50m and Lys (Sparkman & Stephens 1956) among the Classics.
The Mistral takes Les Voiles by storm As brutal as it is fleeting, the appearance of the Mistral prevented today’s racing, which is traditionally reserved for the Modern Yachts, Race Management rightly deeming the 25kts of established breeze a step too far. This relatively short and localised phenomenon should leave the rest of the week clear for much more favourable conditions for validating the races.
A new class at Les Voiles Principal Race Officer at Les Voiles, Georges Kohrel, has managed to satisfy a request from the competitors themselves. “The « Esprits de Tradition » category, which grouped together boats capable of radically different speeds due to the ‘no limit’ LOA criteria, has been removed from Les Voiles due to lack of coherence. However, there is a fleet of large modern boats, albeit classically inspired, which is keen to race together. And so… the Big Spirit of Tradition is born, adhering to the same programme as the traditional yachts, with races from Tuesday through to Saturday, the Thursday being traditionally reserved for challenges.”
Extraordinary yachts: Dione; William Fife III’s best? Built in Fairlie, Scotland, in 1912, the Bermudan yawl Dione is considered by many to be one of William Fife III’s most beautiful creations. Well ahead of her time, with her long keel, her massive rig and her average displacement of 25 tonnes balanced by a 52-foot waterline (15.50m), Dione slipped through the water admirably, though naturally she was very wet. A gaff cutter originally, Dione was transformed in 1938 into a Bermudan cutter, losing her bowsprit along the way. You can see her throughout the week at Les Voiles, within the context of the Fife Jubilee for the Rolex Trophy.
Did you know? A rich merchant from Glasgow, James Smith from Jordan Hill, who was also a scientist and a writer, was one of the very first yachtsmen on the Scottish Clyde, and one of the first clients of one William Fife. Indeed, back in 1807, he placed an order for a six-tonne cutter, the very first Fife design to be listed.
Quotes: Georges Kohrel, Principal Race Officer at Les Voiles de Saint-Tropez “We’re relying on the Special Weather Report produced by Meteo France, which gave a storm warning in the bay throughout today. It’s a fairly classic “Mistraleux” phenomenon in the region, with a very strong NNE’ly gale between Corsica and Sardinia. From daybreak we recorded 40 knots of wind in the east, gusting to 50 knots. This gale is as short as it is brutal, as it’s set to disappear at the end of the evening. No competitors want to take the risk of breaking gear today. A fine week awaits and it is out of the question to take pointless risks.”
Today’s partner BRIG A new partner at Les Voiles, BRIG is Europe’s top rib builder with nearly 2,500 craft produced a year utilising nearly 30 years’ experience and constant innovations. Ranging from 2.75 to 7.85 metres, the Ukrainian brand today offers a 9.90m rib. Across its 4 ranges: Eagle, Navigator, Falcon and Falcon Tender, Brig boasts a rib for every occasion from amateur to professional requirements, as boats or tenders.
PROGRAMME MODERN YACHTS Saturday 29th, Sunday 30th September:  Registration and Inspection Monday 1st, Tuesday 2nd, Wednesday 3rd, Thursday 4th (J.Laurain Memorial Day, Challenge Day), Friday 5th, Saturday 6th October: inshore races, 1st start 11h00 CLASSIC YACHTS Sunday 30th September and Monday 1st October:  Registration and Inspection Sunday 30th September:  arrival of the Yacht Club de France’s Coupe d’Automne feeder race from Cannes Tuesday 2nd, Wednesday 3rd, Thursday 4th (J.Laurain Memorial Day, Challenge Day, Club 55 Cup, GYC Centenary Trophy), Friday 5th, Saturday 6th: inshore races, 1st start 12h00 Prize-giving for everyone Sunday, 7th October, from 11h00.
Sponsors of Les Voiles de Saint-Tropez ROLEX BMW EDMOND DE ROTHSCHILD GROUP WALLY KAPPA HOTEL BYBLOS MERCANTOUR EVENTS LES MARINES DE COGOLIN L’ESPRIT VILLAGE DE SAINT-TROPEZ POMMERY SUZUKI MARINE LORO PIANA BRIG AIR FRANCE CHEVALIER TORPEZ (THE VINEYARDS OF SAINT TROPEZ) SUN 7 GRAPHIC

Il se passe toujours quelque chose à Saint-Tropez !

07/10/2017, Saint-Tropez (FRA,83), Les Voiles de Saint-Tropez 2017, jour 7, Credit photo obligatoire : Gilles Martin-Raget / Voiles de Saint-Tropez

Entrée en scène des Classiques
Des exclusivités en avant-premières aux Voiles !
Kismet, Pippa, Cippino II, Lys et Rowdy, lauréats de la Coupe d’Automne
L’incessante activité des 300 équipages toujours en quête de perfectionnements dans leur préparation, ou de dernier lustrage et polissage de cuivres et bois précieux, a donné vie et ferveur au port de Saint-Tropez nimbé de l’éclatante lumière d’un été qui ne veut pas mourir. Le coup de vent de « nordé » ayant immobilisé les voiliers au port, le nombreux public a pu profiter toute la journée aux pontons du plus beau rassemblement de yachts Classiques et Modernes qu’il soit donné d’admirer au monde. La régate reprendra ses droits dès demain, avec l’ensemble de la flotte en lice, et ses quelques 4 000 marins, impatients d’en découdre et de graver une nouvelle saison d’inoubliables souvenirs, chaque année renouvelés, de ce yachting triomphant et éternel. Les Classiques entrent en scène
Près de 130 voiliers Classiques, répertoriés en 12 groupes en fonction de leur taille et de leur type de gréements entrent dès demain dans l’arène Tropézienne du Golfe. L’occasion de retrouver comme de vieux amis un moment perdus de vue, les stars de ce yachting classique si fascinant. Moonbeam 4, le grand cotre aurique signé Fife de 1914, les quatre sublimes 15 m JI Tuiga, The Lady Ann, Hispania et Mariska, ou les 8 M JI Carron II, Silhouette, Fulmar et Falcon qui vont tous concourir dans le cadre d’un inédit Jubilé Fife pour le Trophée Rolex, organisé pour marquer les 130 ans du dragon d’étrave du chantier écossais. Car d’anniversaire, il est beaucoup question dans ce groupe éminemment élitiste ; construit dans l’entre-deux guerre, Cambria – le plus grand des engagés de la classe, 40 mètres au pont – qui est considéré à raison comme l’un des chefs d’œuvre de William Fife junior, fête cette année ses 90 ans, tandis que le délicat cotre aurique Viola – classé monument historique – fête lui ses 110 ans !
Une exclusivité mondiale aux Voiles C’est une première planétaire dont l’exclusivité est donnée aux Voiles : un véritable vaisseau de la piste, la toute nouvelle Z4, est présentée en avant-première, anticipant même sa révélation au Salon de l’Automobile de Paris. « Le monde du nautisme et celui de l’automobile se retrouvent totalement dans une quête commune pour l’efficacité maximum, compte tenu de nos contraintes respectives. » Résume Loïck Peyron, le tenant du titre de la Route du Rhum, ambassadeur de la marque, présent cette semaine à Saint-Tropez. Les nombreux fans du fabricant allemand peuvent également, sur invitation, découvrir toujours en avant-première, la X7 dont la mise en circulation est programmée pour 2019. En exposition par ailleurs au pied de la capitainerie, la I 8 Roadster, la M4 cabriolet personnalisable et le nouveau Coupé Série 8. La mobilité est le maitre mot du constructeur Bavarois, très investi dans le développement de vélos électriques, également présents aux Voiles. Partenaire des Voiles depuis 2013, BMW déploie à Saint-Tropez son savoir-faire haute-couture pour présenter ses modèles et participer à l’animation du Village. Et Les Voiles année bénéficient d’un soutien de qualité sans faille avec la mise à disposition d’une flotte de 10 véhicules « de courtoisie » utilisés pour le transfert des personnalités liées à l’évènement. Sur l’eau, le BMW Trophy récompensera par ailleurs le meilleur Wally au terme des régates de la semaine.
A Kismet la Coupe d’Automne du Yacht Club de France Après Jury, c’est, en temps compensé, le cotre aurique Kismet (Fife 1898) qui s’adjuge dans son groupe la Coupe d’Automne du Yacht Club de France, course entre Cannes et ses Régates Royales, et Saint-Tropez. Il succède à Tilly XV, le petit cotre construit en 1912 pour le frère du Kaiser Willem II. Dans les quatre autres groupes, on note les victoires de Pippa en esprit de tradition, Cippino II (Frers 1949) chez les marconi de moins de 16,50 m, Rowdy (Herreshoff 1916) chez les marconi de plus de 16,50 m. et Lys (Sparksman &Stephens 1956) au cannois Philippe Monnet chez les Classiques.
Le Mistral s’invite aux Voiles Aussi brutal qu’éphémère, l’épisode Mistraleux qui a balayé le golfe de Saint-Tropez a cependant empêché la tenue des régates du jour, réservée comme à l’accoutumée aux voiliers Modernes. Avec plus de 25 noeuds établis dans l’avant port, la juste décision de la direction de course d’annuler purement et simplement la course du jour, a été unanimement appréciée. Ce phénomène localisé et relativement court doit laisser place pour le restant de la semaine à des conditions beaucoup plus propices à valider des courses.
En bref Une nouvelle classe aux Voiles Principal Race Officer des Voiles, Georges Kohrel a su répondre à une demande des concurrents. « La catégorie « Esprits de Tradition », qui pouvait regrouper des bateaux aux capacités d’évolution radicalement différentes puisqu’elle se faisait sans critère de longueur, avait été supprimée des Voiles en raison de son manque de cohérence » précise-t il « En revanche, il existe une flotte de grands bateaux modernes, d’inspiration classique, qui souhaitent courir ensemble. Ainsi est née la classe Big Spirit of Tradition, qui aura le même programme que les voiliers de tradition avec des régates du mardi au samedi, le jeudi étant traditionnellement réservé aux défis. »
Nouvelle route chargée d’histoire pour le XVIII ème Trophée Bailli de Suffren
Aux commandes de l’organisation du Trophée, Lionel Péan présentait aujourd’hui sur le Village des Voiles une petite révolution dans l’histoire de ce très prisé trophée. Si depuis 18 ans, la course empruntait la route historique et spirituelle de l’amiral Pierre André de Suffren, Bailli Grand Croix dans l’Ordre de Saint Jean de Jerusalem, aussi dit Ordre de Malte, 2019 verra les voiliers de Tradition et d’esprit de Tradition cingler dorénavant vers Minorque, dans l’archipel des Baléares. Les concurrents suivront ainsi la route tracée par Suffren et la flotte de l’Amiral de la Galissonière, libérateur de Mahon, la capitale, en juin 1756. La première partie de la course longue de 450 milles emmènera les bateaux vers Alghero, sur la côte ouest de la Sardaigne, terme de la première étape, pour se terminer à Minorque et le port de Mahon. Départ de Saint-Tropez le samedi 22 juin. I
ls ont dit :
Georges Kohrel, Principal race Officer des Voiles de Saint-Tropez « Nous nous appuyons sur le Bulletin Meteo Spécial émis par Meteo France et qui a fait état, pour toute la journée, d’un avis de tempête sur zone. Il s’agit d’un phénomène « Mistraleux » assez classique dans la région, avec un coup de vent entre Corse et Sardaigne très fort orienté Nord Nord Est. On a enregistré dès le lever du jour 40 noeuds de vent au Levant, avec des rafales à 50 noeuds. Ce coup de vent est aussi court que brutal, puisqu’il devrait disparaitre en fin de soirée. Aucune classe en lice ne souhaite prendre le risque de casser du matériel aujourd’hui. Une belle semaine nous attend et il est hors de question de la compromettre en prenant des risques inutiles. »
Yachts extraordinaires : Dione ; au meilleur de William Fife III Construit à Fairlie, Ecosse, en 1912, le yawl bermudien Dione est considéré par beaucoup comme l’une de plus belle réalisation William Fife III. Très en avance sur son temps, avec sa longue quille, son immense gréement et son déplacement moyen de 25 tonnes pour 52 pieds à la flottaison (15,50 m), Dione passait admirablement dans la mer, tout en mouillant beaucoup. Cotre aurique à sa naissance, Dione a été transformée en 1938 en cotre Bermudien, perdant son bout dehors dans l’affaire. A découvrir toute la semaine aux Voiles, dans le cadre du Jubilée Fife pour le Trophée Rolex.
Les Mylius à Saint-Tropez L’histoire du chantier italien Mylius débute en 2003, avec son rachat par le groupe Twinpack dirigé par Luciano Gandini. Régatier et amoureux des beaux bateaux, ce capitaine d’industrie s’associe avec le designer Alberto Simeone pour lancer une gamme de voiliers « racer-cruiser » haut de gamme, de 50 à 80 pieds, en mettant l’accent sur la qualité de fabrication et de finition. Les coques sont construites en Pologne, et l’assemblage et l’aménagement définitifs se déroulent à Podenzano, siège historique de l’entreprise. Trois de ces magnifiques yachts naviguent aux Voiles, Lady First 3 (Mylius 60), Twin Soul B (Mylius 80), et Daguet3 (Mylius 50) à bord duquel évolue Nicolas Troussel, Figariste et postulant à la prochaine Route du Rhum en Class40.
Le saviez vous? Un riche marchand de Glasgow, James Smith, originaire de Jordan Hill, également scientifique et écrivain, fut l’un des tout premiers yachtmen de la Clyde en Ecosse, et l’un des premiers clients de William Fife, quand en 1807, il passa commande d’un cotre de six tonneaux, le premier plan répertorié de Fife.
Partenaire du jour BRIG Nouveau partenaire des Voiles, BRIG est le premier constructeur de semi-rigides en Europe, avec près de 2 500 unités produites par an. Avec une expérience de presque 30 ans et des innovations sans cesse développées, Brig est le leader européen incontesté en matière de semi-rigide. Chaque année, ce sont plus 2500 semi-rigides qui sortent des usines de Brig. Allant de 2,75 à 7,85 mètres, la marque d’Ukraine propose aujourd’hui un semi-rigide de 9,90 mètres. Au travers de ses 4 gammes : Eagle, Navigator, Falcon et Falcon Tender, Brig est capable de proposer un semi-rigide pour toutes les occasions telles que : plaisance, professionnelle ou bien encore tender.
PROGRAMME VOILIERS MODERNES Mardi 2, Mercredi 3, Jeudi 4 (journée J. Laurain, Journée des défis), Vendredi 5 et Samedi 6 octobre : Parcours côtier, 1er départ 11h VOILIERS DE TRADITION Mardi 2, Mercredi 3, Jeudi 4 (journée J. Laurain, Journée des défis, Club 55 Cup, GYC Centenary Trophy), Vendredi 5 et Samedi 6 octobre : Parcours côtier, 1er départ 12h00 Pour tout le monde remise des prix Dimanche 7 Octobre, à partir de 11 heures
Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez ROLEX BMW GROUPE EDMOND DE ROTHSCHILD WALLY KAPPA HOTEL BYBLOS MERCANTOUR EVENTS LES MARINES DE COGOLIN L’ESPRIT VILLAGE DE SAINT-TROPEZ POMMERY SUZUKI MARINE LORO PIANA BRIG AIR FRANCE CHEVALIER TORPEZ (LES VIGNOBLES DE SAINT TROPEZ) SUN 7 GRAPHIC